mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Le champion d'Europe tient son rang
LSL: Le champion d'Europe tient son rang
6 Septembre 2018 | France > LNH

Même si tout n'a pas été parfait, loin de là, Montpellier négocie par un succès face à Aix (26-23), son entrée dans la saison 2018-2019. La formation héraultaise est avec celle du PSG la seule à avoir remporté sa confrontation à domicile. La 1ère journée de l'élite a amené son lot de surprises. Notamment le match nul de Istres le promu à Dunkerque. Les Nordistes qui ont choisi pour le moment de se passer de Guillaume Joli.

par Yves MICHEL
 

Montpellier n'aime pas être bousculé et en 1ère période surtout, Aix ne s'est pas privé de perturber le jeu des Héraultais. A l'expérience, les locaux n'ont jamais montré de l'impatience et surtout n'ont jamais paniqué lorsqu'ils se sont retrouvé derrière au score (5-7 à la 15ème). Deux longueurs de retard seulement, l'écart aurait pu être plus large tant Pardin avait fait un sacré boulot dans les cages. Seulement voilà, il aurait fallu que ses attaquants exploitent mieux les ballons gagnés sur contre ou grâce à la mobilité de la défense. Trop de pertes (10 en 1ère, 6 en seconde) sont venues pénaliser les Aixois.

La fin du 1er acte et le retour des vestiaires vont leur être fatals. En moins de 5 minutes, le MHB va prendre le contrôle des opérations et ne jamais le perdre (17-13 à la 35ème). On s'attendait à voir Pays d'Aix mettre ce petit grain de folie qui aurait pu changer la face des choses, prendre des risques mais avec des cadres déjà là la saison passée qui avaient assuré l'entame et qui étaient un peu usés et des nouveaux qui apparemment, ont encore à trouver leurs repères, il n'en a rien été. Ce n'est pas faute pour Baznik (au relais de Pardin) d'avoir retardé l'échéance et donné un peu d'espoir lorsqu'à l'entrée du dernier quart d'heure, Montpellier ne comptait que deux buts d'avance (21-19). Mais le mal endémique des garçons de Jérôme Fernandez, la perte de balle, persistait. Un 3-0 en un éclair va mettre fin à tout suspense, Aix ne développant aucune solution offensive. Et encore, Baznik va continuer à s'illustrer dans les dernières minutes. Sans conséquence pour Montpellier qui pour la 13ème saison consécutive ponctue son 1er match de championnat par un succès (26-23). « Par moments, on a été intéressants et par moments, on a été intermittents, reconnait Patrice Canayer. On a disputé trois matches en peu de temps. On ne jouait pas ce week-end, l'équipe n'a pas beaucoup tourné. J'aurais managé différemment si on jouait ce week-end. Je ne suis pas parti avec beaucoup de rotations. » C'est le seul week-end de répit dont Valentin Porte et ses partenaires pourront pleinement profiter avant d'entamer comme les Nantais et les Parisiens, la fameuse cadence d'un match tous les 3-4 jours.

Montpellier handball - Pays d'Aix UC      26-23  (MT: 13-11)

Buteurs à Montpellier: Richardson (6/11) Kavticnik (6/12 dont 3/4 à 7m) Pettersson (4/4) Porte (4/9) Simonet (3/7) Grebille (2/5) Truchanovicius (1/3)
Gardiens: Gérard (10/32 - 0/2 à 7m) Portner (1/2 à 7m)

Buteurs à Aix: Goni Leoz (4/7) Minne (4/6) Ong (4/4 dont 3/3 à 7m) Andreu, Pecina, Stenmalm, Camarero (2/3), Larsen (2/5) Doisel (1/1)
Gardiens: Pardin (8/25 - 0/3 à 7m) Baznik (9/18 - 0/1 à 7m)


                               L'avis de l'expert après cette 1ère journée

Vainqueur de la Coupe de la Ligue en 2009 avec Istres, entraîneur reconnu par ses pairs, Christophe Mazel nous donne son avis sur les péripéties de cette 1ère journée de championnat...

Une 1ère journée de championnat, c'est toujours particulier. Surtout quand tu reçois, que tu as la pression et qu'il y a un gros enjeu à la clé.

Montpellier a toujours l'habitude de bien négocier ses 1ers matches. Sans être géniaux, les Montpelliérains ont bien géré cette confrontation. Mais je trouve que les Aixois ne sont pas récompensés de leurs temps forts. A la 31è, il y a 4 buts d'écart et on n'a pas l'impression qu'à ce moment-là, c'est vraiment mérité. Montpellier a été très réaliste et a su maintenir cet écart. Aix n'a pas démérité mais j'ai l'impression qu'ils n'y ont pas cru.

Pour le reste, c'était beaucoup plus facile pour Paris (face à Ivry) et pour Nantes (à Pontault), compte tenu du rapport de force.

Le résultat qui m'étonne le plus, c'est le nul de Dunkerque face à Istres. Il y a eu beaucoup d'exclusions, 8 fois 2' d'un côté, 7 fois de l'autre, le match a été rugueux, haché, ça avantage toujours le plus faible.

La victoire à Cesson est importante pour Tremblay mais il faut se rappeler que Cesson n'a remporté qu'un match la saison dernière à la maison donc même si l'entraîneur et des joueurs ont changé, ça reste sur une certaine continuité. Les Bretons n'ont pas retrouvé assez de sérénité pour s'imposer.

C'est peut-être en ce moment, la bonne période pour prendre St Raphaël. Nîmes avait tout à gagner et en plus, l'an passé, le scénario leur avait été favorable. St Raph' avec 2 nuls et 1 défaite à domicile en 3 ans, a vraiment du mal sur son 1er match. Le Trophée des Champions, le déplacement à Montbéliard, 2 matches en 2 jours, ça laisse des traces.

Pour Toulouse-Chambéry, c'est longtemps resté équilibré et Chambéry négocie mieux le money-time, Toulouse rate quatre immanquables sur la fin. Cela pouvait basculer d'un côté comme de l'autre. 

                                         Et pendant ce temps-là...



... Guillaume Joli cire le banc dunkerquois

Dunkerque débute assez mal après avoir concédé le nul face à Istres, le promu. Pour l’entraîneur Patrick Cazal, ce mercredi, son équipe a carrément perdu un point. «  On est frustré parce qu’on n’a pas maîtrisé notre supériorité, on aurait du montrer notre efficacité sur les situations qu’on s’est créé. Nous n’avons pas su nous libérer. On a été en dedans techniquement et individuellement. » Le coach nordiste a aligné une feuille de match à seize joueurs parmi lesquels Guillaume Joli. L’ancien international n’a pas mis un orteil sur le parquet. Si ce n’est pour l’échauffement et les temps morts. Une situation qui perdure depuis la saison dernière, puisqu'il a été très peu utilisé en raison d’un genou récalcitrant. En fin de contrat avec l’USDK,  il ne fait clairement plus partie des plans de Patrick Cazal. Absent sur le Caraty et des derniers matches de préparation, le gaucher a même été laissé à la disposition de la réserve pour participer à un tournoi à Compiègne. Si Guillaume Joli (33 ans) ne tient pas à s’apitoyer sur son sort et commenter une situation qu’il vit obligatoirement mal, du côté du club, les explications se limitent à l’aspect tactique et évolutif de la situation. En ce début de saison, le coach a fait son choix. Florian Billant (22 ans) est n°1 sur le poste d’ailier droit et John NKonda (21 ans), qui fait encore partie du centre de formation, sera sa doublure. « Lorsqu’en juillet, Guillaume a repris, le 1er jour il a normalement couru et le lendemain, il souffrait un peu du genou, constate Jean Pierre Vandaele. C’est un peu plus dur pour lui et comme les deux autres sont en avance, je comprends la décision de l’entraîneur. Et il est le seul juge.»  Et le président du club de réfuter que des paramètres extra-sportifs (l’attitude de Guillaume Joli concernant la non reconduction de "Mike" Grocaut n’avait pas été appréciée en haut lieu) ont accéléré ce qui pourrait apparaître comme une mise à l’écart. Dunkerque va donc se passer de l’expérience d’un joueur pourtant sous contrat jusqu'en juin, qui compte près de 120 sélections en équipe de France, trois titres de champion du Monde, 2 d’Europe et un Olympique à son palmarès. A moins qu’une infirmerie trop garnie ne nécessite un réexamen de la situation.  


Retrouvailles ce samedi entre Xavier Moreau (Limoges) et Istres le promu en D1

A venir... Le 1er tour de la Coupe de la Ligue

vendredi 7 septembre

Chartres (PRL) - Strasbourg (PRL)

20h00

samedi 8 septembre

Créteil (PRL) - Dunkerque (LSL)

16h00

 

Cherbourg (PRL) - Tremblay (LSL)

20h00

 

Limoges (PRL) - Istres (LSL)

20h00

 

Massy (PRL) - Sélestat (PRL)

20h00

 

Nancy (PRL) - Pontault (LSL)

20h00

 

Saran (PRL) - Nîmes (LSL)

20h00

 

Caen (PRL) - Chambéry (LSL)

20h30

 

Grenoble (PRL) - Toulouse (LSL)

20h30

 

Dijon (PRL) - Cesson (LSL)

20h30

 

Vernon (PRL) - Ivry (LSL)

20h30

dimanche 9 septembre

Nice (PRL) - Aix (LSL)

16h00


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités