mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EuroTournoi : Paris en finale via Brest, Montpellier presque écœurant de facilité !
EuroTournoi : Paris en finale via Brest, Montpellier presque écœurant de facilité !
25 Août 2018 | France > Eurotournoi

Demain, la grande finale de cet EuroTournoi 2018 énorme opposera deux clubs français ! Comme en mai dernier à Cologne, le handball des clubs tricolores a dominé le reste du plateau strasbourgeois. Et si Paris a été aidé par Meshkov Brest qui s’est offert une jolie balade face au Vardar. Montpellier, lui, s’est offert le scalp du géant hongrois, le MKB Veszprém, 30-26 et ce avec une facilité presque insolente. Le MHB a offert une démonstration en qualité de jeu et en fluidité que le Rhénus n’est pas près d’oublier tout de suite.

Le champion c'est Montpellier !

Pendant 60 minutes, Montpellier a dominé de la tête et des épaules Veszprém ! Pourtant vu le pédigrés des 18 joueurs sur le banc du MKB, cela ne semblait pas évident avant le match. Mais, il faut arriver à intégrer que le MHB est le champion d’Europe en titre et qu’il en a encore tous les atours avec en plus sans doute cette assurance qui sied si bien aux grandes équipes. Résultat les Héraultais ont fait une démonstration de jeu offensif avec des mouvements d’exception par moment qui mettait le Rhénus en pamoison et l’emporter tranquillement 30-26 sans avoir à un seul moment été menés.

On s’attendait à une bagarre âpre et ardue tout au long des 60 minutes de jeu. On se disait qu’avec ses 18 joueurs sur la feuille de match Veszprém avait largement de quoi contrebalancer ses 2 matches en 2 jours. On imaginait que Montpellier n’était sans doute pas assez près pour affronter une telle armada. Et bien on avait tout faux… En 7 minutes, le MHB allait assommer le MKB et ainsi se lancer dans un match presque facile. 7 minutes où la tornade bleue va emporter tout sur son passage, une tornade symbolisée par 4 hommes : Vincent Gérard qui stoppait tout, Diego Simonet qui menait le jeu à la perfection, Jonas Truchanovicius roi du jeu sur grand espace et Fredrik Pettersson surpuissant au poste de pivot. Résultat 8-1, un temps mort qui n’a servi à rien pour Veszprém et un match rendu presque facile pour la suite. La suite aurait pu être plus compliquée car les Hongrois vont tenter de réagir, Montpellier avoir légitimement quelques coups de mou offensifs avec un peu de déchet au shoot notamment, mais l’alchimie défense – attaque restait exceptionnelle avec des mouvements d’école où tout semblait presque trop simple, trop fluide, trop rapide pour que cela ne dure trop longtemps.

Alors Veszprém va faire le yoyo, revenir un peu, lâcher de nouveau. Si les rotations faites par Patrice Canayer avaient pour effet de faire un peu tomber la sauce, cela ne durait pas, le temps que les entrants se mettent dans le rythme et la machine repartait recreusant aussitôt un écart qui semblait impossible à combler pour les Hongrois. +6 à la pause, et on n’avait pas encore vu Melvynn Richardson dans son grand show. Le jeune gaucher allait tout mettre en place en seconde période, régler des petits soucis au shoot (1/4 à la pause) pour survoler totalement la seconde période et permettre à ses couleurs de gérer son match au mieux. Avec un Diego Simonet qui semble presque transfiguré depuis son week-end flamboyant à Cologne. A se demander si après un titre de MVP du Final Four, le titre de meilleur joueur du monde ne pourrait pas tomber dans l’escarcelle de l’Argentin à l’éternel sourire. Entre son jeu de plus en plus épuré mais d’une efficacité monstrueuse. L’attirance naturelle qu’a le public envers ce joueur qui démontre un amour permanent du jeu et son extrême disponibilité, il a de quoi trouver de fervents supporters au moment des votes de janvier prochain. Alors Veszprém à abdiqué devant le champion d’Europe. Presque logique à l’énoncé, mais surprenant pour les habitués du handball européen. Montpellier défiera Paris et la capitale de l’Europe connaîtra pour son tournoi phare un peu le même scénario qui celui de Cologne en mai dernier : une finale Franco-française qui fait saliver tout le monde.

Diaporama du match par François Dasriaux

A Strasbourg, Hall Rhenus
Le samedi 25 aout 2018 à 20h30
Montpellier HB 6 Telekom Veszprém : 30 - 26 (Mi-temps : 15-9)

3 500 Spectateurs
Arbitres : MM Bounouara et Sami

Evolution du score : 7-1 5°, 10-3 10°, 11-5 15°, 11-6 20°, 12-8 25°, 15-9 MT - 18-11 35°, 21-15 40°, 23-17 45°, 26-19 50°, 28-24 55°, 30-26 FT.

Statistiques du match

Montpellier
Gardiens :
Portner 3/13 (18'), Gérard 12/28 dont 2/3 pen (42').
Joueurs : Simonet 2/3, Villeminot 0/3, Causse, Truchanovicius 5/5, Grebille 2/3, Pettersson 3/3, Richardson 8/12 dont 3/3 pen., Kavticnik 3/5 dont 0/1 pen., Bonnefond, Porte 4/7, Bingo, Afgour 2/2, Soussi, Mamdouh 1/1.

Veszprém
Gardien :
Sterbik 1/9 dont 0/1 pen. (16'), Mikler 3/25 dont 1/3 pen. (44')
Joueurs : Manaskov 3/4 dont 0/1 pen., Toft Hansen 2/2, Tonnesen 1/4, Gajic 7/9 dont 1/2 pen., Nilsson 0/1, Nagy 4/5, Accambray, Strlek, Terzic, Blagotinsek 2/3, Nenadic , Mahé 1/6, Jamali 0/3, Mackovsek 4/5, Lekai 2/3, Ligetvari.



Meshkov Brest en balade

Meshkov Brest a rendu un joli service au PSG en s’imposant sans contestation possible 32 à 22 sur le Vardar Skopje. Fatigués et avec encore moins de rotations, les Macédoniens n’auront espéré la finale que pendant un petit quart d’heure avant que la déferlante bélarusse ne leur tombe sur la tête pour flirter avec ce -10 qui leur offre Nantes dimanche dans la finale pour la 5° place.

Rapidement on s’est rendu compte que le Vardar était loin de ses disposition de la veille. Avec encore un joueur de moins sur la feuille de match (Stoilov dont la main a été plâtrée), le contre coup de leur match équipe face à Paris de la veille, rien n’a vraiment fonctionné pour les joueurs du Vardar et d’entrée Meshkov Brest a affiché de telles dispositions que le +7 qualificatif était illusoire au bout de seulement 15 minutes de jeu. La suite sera même plus douloureuse encore pour le Vardar. Les Bélarusses défilaient du jeu simple mais extrêmement propre. La passe juste, l’engagement dans le bon tempo et le shoot adéquat, le HCMB avait la bonne alchimie pour maîtriser ce match et si il sait rester dans cette physionomie, alors il risque d’en faire souffrir un paquet dans la prochaine campagne de Ligue des Champions.

La fin du match ne sera qu’une longue agonie pour les Macédoniens, avec une seconde mi-temps longue comme un jour sans pain pour eux et un -10 assez cinglant au final. Meshkov Brest jouera face à Veszprém qui va devoir oublier sa déroute montpelliéraine alors que le Vardar va devoir resserrer les boulons face à une équipe de Nantes qui veut valider ses belles prestations dans le Tournoi par une victoire.

Diaporama du match par François Dasriaux

A Strasbourg, Hall Rhenus
Le samedi 25 aout 2018 à 18h15
Vardar Skopje - Meshkov Brest : 22 - 32 (Mi-temps : 8-13)

3 000 Spectateurs
Arbitres : MM Iltis et Christmann

Evolution du score : 2-1 5°, 4-4 10°, 4-7 15°, 6-7 20°, 8-10 25°, 8-13 MT - 10-19 35°, 10-20 40°, 15-23 45°, 19-27 50°, 20-30 55°, 22-32 FT.

Statistiques du match

Meshkov Brest
Gardiens : Pesic 2/14 dont 1/4 pen., Matskevich 11/21 dont 1/4 pen..
Joueurs : Rutenka 2/2 dont1/1 pen., Kulak 1/2, Shkurinsky 3/5, Bacho, Jurynok 2/4, Poteko 2/2, Ivic 2/4, Baranau 1/1, Horak 4/5, Razgor 2/2, Obranovic 3/4, Darafeyeu, Selviasiuk 2/2, Djukic 2/3 dont1/1 pen., Djordjic 3/5, Shylovich 3/4.

Vardar
Gardiens :
Milosavljev 8/39 dont 0/2 pen., Mishevski 0/1.
Joueurs : Nedanovski 1/2, Popovski, Kristopans 2/3, Moraes 2/2, Skube S. 1/2, Karalash/2, Cupic 3/5 pen., Dibirov 6/9 dont 3/3 pen., Gorbok 3/6, Shishkarev 1/2, Vojvodic 2/4, Kiselev 0/4, Kizic, Petkovski. 

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Coupe de France en Live
avec Handvision