mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: A Ivry, Mate Sunjic a retrouvé un "chez soi"
LSL: A Ivry, Mate Sunjic a retrouvé un "chez soi"
13 Novembre 2018 | France > LNH

Trois jours après avoir bousculé Montpellier, l'US Ivry effectue un périlleux déplacement à Chambéry chez le leader du moment. Les Val-de-Marnais empêtrés dans les sables mouvants du classement comptent sur leur gardien croate Mate Sunjic pour réaliser un exploit en Savoie. Chambéry-Ivry est une des affiches de la 9ème journée qui en raison de la Ligue des Champions s'étale jusqu'à samedi.

par Yves MICHEL


Cet été, lorsqu’il est arrivé à Ivry, Mate Sunjic aurait bien exhibé la médaille d’or qu’il venait de remporter avec la sélection croate aux Jeux Méditerranéens de Tarragone (Espagne). En finale contre la Tunisie, au sein d’une équipe totalement remaniée, le portier avait été décisif. Seuls les médias de Zagreb et de Metkovic là où il est né, ont souligné la performance. Pour l’intéressé, le plus important était ailleurs. « Quand j’ai quitté Créteil (en 2017), j’étais un peu triste mais je savais que si l’occasion se présentait, je reviendrai en France. J’aurais pu rester mais ce qu’on me proposait en Roumanie était intéressant et avec le recul, je ne regrette pas d’y avoir passé une année. » Direction le CSM Bucarest, club omnisports au budget conséquent où les filles ont gravé leur nom au palmarès de la Ligue des Champions en 2016. Mais les 4 saisons passées dans le Val-de-Marne restent à jamais gravées dans l’esprit de celui qui quelques années plus tôt, a décroché un master en ingénierie mathématique. Comme le hand faisait aussi partie de son quotidien (depuis l'âge de 7 ans), son emploi du temps était chargé et les journées trainaient en longueur. « J’ai connu de super moments grâce à ce sport, en club et aussi plus jeune avec les sélections nationales donc je me suis accroché. Mes études étaient importantes mais le hand était ma priorité. » A l’affût de toute bonne affaire, l’US Ivry qui devait trouver un remplaçant à François-Xavier Chapon, n'a pas tardé à contacter le gardien croate. L’expérience dans les Carpates n’a qu’un temps et le retour en LNH est acté. « En fait, j’ai l’impression de n’être jamais parti.  J’ai constamment suivi ce qui se passait dans le championnat de France et c’est une chance d’avoir retrouvé un environnement identique à celui que j’avais connu, à même pas 10 km de mon ancienne maison. Je suis vraiment content d’être à Ivry. » Le début de saison est laborieux. L’équipe parait homogène mais a du mal à rivaliser avec les plus grosses cylindrées. En 8 journées de championnat, seul un succès face à Pontault-Combault a récompensé les efforts consentis. Dimanche, Delaune était bondé pour accueillir Montpellier. Et face à un adversaire déterminé, les champions d’Europe en titre ont souffert, au moins pendant la 1ère mi-temps. «Ce match, valide Mate Sunjic, même si on le perd ne doit pas nous décourager. Ce qu’on a fait en défense en n’encaissant que 22 buts face à une des meilleures équipes d’Europe est très intéressant. C’est en attaque qu’on a des difficultés. On débute comme il faut, les gars courent, occupent bien l’espace mais ensuite ils paient cette dépense d’énergie. Mais bon, on ne peut pas dire que la fatigue est une excuse face à une équipe de Montpellier qui joue un match de plus que nous sur la semaine.» Dans l’attente de jours meilleurs, les Ivryens font le dos rond. Ce mercredi, ils ont un gros challenge à relever puisqu’ils se déplacent à Chambéry, affronter l’équipe en forme du moment qui a repris seule la tête de l’élite à la faveur de son succès en terre nantaise. « C’est sûr que Chambéry n’est pas l’endroit le plus favorable pour y parvenir mais si on se présente là-bas en victimes, on ne fera rien de bien. On va essayer de les piéger, de les gêner, de les empêcher de développer leur jeu. Si la moindre opportunité existe, à nous de la saisir. On a tout à gagner dans un match où nous ne sommes pas favoris. » C’est finalement dans ce qui est proposé après le déplacement en Savoie que Ivry n’aura pas le droit de décevoir. Istres et Toulouse, en raison de leur classement actuel (13ème et 14ème) sont des adversaires directs pour le maintien. « Ne nous trompons pas de championnat. Si on avait battu Montpellier, on aurait été contents mais pour garder toute la confiance, il faut prendre des points là où c’est possible. La vérité, c’est le classement et rien d’autre. » A 31 ans, Mate Sunjic le taciturne a encore quelques belles pages à tourner. Avec Ivry où il s’est engagé jusqu’en 2020 mais aussi avec la sélection nationale sous la direction du mythique Lino Cervar. « C’est une très grande fierté de porter ce maillot croate. J’ai été appelé sur les derniers rassemblements mais la concurrence est forte sur le poste. Le Mondial est tout proche et j’espère y participer. C’est à moi de tout faire pour convaincre l’entraîneur de me prendre. Comme il a l’œil sur tout, ma régularité avec Ivry compte aussi beaucoup. » Chambéry et les autres sont prévenus.



Paris en voyage à Flensburg et Montpellier, hôte de Rhein Neckar Löwen, tous les deux ce mercredi en Ligue des champions, devront patienter jusqu'à samedi pour retrouver le championnat. Les Parisiens se déplaceront à Dunkerque qui restent sur trois succès consécutifs et les Héraultais prendront la direction de Tremblay dont le parcours à domicile n'est pas un modèle du genre avec une seule victoire face à Pays d'Aix.

Les Provençaux eux attendront jeudi pour affronter Nantes. Après le PSG, encore un gros morceau proposé aux hommes de Jérôme Fernandez. Excepté face à Chambéry, Aix a réussi jusque-là à se préserver à domicile. Le "H" joue gros et traverse une période difficile avec des succès plus laborieux ou des défaites qui risquent de compter lors de l'emballage final. Depuis que Aix a accédé à l'élite, Nantes ne s'est jamais incliné dans les Bouches-du-Rhône. 

Sans avoir pleinement retrouvé le sourire, Christian Gaudin peut envisager des combinaisons un peu plus élaborées. La lettre de qualification qui pour venir du siège de la LNH a du au moins passer par New York est bien arrivée en Bretagne. Et Noah Gaudin peut enfin évoluer sous ses nouvelles couleurs. Son entraîneur de père récupère aussi Jean-Jacques Acquevillo, suspendu à Dunkerque où Cesson a passé une très mauvaise soirée. Ce mercredi, l'opposition face à Pontault-Combault est capitale. Le match à ne pas perdre, face d'une part à un concurrent direct pour le maintien mais aussi parce que d'ici la trêve, le programme proposé est démentiel pour l'un des plus petits budgets de D1. Avec par ordre d'entrée en scène, Montpellier, Paris, Aix et Chambéry. Du côté de Pontault, un soupçon de sérénité semble être revenu. L'effectif a été dégraissé, à sa demande le demi-centre portugais Gonçalo Ribeiro est parti vers le Metalurg Skopje (Macédoine) et Pierre Yves Ragot en délicatesse avec son entraîneur, a été (momentanément ?) écarté. Relation de cause à effet ? Face à Istres la semaine dernière, les Franciliens ont remporté leur 1ère victoire de la saison parmi l'élite.

Les autres mal classés ne seront pas à la fête. Istres, l'avant dernier reçoit Nîmes et Toulouse la lanterne rouge qui n'a pas gagné le moindre match depuis le début de la saison accueille une équipe de St Raphaël en forme ascendante. La situation est suffisamment alarmante du côté de la ville rose pour que Philippe Dallard (notre photo ci-dessus) prenne la parole dans les colonnes du média régional "La Dépêche du Midi". Le président du Fenix se montre inquiet quant aux performances de son équipe et à la question de savoir si le staff en place (Philippe Gardent et Danijel Andjelkovic) est menacé, la réponse est claire. « Non et jusqu'à la trêve, il ne se passera rien. On fera le point à ce moment. Je garde la tête froide. Mais le staff est payé pour faire gagner l'équipe. Sinon, on n'est plus dans le deal. Quoi qu'il arrive, à la fin, c'est moi qui assume.» Et d'ici la fin de la phase aller, après St Raphaël et Nantes, Toulouse devra se frotter à Ivry, Istres et Pontault.

Journée 9
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseDateHoraire
IstresNîmes 14/1120h00
CessonPontault-Combault 14/1120h15 
ChambéryIvry 14/1120h15 
ToulouseSt Raphael 14/1120h30 
Aix en ProvenceNantes 15/1120h45 
TremblayMontpellier 17/1119h30 
DunkerqueParis 17/1120h30 
en gras, le pronostic
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités