mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : Face à la Norvège, cela ne pouvait pas passer pour les Bleues
EDF F : Face à la Norvège, cela ne pouvait pas passer pour les Bleues
25 Novembre 2018 | International > Euro

Toujours en délicatesse avec ses transmissions et ses duels face à la gardienne adverse, la France n’a pas pu rivaliser avec la Norvège chez elle. Une défaite 23 – 21 sans conséquence, c’est dans 5 jours qu’il faudra être plus concentré sur ses actions et à la finition. Mais 5 jours cela fait court pour corriger tout cela… Espérons que le côté amical de ces matches de Golden League soit la principale cause de tous ces problèmes. Une victoire facile donc pour la Norvège, mais une victoire qui coûte cher sans doute avec certainement une grave blessure au genou pour Amanda Kurtovic, une des 2 seuls arrières droites de la Norvège avec la blessure longue durée de Nora Mork.

Mais avant de s’inquiéter sur les équilibres devenus compliqués des quintuples championnes d’Europe, c’est sur la prestation des Bleues que l’on va se concentrer. Et après les deux victoires face au Danemark et la Hongrie, on se disait que les Françaises allaient progresser sur bien des domaines, mais le début de match va être très compliqué… La faute à une Heidi Loke, sortie du banc sur lequel elle avait passé le match face au Danemark, la légende norvégienne allait faire tout subir et même plus à la défense française. Une science de la prise de position, un sens inné du glissement et une prise de balle à faire rêver Nicolas Tournat lui-même. Bref au bout de 10 minutes, Olivier Krumbholz était obligé de prendre son temps mort, 8-4 pour la Norvège et déjà 4 buts, 2 de la main droite, 2 de la gauche pour finir le tableau, de son pivot star. Heureusement le temps mort faisait son effet et la France déjà arrêtait l’hémorragie et même commençait à avoir des ballons pour revenir. Mais entre une Estelle Nze Minko très active mais avec un déchet énorme, des pivots qui vendangent prises de balles et tirs face à Silje Solberg, une base arrière encore un peu timorée par moment et encore et toujours des pertes de balles sur des choses simples. Souvent par excès de précipitation ou par moment, sur des incompréhensions, tout était bien compliqué. Cela plombait réellement les chances de revenir au contact des Norvégiennes, alors que par moment, la défense et Amandine Leynaud était capable d’interdire tout accès au but pendant plus de 5 minutes aux Nordiques. Mais ce débours de 4 buts, les Françaises l’avaient toujours à la pause et le trainait encore en début de seconde période.

Heureusement, la seconde période va peu à peu sonner le réveil des Bleues. Défensivement, le boulot était encore et toujours fait et même encore mieux, car sur ces 30 dernières minutes de la manche norvégienne de la Golden League, le bloc bleu ne va concéder que 9 petits buts sans que pour cela Laura Glauser ne signe une performance hors du commun. On sait que la défense est la principale composante de l’ADN de cette équipe. On peut être rassurés, les adversaires des Tricolores ne devraient pas rigoler tous les jours face à ce bloc. Et comme peu à peu l’attaque va se débloquer, chercher et trouver ses femmes fortes. Laura Flippes par exemple qui sans faire de bruit devient peu à peu aussi essentielle en bleu qu’elle ne l’est devenue en jaune et bleu. Grâce Zaadi, dont on a déjà dit qu’elle jouait maintenant dans la cour des très grandes. Ou encore Orlane Kanor qui progresse de match en match et quand on connaît le potentiel de cette joueuse, cela promet de très belles choses. La France va ainsi peu à peu grignoter son retard, malheureusement pas suffisamment pour qu’un retour total soit possible. Encore une ou deux balles laissées en chemin, un ou deux tirs laissés à la sagacité de Silje Solberg et les Bleues échouaient à 2 petits buts dans leur entreprise de retour.

Le diaporama du match par S. Pillaud - FFHB


Les réactions (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz (entraîneur) : " Une mi-temps à l’envers et une mi-temps à l’endroit. Ce soir, il y a eu beaucoup de maladresse dans la passe - réception qui a gâché la 1e mi-temps alors que l’équipe n’était pas si mal en place avec aussi une bonne Amandine Leynaud. Il y avait clairement de la fébrilité. On ne prend pas le temps de soigner les passes, trop fortes ou en en touche. On a été beaucoup sanctionné par les arbitres. Je suis assez content, non pas du match, mais que les filles aient fait cette belle 2e mi-temps. On aurait pu revenir encore un peu plus près, et pourquoi pas les chatouiller jusqu’au match nul. Cela gamberge un petit peu et on a manqué de continuité. Il faut se remettre en cause individuellement."

Siraba Dembélé-Pavlovic (capitaine) : " ce n’est pas terrible… Nous allons retenir nos quelques bonnes actions en attaque, notre bonne défense et nos gardiennes qui sont des valeurs sûres. Il nous reste trois jours pour améliorer notre attaque, au moins réussir à se faire des passes. Je retiens la fin de la 2e période qui a été beaucoup plus propre avec des solutions plus tranchantes. Sans se mettre trop de pression, il faut remédier à ces difficultés. Je n’ai pas de doute sur le fait qu’on sera bien présente jeudi. "

A Oslo (NOR) Telenor Arena
Le dimanche 25 novembre à 18h15
Golden League
Norvège - France : 23-21 (Mi-temps : 14-9)

5 000 spectateurs
Arbitres : MM Aleksandar Pandzic et Ivan Mosorinski (Serbie)

Evolution du score : 4-2 5°, 8-4 10°, 8-4 15°, 11-7 20°, 14-9 25°, 14-9 MT - 15-11 35°, 17-13 40°, 20-16 45°, 22-17 50°, 23-19 55°, 23-21 FT.

Norvège
Gardiennes :
S. Solberg 60' 12 arrêts, K. Lunde
Joueuses : H. Reistad, E. Hegh Arntzen 1/5, V. Kristiansen 3/8, H. Løke 7/9, S. Oftedal, M. Aune 0/2, K. Brattset 0/1, L. Sulland 4/7, M. Jacobsen, A. Kurtovic 3/5, S. Solberg 2/2, T. Mørk 1/1, M. Tomac 2/5, V. Ingstad.

France
Gardiennes :
A. Leynaud 30' 7 arrêts, L. Glauser 30' 3 arrêts
Joueuses : P. Coatanea 0/2, C. Ayglon Saurina 0/1, A. Pineau 4/4, A. N’Gouan 1/2, G. Zaadi 2/5, M. Houette 1/1, S. Dembele 2/2, J. Blonbou, L. Flippes 3/4, O. Kanor 3/6, B. Edwige 2/2, P. Foppa 1/1, E. Nze Minko 1/5, G. Niombla, A. Lacrabere 1/2.

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités