mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La Venus Cup a dévoilé les clubs féminins nordistes de haut niveau
La Venus Cup a dévoilé les clubs féminins nordistes de haut niveau
20 Août 2018 | France

La 8e édition de la compétition, se déroulant à Lomme, s'est modernisée et a donné plus de place au sport qu'aux manifestations protocolaires. Le pari a été tenu et certains absents doivent encore se mordre les doigts de n'avoir pu assister à ces rencontres de haut niveau mettant aux prises des équipes de LFH comme Bourg-de-Péage et Nice, le Handball club Saint-Amand-les-Eaux - Porte du Hainaut, qui y accède cette saison, mais aussi le Sambre-Avesnois handball et Lille-Lomme Métropole handball, qui se retrouveront en D2F, et le HBH 71 qui vient d'accéder en N1F.

Priorité était donc donnée, durant ces quatre jours du week-end de l'Assomption, au beau jeu et à la promotion du handball féminin dans les Hauts-de-France grâce à l'organisation pointilleuse d'Emmanuel Hennion (président du LLMH), et de son équipe de bénévoles, épaulés par la Ligue des Hauts-de-France. C'est ainsi que les coupes et autres breloques de fin de tournoi ont fait place à du jeu qui, au fur et à mesure des matches, se dévoilait laissant de côté (officiellement, cela va sans dire !) aux résultats parfois décevants.

Dans un premier temps, c'est la D1F avec Bourg-de-Péage - HBCSA-PH qui ouvrait la compétition. Un niveau atteint cette saison par les protégées de Florence Sauval qui a renforcé son effectif dans l'objectif d'échapper aux risques du yo-yo final. Malgré une rencontre intéressante, les Amandinoises ont dû s'incliner de peu. Elles ont, pourtant des arguments loin d'être négligeables à l'image d’Hadja Cissé qui sait se faire oublier devant les buts adverses avant d'être d'une cruelle efficacité ! Néanmoins, face à Nice, les joueuses amandinoises ont connu le même revers. Difficile de venir dans ce tournoi "pour serrer certains boulons" à quelques jours de la reprise du championnat et d'en repartir bredouilles. Il va bien falloir pallier cet état de fait.

Bourg-de-Péage poursuivait sur sa lancée. Les Péagoises s'imposaient, en effet, face aux Niçoises sur le plus petit des écarts. Du côté des Sambriennes, la mayonnaise semble avoir bien pris avec les recrues qui menaient la danse durant toute l'épreuve, la capitaine Adeline Bournez gardant toutefois un œil attentif à la situation. Quoi qu'il en soit, le SAHB, devenu pensionnaire de la D2F, prépare sereinement son championnat malgré la "semblante" déception de son entraîneur, Ivan Markowski, après sa large victoire contre le HBH 71.

Justement, les Flamandes inauguraient leur arrivée parmi l'élite régionale grâce à leur montée en N1F. Même si leur entraîneur, Franck Bodein, montrait quelques doutes dus à la jeunesse de son groupe, on peut signaler cette volonté de bien faire du collectif hazebrouckois. Les joueuses du HBH 71 ne lâchent rien même quand le couperet est passé depuis bien longtemps. En espérant que les deux larges défaites contre des équipes (SAHB et Lomme) supérieures en expérience et au physique adapté aux compétitions plus ardues les poussent encore à faire mieux dans leur préparation au championnat de N1F.

© Jean Pierre Malewicz
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités