mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: le Fenix Toulouse à la recherche d'un vrai déclic
LSL: le Fenix Toulouse à la recherche d'un vrai déclic
16 Octobre 2018 | France > LNH

Un petit point au compteur malgré des ambitions européennes en début de saison, le Fenix Toulouse a du mal à surfer sur une bonne dynamique pour être en phase avec ses objectifs. La réception de Dunkerque ce mercredi pour le compte de la 7ème journée de l’élite apparaît comme capitale. Les hommes de Philippe Gardent sont à la recherche d’un déclic pour se rassurer et se donner de l’air au classement.

par Yves MICHEL

Si on pouvait se douter que Pontault-Combault, promu de Proligue et à un degré moindre Istres, connaîtraient des difficultés en ce début de championnat au point de se retrouver dans les profondeurs du classement, qui pouvait augurer qu’après six journées, Toulouse occupe l’avant dernière place, en position de relégable avec cinq défaites et un seul nul ? « Ce qui est rageant pour ne pas dire autre chose, c’est qu’on n’est pas loin sur tous les matches excepté celui contre Tremblay où nous n’avons pas été très bons, souffle Philippe Gardent. Le groupe est de qualité mais quand il y a un temps faible, il est souvent rédhibitoire pour nous. Tout s’enchaîne, le manque de confiance, de stabilité et il y a un peu trop de disparités au niveau de la performance individuelle et cela devient gênant. » Le coach haut-garonnais ne cache pas que les objectifs et une place espérée dans le Top 6 seront sans doute revus à la baisse même si ce n’est que le début de l’exercice. Et la pression commence à devenir insistante face à un public toulousain impatient et en demande de résultats positifs, au moins à domicile. «J’entends bien mais après cela ne suffit pas de le dire pour y parvenir. Il faut qu’on continue à s’accrocher en acceptant de regarder vers le bas. C’est nouveau comme attitude mais cela fait partie de la vie d’un club, la pièce finira par retomber du bon côté. Si on faisait de la m…. depuis le début, je serais inquiet mais on n’a pas cette sensation-là. » La défense figure parmi les secteurs incriminés. Avant-dernière du championnat, 191 buts encaissés en 6 sorties, calée entre celle d’Ivry et de Pontault, elle n’a guère progressé par rapport aux deux saisons passées où elle pointait déjà parmi les mauvais élèves. Pourtant… « Le problème ne vient pas forcément de la défense pure, rétorque Yassine Idrissi. Les pertes de balle en attaque et un mauvais repli nous pénalisent beaucoup. Mais c’est une question d’état d’esprit, il faut que le ciment prenne, que chacun se responsabilise un peu plus.» L’absence de leader se fait également ressentir. Personne pour le moment n’a pris les commandes du camion et l’absence de Romain Ternel  (parti à Limoges en Proligue) pèse sur le comportement de l’équipe, d’autant que l’intégration des deux nouveaux joueurs scandinaves (Henrik Jakobsen et Markus Olsson) n’est pas encore aboutie. « Il faut qu’ils s’habituent à un championnat qui est nouveau pour eux, renchérit le portier du Fenix. On l’a vu avec Fred (Pettersson) il y a deux ans. Il lui a fallu une saison pour prendre ses marques. On a une charnière centrale toute nouvelle avec un nouveau pivot (Jakobsen), un nouveau gardien (Bonnefoi) et un nouveau demi-centre. Oui, je dis ça car sur ce poste, Alvaro (Ruiz Sanchez) et Maxime (Gilbert) se sont faits les croisés l’an dernier et n’ont pas pu évoluer comme ils l’auraient souhaité. Pour trouver des automatismes parfaits dès le départ, c’est compliqué. » Dans le contexte actuel, le match de mercredi face à Dunkerque apparait capital. Les Nordistes ont alterné le bon et le moins bon mais sont mieux situés que leur adversaire. Ils arrivent dans la ville rose sans complexe. « En plus, fait remarquer Philippe Gardent, cela fait trois saisons qu’ils viennent gagner ici ». Yassine Idrissi lui est plus catégorique et plus imagé. « Ce sera la guerre car il faut absolument qu’on se mette à gagner.  Derrière, il y a la trêve et on aura deux semaines pour bosser.» Sur une suite qui s’annonce toujours aussi difficile avec deux déplacements à Nîmes et Nantes entrecoupés de la réception de St Raphaël.

En attendant ce jeudi l’affiche sur beIN sports entre Chambéry, le surprenant leader de ce début de saison qui reçoit une équipe de Saint Raphaël en net regain de forme après des débuts chaotiques et surtout le rendez-vous de gala entre Montpellier et PSG reporté au dimanche 9 décembre en raison de la surcharge du calendrier notamment pour les Héraultais conviés cette semaine à disputer le Super Globe au Qatar, quatre autres matches agrémenteront cette 7ème journée de l’élite masculine.

Pays d’Aix qui reste sur une courbe sinusoïdale accueille la lanterne rouge, Pontault-Combault. Les partenaires de Nikola Jukic (photo ci-dessus) ont tenu en échec Montpellier jusqu’à l’entrée du money-time avant de craquer dans les dernières minutes. En Provence, ils ne sont pas favoris mais auront un coup à jouer.

Après Montpellier, Paris et Chambéry, Istres se retrouve confronté à une autre grosse cylindrée. Nantes est aussi à l’aise en Ligue des Champions qu’en championnat mais montre parfois quelques faiblesses ou plutôt quelques négligences (comme face à Cesson la semaine dernière) avant de s’imposer. Les hommes de Thierry Anti devront se méfier car les Istréens chez eux sont à la recherche d’un 1er succès depuis leur retour parmi les grands.

Confrontation très importante entre deux concurrents directs au maintien. Cesson accueille Ivry. Les Bretons qui sont passés très près de l’exploit à Nantes se retrouvent face à des Val-de-Marnais pour qui ce début de championnat est une véritable galère avec un seul succès (bien ciblé) sur Pontault-Combault. Ensuite, les joueurs de Sébastien Quintallet ont buté sur plus gros qu’eux. Et pour bien souligner le caractère essentiel de cette opposition, le palais des sports de Cesson sera complet, toutes les places ayant trouvé acquéreurs.

Jeudi dernier, Nîmes n’a rien pu faire face au tube du moment. Chambéry est en tête du hit parade et ce qui marque surtout, c’est l’aisance, la maîtrise et les variations que produit cette formation savoyarde. Trois points perdus à domicile pour des Gardois qui visent l’Europe, il est nécessaire de poursuivre sur une excellente dynamique à l’extérieur. A Tremblay pour un 4ème succès ? En Seine Saint Denis, l’imprévisible accompagne le quotidien mais les priorités avec des points pris sur Cesson, Toulouse, Aix et Istres ont été bien définies.

mercredi 17 octobre

7ème journée LSL

à

Pronostic

Pays d'Aix UC

UMS Pontault-Combault

20h00

Pays d'Aix

Istres Provence HB

HBC Nantes

20h00

Nantes

Cesson-Rennes MHB

US Ivry HB

20h15

Cesson

Fenix Toulouse

Dunkerque HBGL

20h30

Toulouse

Tremblay en F. HB

USAM Nîmes

20h30

Nîmes

jeudi 18 octobre

Chambéry SMB HB

St Raphaël Var HB

20h45

Chambéry

dimanche 9 décembre

Montpellier HB

Paris St Germain HB

20h45

incertain

  

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités