mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
D2F : Lomme rate son premier "derby" !
D2F : Lomme rate son premier "derby" !
20 Août 2018 | France > Division 2F

Étonnante Venus Cup qui se terminait (est-ce un hasard ?) sur la confrontation entre le Sambre-Avesnois handball (SAHB), titulaire en D2F, et le Lille-Lomme Métropole handball (LLMH) qui vient d'y accéder. Un derby "amical", en quelque sorte !

Dès l'entame de la rencontre, les Avesnoises, avec leur expérience et les renforts acquis en mi-saison, démontraient leur savoir-faire et leur technique. Rapidement, les Lommoises étaient prises dans la nasse visiteuse mais le LLMH sortait, petit à petit, la tête de l'eau pour finir par égaliser (19e ; 8-8). Ce n'était, toute fois, qu'un ballon d'oxygène que le SAHB voulait mener à sa guise mais qui n'y parvenait pas, ne prenant les rênes du match qu'en fin de première période sur deux contres payants : 13-11.

Dès la reprise, on sentait dans les rangs lommois l'envie de bien faire mais cette impression laissait vite place à un semblant de laisser-faire, au grand dam de son nouvel entraîneur, Loïc Gardey : "En deuxième période, on n'a pas levé le pied. On a fait tourner, on a donné du temps de jeu à tout le monde. Est-ce que c'est ça qui donne l'impression... Je ne pense pas les rotations ont beaucoup moins performé. On a eu moins de balles en grand jeu. Effectivement."

Le SAHB poursuivait son bonhomme de chemin sur le même rythme que les Lommoises ne parvenaient pas à contrecarrer d'autant que dans les buts visiteurs, Susiz produisait un de ses grands, comme elle sait le faire dans les moments cruciaux. Le LLMH butait sur un mur jusqu'à la fin d'une rencontre dont le résultat positif aurait été l'image d'un premier derby réussi entre deux équipes qui se mesureront lors du championnat de D2F à venir. Néanmoins, le coup de sifflet final (29-23) soulignait le parcours de préparation qu'il reste à effectuer côté lommois tandis que son entraîneur était logiquement déçu : "Un peu déçu car vu l'ampleur du score (-6), ça fait cher. Encore, à un moment donné, j'ai cru qu'on allait en prendre dix ! Mais on a bien limité la casse à la fin."

Finalement, la rencontre n'a souligné que quelques points à affiner. Et cela, Loïc Gardey en est bien conscient : " On soutient la comparaison avec de belles séquences défensives avec la capacité de les pousser à la limite du refus de jeu mais on a encore des étourderies qui nous coutent sur deux deux-minutes où on prend beaucoup de buts. Ce n'est pas tant de défendre une de moins mais le fait d'être en retard au bout d'une grosse séquence défensive. Ces deux minutes nous ont coûté cher sur la deuxième mi-temps. En soutenant la comparaison, on a de belles séquences sauf qu'en deuxième mi-temps, on rate deux fois plus de tirs qu'en première. Il y a eu beaucoup de poteaux, certes mais cela démontre notre imprécision. Cela ne récompense pas des ballons qu'on récupère, on se fait punir sur nos replis. À la fois, c'est encourageant car on prouve que face à une équipe de milieu de tableau D2, si on soutient la comparaison dans le contenu, sur le résultat, on s'est puni nous-mêmes avec trop peu d'efficacités en attaque et trop d'étourderies défensives."

© Jean Pierre Malewicz
Partager
      Identification nécessaire pour ajouter une réaction
      Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
      (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
      joueurs | équipe | actualités