mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Toulouse à la recherche d'un exploit face à Montpellier
LSL: Toulouse à la recherche d'un exploit face à Montpellier
11 Septembre 2018 | France > LNH

L’élite masculine aborde à peine son 2ème épisode et déjà, certaines équipes se retrouvent au pied du mur. C’est le cas de Toulouse qui la semaine dernière a eu la mauvaise idée de s’incliner à domicile face à Chambéry. Une contreperformance que Pierrick Chelle et ses partenaires envisagent d’atténuer en offrant un meilleur visage ce mercredi, contre Montpellier. La tâche s’annonce pour le moins délicate.

par Yves MICHEL

La semaine est particulière car déjà, la Ligue des Champions se rajoute au programme des trois équipes qui la saison dernière, ont terminé sur le podium de l’élite. Comme pour valoriser la qualité du travail accompli dans les clubs français, c’est en poule haute que Montpellier, Paris et Nantes défendront leurs chances sur la scène européenne. Le PSG inaugure la série dès ce mercredi (19h) en se déplaçant aux confins de l’Ukraine à Zaporozhye. Le MHB suivra samedi, en accueillant les Macédoniens du Vardar et dimanche, ce sera au tour du "H", face aux Allemands de Flensburg.

Si les trois formations concernées ont validé leur entrée dans le championnat par un succès, d’autres comme Toulouse sont déjà devant leurs responsabilités. Mercredi dernier, le Fenix s’est incliné à domicile face à Chambéry en laissant filer dans le money-time un succès qui était largement à sa portée. « C’est clairement deux points perdus sur un concurrent qui peut s’avérer direct tout au long de la saison, analyse Pierrick Chelle (notre photo de tête). On s’est rassuré sur certains aspects mais il y a certaines inquiétudes. Le bilan est mitigé.» A Toulouse, on se dit que la saison est très longue, que tout peut arriver et qu’une fois les automatismes parfaitement huilés, les résultats seront conformes aux attentes. Une meilleure concentration dans la finition est essentielle. «On fait des bribes de match intéressantes mais on n’arrive pas à rester régulier à la fois en attaque et en défense. Notre jeu n’est pas encore assez équilibré, si bien qu’on peut se faire peur à tous moments.» Samedi, les Hauts Garonnais sont allés chercher à Grenoble une qualification en coupe de la Ligue. Ce mercredi, c’est un obstacle de taille qui arrive au Palais des Sports. Encore une confrontation à domicile certes, face ni plus, ni moins à Montpellier, le champion d’Europe en titre, récent vainqueur du Trophée des Champions et qui jeudi dernier, a dominé St Raphaël. «On va jouer une équipe opposée à la nôtre, qui n’a pas connu trop de changements, qui est en confiance, stable dans son jeu, c’est un peu un avantage de pouvoir se comparer à ces équipes du top niveau. Il va falloir éviter d’en prendre une grosse. Eux seront présents au rendez-vous et surtout, il ne faudra pas lever le pied car généralement ce sont dans ces moments-là qu’ils accélèrent. Il va falloir être vigilant car cela peut aller très vite. Après, cela peut être un match accroché qui peut se terminer en un bon résultat.» Et même si trois jours plus tard les Héraultais seront en mode Ligue des Champions face au Vardar qu’ils avaient battus en demi-finale en mai à Cologne, Pierrick Chelle et ses partenaires ne comptent pas sur un quelconque relâchement de leur adversaire. « (Sourires) Ce genre d’équipe n’a pas besoin de se faire secouer pour se remettre dans le bain. Montpellier est préparé pour ça. Avec 19 pros, ils peuvent voyager et surtout ils sont armés pour enchaîner les matches. On s’attend à beaucoup courir mais on espère être au niveau.» Toulouse aura donc tout à gagner dans ce duel face au voisin de la région Occitanie avant de retrouver des oppositions un peu plus négociables, même si se déplacer à Cesson ou accueillir Tremblay peut se révéler piégeux.


Aix et Jérôme Fernandez peuvent déjà rayer la coupe de la Ligue de leurs objectifs

A Aix, c’est plutôt la soupe à la grimace. Si la défaite face à Montpellier jeudi découle d’une certaine logique, l’élimination de la coupe de la Ligue est plutôt inattendue. Nice plus petit budget de Proligue et dont le seul objectif est le maintien a parfaitement négocié son money-time et s’est donc imposé d’un but. Cela fait tâche dans le plan de marche des Aixois qui cette saison seront encore  un peu plus épiés. Arrive St Raphaël qui reste sur une défaite à domicile face à Nîmes. Un scénario connu où le ballon parait plus lourd lorsque le chrono entre dans ses ultimes secondes. Les Raphaélois qui sortaient d’un Trophée des Champions plutôt satisfaisant se retrouvent dans l’inconfort puisqu’après Aix, ils devront se déplacer à… Paris. D’où la nécessité déjà, de réaliser une perf’ à l’extérieur.

De son côté, Nîmes a réussi son entrée mais avec les Gardois, il ne faut s’étonner de rien. Les débuts de saison sont parfaits mais c’est ensuite vers le mois de décembre et à la reprise en février, que cela se gâte. Pour sa dernière saison à la tête de l’équipe, Franck Maurice veut instaurer une certaine régularité. Après un exploit à Saint Raphaël, les hommes verts retrouvent le Parnasse et Cesson qui sort d’une défaite à domicile face à Tremblay et d’une qualification pour les 8èmes de coupe de la Ligue. Les Bretons qui semblent peu à peu trouver une véritable cohésion, ont un coup à tenter dans le Gard même si le rapport de force est en faveur de l’USAM.

Tremblay accueille Chambéry. Les deux formations qui se sont illustrées à l’extérieur lors de la 1ère journée auront une bonne occasion de s’étalonner. Pour les Franciliens tout comme d’ailleurs les Savoyards, il s’agira de réussir la passe de trois après la qualif en coupe de la Ligue. La saison passée, les deux camps étaient restés sur leur faim, incapables de se départager. Chambéry tenait sa victoire mais à l’ultime seconde, Erwan Siakam avait égalisé (31-31).


sur la base arrière, Ivry attend beaucoup d'Axel Cochery, un de ses plus talentueux espoirs

En ce début de championnat, Ivry est abonné aux derbies. Après Paris, c’est au tour de Pontault-Combault, le promu. Sébastien Quintallet désormais à la tête des Val-de-Marnais, retrouve une équipe qu’il connait bien pour l’avoir dirigée pendant 4 ans et obtenu en mai dernier, l’accession au plus haut niveau. Les deux formations visent le maintien mais Ivry qui d’ailleurs a pris l’ascenseur de la relégation en 2014, espère se rassurer un peu plus tôt dans la saison. «C’est ce qu’on va chercher, assure le technicien, se mettre à l’abri le plus rapidement possible et chercher pourquoi pas un petit peu mieux. Mais l’un ne va pas sans l’autre, il ne faut pas brûler les étapes. On a vu par le passé que le maintien, c’était une grosse bagarre à plusieurs. » Ne demandez pas à Sébastien Quintallet dans quel état d’esprit il abordera cette confrontation face à son ancien club, il préfère garder une certaine pudeur sur le sujet. Les deux adversaires du jour se sont croisés pendant la préparation. C’était fin août, en finale du tournoi de Serris (Seine-et-Marne) et l’issue de la rencontre avait été longue à se dessiner puisqu’il avait fallu recourir à la séance des tirs au but, favorable à Pontault. A Delaune ce mercredi, l’épilogue n’aura rien de définitif mais le vainqueur aura réellement pris un léger avantage sur son rival direct.



Après plus de deux ans de travaux et un hébergement plutôt sympathique ponctué d'exploits pendant trois saisons à la Trocardière à Rezé, le HBC Nantes retrouve son antre de Beaulieu. La jauge a été portée à plus de 5000 places et plus de 5000 m² d'espaces annexes ont été construits pour accueillir confortablement le public que le club désormais au plus haut niveau européen a su fédérer. Les 1ers rangs de sièges sont très proches du parquet, les joueurs du "H" pourront donc sentir la ferveur de leurs supporters. « C’était sympa la Trocardière ! glisse avec un brin de nostalgie, Thierry Anti. Au début on se demandait si les gens allaient suivre et recréer l’ambiance qu’on avait à Beaulieu. Ça a été fantastique. On quitte la Troc ‘avec un groupe de supporters qui réalise des tifos, c’est génial. Il s’est passé des choses avec le public que je n’aurais pas imaginées. J’ai hâte de voir ce que cela va donner à Beaulieu. Mais dans tous les cas, je crois que la relation sera toujours la même. » Les handballeurs nantais seront les résidents majeurs de ce complexe et ils vont l'inaugurer ce jeudi, face aux caméras de beIN en accueillant Dunkerque. Un match important après une bonne entrée dans le championnat face à Pontault et surtout avant le 1er rendez-vous européen, dimanche face au dernier champion d'Allemagne, Flensburg. Les Nordistes eux, ont perdu leur 1er point en concédant le nul face à Istres. A Nantes, ils espèrent ne pas renouer avec la saison passée où ils avaient pris une véritable rouste après avoir lâché au bout de 20 minutes (31-15).

Istres devra donc attendre samedi pour savoir dans quelles dispositions se trouve le PSG de retour d’Ukraine et de son 1er match de Ligue des Champions. Entre les deux, le différentiel est énorme. Si les budgets ont une incidence sur le résultat, celui de Paris, 8 fois supérieur à son adversaire, devrait garantir à Thierry Omeyer et ses partenaires, un succès des plus confortables. Heureusement, tout ne se déroule pas de cette façon. Les Provençaux ont réalisé une belle prestation en déplacement à Dunkerque avant de se faire éliminer en coupe de la Ligue par Limoges. Après le PSG, il y aura Montpellier. Ils n’auront donc rien à perdre !



mercredi 12 septembre

2ème journée LSL

à

Pronostic

USAM Nîmes Gard

Cesson-Rennes MHB

20h00

Nîmes

US Ivry HB

UMS Pontault-Combault

20h30

Ivry

Fénix Toulouse HB

Montpellier HB

Montpellier

Tremblay en France HB

Chambéry-Savoie MBHB

Tremblay

Pays d'Aix UC

Saint Raphaël-Var HB

20h45

St Raphaël

jeudi 13 septembre

HBC Nantes

Dunkerque HBGL

20h45

Nantes

samedi 15 septembre

Istres-Provence HB

PSG HB

20h00

PSG


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités