mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M : C’est qui le patron !
LDC M : C’est qui le patron !
14 Novembre 2018 | Europe > Champion's League

Montpellier tient sa première victoire en Ligue des Champions cette année. En dominant ce soir à l’Arena les Rhein Neckar Löwen 31 à 26 et en effaçant la déroute de mercredi dernier en Allemagne. Et cette victoire s’est faite via la renaissance de l’attaque de Montpellier autour d’un Michael Guigou qui est redevenu le boss de cette équipe en seulement 5 matches. Ailier en première période, il avait déjà fait plus que des misères à la défense allemande, en demi-centre en seconde période, il a fait exploser la 5-1 adverse entraînant les Richardson, Villeminot, Porte et compagnie dans son sillage.

On ne va pas dire que l’on a retrouvé tout ce qui a fait de Montpellier un somptueux champion d’Europe la saison dernière. Mais en tout cas, on a revu un Montpellier conquérant, sûr de son handball en attaque et surtout qui joue en bloc, ensemble. D’ailleurs chaque prise de risque individuelle a été quasiment sanctionnée et aura permis aux joueurs allemands de se rapprocher. Et pour retrouver ce liant, cette vitesse de jeu et ce timing dans les engagements, il fallait que quelqu’un provoque le déclic. Il n’a pas fallu chercher trop longtemps le joueur capable de faire tout cela. Pas forcément besoin d’être surpuissant au shoot comme Baptiste Bonnefond, aérien et au bras ravageur comme Melvyn Richardson. Il faut jouer de façon lucide, avoir un timing de la passe et de l’engagement hors du commun et surtout avoir sans doute plus de plaisir à faire jouer l’autre qu’à réussir un show individuel. Et si quelqu’un incarne ce type de joueur, c’est bien Michael Guigou… En retour, il aura entendu l’Arena scander des « Michael, Michael, Michael !!! » que tout le monde pouvait entendre malgré une assistance plus que moyenne (3000 spectateurs). Et si Montpellier n’a pas retourné le -10 de la semaine dernière dans le nez des Rhein Neckar Löwen, c’est uniquement parce que contrairement à Montpellier la semaine dernière, les joueur de Mannheim n’ont pas bazardé la fin d’un match déjà acté. Car dès l’entame de match, on a bien vu que les intentions du MHB étaient tout autre. A tel point que Nikolaj Jakobsen avait déjà pris ses 2 temps morts en moins de 20 minutes. Le premier à 5-1 à la 9° minute pour signifier à ses joueurs qu’ils n’étaient pas dans le match, le deuxième à la 19°, moins poétique celui là pour houspiller un peu son monde mais surtout pour mettre en place une 1-5 défensive qui allait mettre un peu l’attaque de Montpellier dans le rouge sur la fin de première période. Pas suffisamment toutefois pour leur permettre de revenir à hauteur, il restait encore un joli +4 dans la besace héraultaise pour entamer la seconde période.

Et le coup de génie de Patrice Canayer aura été de repositionner Michael Guigou en demi-centre sur la seconde période. En première période Killian Villeminot avait fait de jolies choses, Vid Kavticnik avait mis le groupe dans le bon sens, mais avec cette 1-5 et Jesper Nielsen qui jouait les moulins à vent loin devant, il fallait tenter quelque chose. Et pour voir, on va voir… Enfin sauf la défense de Mannheim qui va passer 15 bonnes minutes à attraper des courants d’air. Le duo Richardson – Guigou leur en faisait voir de toutes les couleurs et le pire va arriver quand Killian Villeminot va entrer au poste d’arrière gauche… 3 joueurs qui jouent à 100 à l’heure, les 2 jeunes qui suivent parfaitement le tempo de leur ainé qui met tous les temps forts, créé tous les décalages et se charge même de la mettre au fond si par hasard cela coince un peu pour eux, ça va faire mal aux têtes teutonnes… Cela va repasser en 6-0, repartir en 1-5, tenter de mettre les choses du côté physique, résultat Kohlbacher va écoper d’un bon coup rouge à la 48° sur Killian Villeminot, Mad Mensah Larsen aurait prendre la même biscotte sur Baptiste Bonnefond en fin de match et le trio Nielsen – Abutovic – Guardiola s’en donner un peu à cœur joie sur le dernier quart d’heure. Cela ne va pas perturber outre mesure les Héraultais. Ils tenaient leur match référence, et personne n’avait vraiment envie de le lâcher. Les héros pouvaient même laisser la place sur les dernière minutes, le boulot était fait et bien fait.

On ne sait pas ce qu’il adviendra dans la suite de la compétition, si le MHB arrivera à se qualifier. Une chose est certaine, il a retrouvé une grande partie de son âme et son patron absolu.

Le diaporama du match par Patrick Davignon

La réaction de Michael Guigou (Au micro de BeIN Sport) : " Quand on enchaîne comme ça les matches, on revoit les matches d’avant, et en regardant celui de mercredi dernier, on a vu beaucoup de pertes de balles, d’échecs au tir, de ratés, il fallait que l’on corrige les choses. On avait besoin de prendre des points après le résultat de Kristianstad, il fallait relancer la machine et contre n’importe qui. Déjà on avait ressenti de bonnes choses contre Ivry, après un début de match assez moyen, on avait réussi à revenir en équipe, chose que l’on ne voyait pas trop depuis quelques temps. On a fait tout cela avec beaucoup de fierté, on est Champions d’Europe en titre, il fallait que cette série s’arrête, quel que soit l’adversaire. "

A Montpellier (FRA), Sud de France Arena
Le mercredi 14 novembre à 20h45
Montpellier HB - Rhein-Neckar Löwen : 31 - 26 (Mi-temps : 16-12)

3 000 spectateurs
Arbitres : MM : Ivan Pavicevic et Milos Raznatovic (Monténégro)
Délégué : M Klaus Dieter Convents (Allemagne)

Evolution du score : 4-1 5°, 5-2 10°, 10-5 15°, 13-8 20°, 14-10 25°, 16-12 MT - 21-14 35°, 24-17 40°, 26-21 45°, 29-23 50°, 30-24 55°, 31-26 FT.

MontpellierMontpellier
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
M.GUIGOU4/53/37/800100718
M.RICHARDSON7/100/17/1100000715
B.BONNEFOND3/60/03/60000036
F.PETTERSSON3/30/03/30001036
M.SHEBIB MAMDOUH2/20/02/20000026
V.PORTE3/40/03/40011034
V.KAVTICNIK1/10/01/10000013
K.VILLEMINOT2/40/02/40010022
B.AFGOUR0/00/00/00000000
A.BINGO1/20/01/20001010
T.CAUSSE0/00/00/00000000
M.GREBILLE0/00/00/00000000
J.TRUCHANOVICIUS1/20/01/2002001-2
M.SOUSSI0/10/00/1001000-3
Total27/403/430/44006303055
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
N.PORTNER8/220/18/230000005
V.GERARD2/140/02/14000001-4
Total10/360/110/37006303156
Rhein Neckar LöwenRhein Neckar Löwen
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
J.TOLLBRING5/71/16/800000616
B.RADIVOJEVIC3/30/03/30000039
J.NIELSEN3/30/03/30001037
S.FATH3/60/03/60000036
M.LARSEN2/30/02/30001023
F.TALESKI2/30/02/30010023
G.GUARDIOLA VILAPLANA1/10/01/10001011
P.GROETZKI0/00/00/00000000
G.SIGURDSSON0/00/00/00000000
I.ABUTOVIC0/00/00/0000100-2
V.LIPOVINA1/40/01/4001001-2
A.PETERSSON0/20/00/2000000-2
J.KOHLBACHER3/30/03/3000113-3
A.SCHMID2/70/02/7003002-5
Total25/421/126/43005512631
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
C.ADANIR0/00/10/1000000-1
A.PALICKA9/360/39/39001000-10
Total9/360/49/40006512620



Dernière Journée | Journée 8
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
VeszpremKristianstad 17/11 
MontpellierRhein Neckar Löwen312614/11>>
KielceMeshkov Brest 17/11 
BarceloneVardar Skopje 17/11 
Prochaine Journée | Journée 9
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Meshkov BrestVardar Skopje 24/11 
KielceBarcelone 24/11 
Rhein Neckar LöwenVeszprem 21/11 
MontpellierKristianstad 25/11 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Barcelone1276102341896 
2Kielce10752021720217
3Vardar Skopje107520199185-1-2
4Rhein Neckar Lö.108530255238-1-5
5Veszprem67340198203-2 
6Meshkov Brest47250183209-5 
7Montpellier381612162391 
-Kristianstad371511992361 

Le résumé du match


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités