mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro F : Un moindre mal…
Euro F : Un moindre mal…
9 Décembre 2018 | International > Euro

Loin de leurs prestations des deux derniers matches, les Bleues ont réussi a arracher le match nul 21 partout face à a Suède. Et « Arracher » est bien le terme, tant le jeu bleu a été pauvre offensivement et manquant de percussion et de liant. On était revenu dans les années noires offensives, là où les Tricolores étaient capables de se mettre toutes seules dans le rouge à force de louper des choses simples en attaque. Heureusement, alors qu’elles ont été à la traîne toute la partie, elles ont su trouver les ressources d’abord défensives pour ne quasiment plus encaisser de buts et surtout avoir une Orlane Kanor qui va ramener es Bleues à hauteur quasiment à elle tout seule. Le point du nul vaut très cher ! Il permet d’avoir son avenir entre les mains, les Bleues savent qu’avec un résultat positif face à la Serbie, alors, elles seront dans le dernier carré à Bercy.

Mais pour voir ce dernier carré, il va falloir sans doute faire mieux que face à cette Suède fort bien préparée à jouer la France. Quasiment tous les mouvements offensifs des Bleues étaient anticipés, neutralisés et même parfois retournés en faveur de la Suède. Alors la France a pioché… Pioché même longtemps avant de trouver un peu de lumière en première période. L’attaque dans le dur qui a le plus grand mal à dépasser le mur jaune et bleu. La défense qui se noie face à un duo Gullden – Lagerquist, le fameux duo demi-centre pivot, qui, quand il fonctionne à merveille dans une équipe, est capable de faire gagner le match à lui tout seul. Et là, on n’était pas loin du tout de ce scénario. Heureusement, la défense va peu à peu monter en puissance, Amandine Leynaud sortir quelques jolis arrêts ce qui va permettre aux Bleues de courir et jouer sur ce grand espace qu’elles affectionnent tant. Pauline Coatanea, Estelle Nze Minko et Grâce Zaadi arrivaient à mettre hors de position le repli suédois et faire enfin recoller les Bleues au score. Malheureusement, ce bel effort était tout de suite anéanti par une entrée assez « remarquée » dans le mauvais sens du terme de Kalidiatou Niakate qui en 3 actions, 2 tirs largement ouverts ratés et un passage en force, donnaient la possibilité aux Suédoises de repartir de l’avant, ce dont elles ne se faisaient pas prier… -3 à la pause, on était loin d’un optimisme béat côté bleu.

Et ce -3, les Tricolores vont le traîner un moment… Toujours menée par une Bella Gullden des grands jours, la Suède répondait du tac au tac à chaque réussite bleue. Jamina Roberts, Bella Gullden sur 7 mètres, ou Hanna Bloomstrand, toutes trouvaient le bon espace, le bon impact pour répondre aux réussites de Siraba Dembélé, Alexandra Lacrabère ou Manon Houette. On commençait même à envisager le pire quand d’un seul coup l’attaque suédoise va s’enrayer complètement. D’abord parce qu’enfin, la défense tricolore était de nouveau dans l’entraide et surtout parce que Laura Glauser avait la clef des tirs nordiques. Pendant 10 minutes, la gardienne messine, aidée par la défense, va rendre aphone la Suède. Cela aurait dû permettre aux Bleues de recoller et s’offrir une fin de match tout en gestion pour engranger deux points capitaux pour la qualification en demi-finale. Sauf que… Si la défense était royale, l’attaque était totalement dans le sens inverse. En fait pendant 10 minutes, les plus de 7000 spectateurs du Hall XXL de Nantes vont assister à un match de handball sans but… ça fait long tout de même quand ce sont les 2 équipes qui rivalisent d’inefficacité ! Filipa Idehn sortait tous les duels, car les Bleues trouvaient des positions claires de shoot, souvent en face à face avec la gardienne suédoise, alors que les Suédoises, elles, n’avaient rien de facile à tenter. Les ailières se faisaient manger l’une après l’autre, mais heureusement les premières à remettre la machine en route sérieusement furent les Bleues. Après un triple signé Lacrabère – Houette, on assistait au grand show Orlane Kanor qui par 3 fois sur des shoots venus d’ailleurs remettait les Bleues dans la course à la gagne. Son dernier coup de canon va remettre les deux équipes à 21 partout avec 2’36 de jeu à suivre. Heureusement, la Suède ne va pas arriver à trouver la faille dans la défense bleue et malheureusement, la France va de nouveau échouer par deux fois sur Filipa Idehn… 21 partout un moindre mal pour la France qui sait déjà que tout se jouera au moins mercredi face à la Serbie, si d’ici là les résultats des autres n’avancent pas la bonne nouvelle de la qualification des Françaises.

Les réactions
Olivier Krumbholz : « C’est un bon match nul au vu du match, on a rencontré des difficultés que l’on n’avait pas rencontré avant. L’équipe de Suède a été très bonne, nettement meilleure que ce qu’elle avait montré avant. On a couru derrière le score tout le match, et faire match nul dans ces conditions est une très bonne chose. On a été fragile en défense en 1° mi-temps, on avait un temps de retard sur toute leurs actions. On avait aussi du mal en attaque, nos adversaires commencent à savoir ce que l’on propose. Et en seconde période, alors que défensivement on est beaucoup mieux, on rate des tirs en position très favorable. On a été sur un nuage au tir lors des deux derniers matches, là on est revenu dans du beaucoup plus ordinaire… Quand on courre après le score, c’est totalement différent que lorsque tu mènes très vite comme sur les deux derniers matches. »

Alisson Pineau : « Ce résultat c’est forcément de la déception avec les ambitions que l’on a dans cet Euro, mais au vu de la physionomie du match, le nul est une satisfaction. Là on garde notre destin entre nos mains et c’est la meilleure des choses. »

Le diaporama du match par Philippe Padioleau



A Nantes, Hall XXL
Le dimanche 9 décembre à 15h00
Suède - France : 21 - 21 (Mi-temps : 14-11)

7 241 spectateurs
Arbitres : MM Peter Horvath et Balasz Marton (Hongrie)
Déléguée :  MME Carmen Manchado (Espagne)

Evolution du score :  3-1 5°, 5-4 10°, 7-5 15°, 8-7 20°, 11-10 25°, 14-11 MT - 17-13 35°, 18-16 40°, 18-16 45°, 19-17 50°, 20-19 55°, 21-21 FT.

Le résumé du match



Suède FSuède F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
I.GULLDEN3/93/36/1280200624
H.BLOMSTRAND3/30/03/32030039
O.MELLEGARD3/30/03/30000039
L.BLOHM2/30/02/31000027
J.ROBERTS3/50/03/52021037
C.STROMBERG1/20/01/21000014
J.ALM2/60/02/60000022
N.HAGMAN0/31/11/42020012
A.LAGERQUIST0/00/00/01110002
S.JACOBSEN0/00/00/00000000
M.LUNDSTROM0/00/00/00010000
L.SAND0/00/00/00000000
M.MASSING0/10/00/1000000-1
E.HALLAGÅRD0/10/00/1003000-5
Total17/364/421/4017114102160
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
F.IDEHN13/291/414/3300000011
J.BUNDSEN0/00/10/1000000-1
Total13/291/514/3417114102170
France FFrance F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.LACRABERE1/24/45/610000516
G.ZAADI-DEUNA2/50/02/55020029
C.AYGLON-SAURINA1/20/01/23000018
P.COATANEA2/20/02/20000026
O.KANOR4/60/04/62022046
L.FLIPPES1/20/01/21000014
S.DEMBELE2/50/02/50000023
M.HOUETTE1/30/01/31000013
A.NGOUAN1/10/01/10010013
E.NZE MINKO1/30/01/31000013
B.EDWIGE1/10/01/10141011
P.FOPPA0/00/00/00000000
K.NIAKATE0/20/00/2001000-4
A.PINEAU0/10/10/2000000-4
Total17/354/521/4014110302154
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
L.GLAUSER6/110/26/130000008
A.LEYNAUD7/190/27/210000001
Total13/300/413/3414110302163


Dernière Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Suède FFrance F212108/12>>
Serbie FRussie F 08/12 
Prochaine Journée | Journée 6
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Danemark FRussie F 10/12 
Serbie FMonténégro F 10/12 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1France F5421198900 
2Russie F4220050462 
3Suède F341211001020 
4Serbie F22110514715
5Danemark F231207888-2-5
-Monténégro F2312073771 


© François Dasriaux
Partager
La chasse, la place, badass
emmanuel clerc | Lundi 10 Décembre 2018 (12h01)
Niakate sort du groupe au profit de... Niombla !.. Dur pour la première et heureux de retrouver la Gnons, en pleine forme espérons-le !..
Aux armes et caetera
emmanuel clerc | Lundi 10 Décembre 2018 (10h30)
Les filles de l'EdF n'aiment pas jouer la Suède, ça c'est confirmé une fois de plus. La réciprocité est inversée : les Suédoises ont produit leur meilleur handball de la compétition. Pourtant, sans rien d'extraordinaire : une relation demi-centre/pivot efficace, 3 ou 4 passes aveugles de Gullden, quelques tirs de loin. Et, of course, une gardienne qui lève la jambe gauche ou droite, et que les Françaises s'obstinent à allumer en haut ou à mi-hauteur. Manon Houette donnera, enfin, le signal du lâché en rebond sous la jambe.
Fallait-il laisser Niakate re-creuser l'écart qui deviendra le boulet de fin de match ? Laisser si longtemps Nze Minko sur le banc ? On ne refera pas le match. Le point arraché peut s'avérer décisif. Que va-t-il maintenant se passer dans les têtes des filles ?... Une remobilisation après avoir senti passer le vent mauvais d'une défaite à complication ? Ça passera forcément par une victoire sur la Serbie, qui a ennuyé la Russie collectivement avant de sombrer dans un chacune pour soi stérile... Il faudra travailler sur les attitudes des gardiennes serbes pour choisir les bons shoots. Si ça avait été le cas hier, les Suédoises auraient compris leur défaite avant le money-time. On fait confiance aux Championnes du Monde. Au travail du staff et aux mots de Siraba capitaine.
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités