mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro F : Elles l’ont fait, elles ont dit
Euro F : Elles l’ont fait, elles ont dit
17 Décembre 2018 | International > Euro

Au sortir de leur triomphe européen à Bercy, les Bleues avaient des pensées pour beaucoup. Pour elles et la suite qu’elles veulent donner à ce formidable résultat. Pour le staff dont toutes louent son travail, sa disponibilité et le calme qu’il leur apporte. Pour le public magique sur cette finale qui les a poussées, et même galvanisées quand Alisson Pineau s’est retrouvée exclue du match.

En tout cas, ce qu’il ressort de leur analyse c’est qu’elles ont le sentiment que tout cela s’est joué comme elles l’avaient décidé et avec tout le groupe. Alexandra Lacrabère, une taulière du groupe le disait clairement : « On a appris à gagner, on a appris à être bonnes en attaque, on a eu de la maîtrise tout au long de la compétition, on a mené nos matches de bout en bout hormis le premier match face à la Russie où on s’est fait un peu submerger par les émotions du fait d’être chez nous pour la première fois. ». Mais la jeune garde comme Laura Flippes tenait le même discours : « Avec nos deux titres de suite, on s’impose comme une équipe qui fait peur, qu’il faut respecter. Pendant cette compétition on a trouvé une vraie stabilité, on a vraiment progressé et on joue à 16 joueuses ce qui est une force incroyable ! ». Orlane Kanor, la digne héritière d’un certain « Air France », pouvait rajouter : « On a vraiment eu un gros combat physique, on avait pointé les problèmes que l’on avait eu au premier match face à la Russie. Là on a su corriger, ne pas perdre trop de balles, rester dans ce que l’on voulait faire. ».  Du travail, de la solidarité mais aussi beaucoup de plaisir dans cette compétition et sur cette finale comme l’avouait Manon Houette après coup : « Cette compétition est passé tellement vite, j’ai l’impression qu’elle a commencé hier ! On attendait les matches avec impatience et ils passaient tellement vite vu le plaisir que l’on avait de gagner sans arracher à chaque fois la victoire d’un but. Cet Euro on en avait tellement fait la promotion que l’on avait peur que cela finisse comme un mauvais film, là il est juste exceptionnel ! ». La confiance a été un atout majeur, dispensée, distillée par un staff toujours là au moindre besoin, il a mis les joueuses dans les bonnes dispositions pour réaliser un exploit. Confiance affichée par Grace Zaadi : « Je n’arrive pas à réaliser, on a eu confiance en nous, on savait qu’on était capable de le faire on n’a pas douté et cela a été encore plus fort avec la révolte que l’on a eu avec le carton rouge d’Alisson. »

Le public a joué un rôle majeur dans ce triomphe. Capable de pousser pendant 35 minutes puis carrément de se mettre en ébullition face à l’injustice arbitrale qui a frappé Alisson Pineau. Alisson Pineau pour qui, toutes avaient une grosse pensée après le match. Gnonsiane Niombla rayonnante mais lucide déclarait : « On avait une pression de dingue à la maison, on ne se voyait perdre cette finale devant 14 000 personnes. Mais cette équipe est forte, cette équipe est stable, cette équipe a du mental ! Il y a quelques années, le carton rouge d’Alisson nous aurais fait plonger. Là, ça nous a propulsé hors du temps ! », Laura Flippes avait autant d’étoiles dans les yeux en parlant du public de Bercy : « Je n’ai pas de mot pour décrire tout ce qui s’est passé depuis mon arrivée en équipe de France, avec tout le travail fourni, on mérite nos résultats. Mais aujourd’hui avec les 14 000 personnes qui nous ont poussé, on arrive à gagner alors que sans elles, on ne l’aurait peut-être pas fait et il faut les remercier. », toujours le même son de cloche pour Orlane Kanor qui appuie sur le rôle majeur du public dans la conquête de ce titre après le carton rouge : « Je n’ai pas de mot pour décrire tout ce qui s’est passé depuis mon arrivée en équipe de France, avec tout le travail fourni, on mérite nos résultats. Mais aujourd’hui avec les 14 000 personnes qui nous ont poussé, on arrive à gagner alors que sans elles, on ne l’aurait peut-être pas fait et il faut les remercier. »

Mais ce qui revenait dans la bouche de toutes les actrices, c’est les remerciements envers un staff que toutes louent : Les plus anciennes comme Alexandra Lacrabère : « Olivier nous a amené de la sérénité, de la stabilité, il a fait un travail extraordinaire avec tout le staff en amenant du clame et de la confiance en nous. », en passant par Manon Houette qui soulignait l’implication et la charge de travail communicatrice de tout le staff : « On a un staff incroyable, ils bossent comme des fous et nous on s’est mis au diapason de tout ça. Je ne sais pas si les autres équipes en font autant, mais nous on travaille beaucoup et efficacement. »



© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités