mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Euro F : Olivier Krumbholz, « Elles ont parfaitement géré »
Euro F : Olivier Krumbholz, « Elles ont parfaitement géré »
17 Décembre 2018 | International > Euro

Grand bonhomme de la collection de médailles ces 4 dernières années, Olivier Krumbholz ressemble de plus en plus à un sage du jeu. Capable de changer les choses par petites touches. Restant très clairs sur ses choix de coaching. La preuve, un entretien tout en lucidité et décalage au sortir d’un triomphe qui aurait déstabilisé les bonzes les plus zen.

Un titre majeur devant son public, cela apporte de la satisfaction, du bonheur, et quoi d’autre ?
Le bonheur cela ne tient pas qu’à cela non plus, mais je leur ai dit dans le vestiaire que dans la vie il fallait savoir apprécier les petits bonheurs de tous les jours et essayer d’attraper les grands bonheurs des grands moments. Et là ça a été le match le plus exceptionnel que j’ai vu en termes d’émotions. Par qu’il y avait un public fantastique. Parce qu’il y a un sketch, une décision qui nous semble totalement incroyable avec ce rouge infligé à Alisson. Mais là les filles ont été à l’unisson avec le public, portées par lui on a élevé notre niveau d’agressivité et on a retrouvé la plus extraordinaire défense que l’on ait jamais eu.

Même si tout a été compliqué, on a le sentiment que le match s’est quasiment déroulé comme vous le vouliez ?
On a bien attaqué mais on a eu des problèmes, c’est logique vu la valeur de l’adversaire, mais là dans les 20 dernières minutes on a défendu de manière incroyable avec beaucoup d’entrées déterminantes comme le retour d’Amandine (Leynaud) qui sort sans doute le ballon du match. Je pense à Astrid (N’Gouan) qui est très précieuse en attaque. Avec en plus l’apport du public, je savais que le public allait nous porter, mais à ce point-là…

Le rouge sur Alisson Pineau semble le moment clef de ce match
Quand Alisson (Pineau) prend son carton rouge, je ne suis pas du tout d’accord, d’ailleurs le summum du ridicule c’est qu’elles accordent quand même le but. Ça lui a juste frotté le visage, elle n’est même pas tombée, elle n’a pas eu mal et en plus elle bouge un petit peu sur le tir. Pour qu’il y ait carton rouge il faut que le ballon frappe en plein visage. Mais à partir du moment où il y a eu cette décision, avec la réaction qu’à eu le public, ça nous a donné une force incroyable et les filles se sont totalement libérées, on a repris du volume défensif, les Russes n’arrivaient plus à se lancer et on s’est multiplié en défense. On était plus 5 mais on était 7 et après les 2 minutes on était plus 6 mais on était 8 à défendre.

Pourtant après cet incident, tu n’as pas voulu intervenir, changer des choses, donner des consignes en prenant un temps mort
Je n’ai pas voulu prendre de temps mort pour recaler les choses, les filles se sont parfaitement prises en charge. J’ai vu des attitudes comme celle de Camille Ayglon qui est à l’unisson avec le public et là j’ai senti qu’il ne fallait pas leur donner l’occasion d’être encore plus agressives, elles géraient parfaitement le moment, comme depuis le début de la compétition.

Toutes les joueuses parlent de la somme de travail que vous les staff et elles avaient fourni
C’est le travail qui a fait la différence ! On a travaillé tous les jours, des filles comme Estelle Nze Minko ont presque fait plus de séances vidéo que les gardiennes. Les autres travaillent beaucoup, les Russes se sont entraînées deux fois les deux derniers jours, mais nous on a plus misé sur le travail en commun, cela nous a peut-être amené un petit surplus de fraîcheur.


Maintenant avec cet apothéose à Bercy, le groupe peut se projeter assez loin avec le billet pour le prochain Mondial, pour les prochains JO
Ce titre qui nous qualifie pour les JO de Tokyo va nous permettre de travailler différemment, peut-être aussi de planifier individuellement le travail. Personnaliser les parcours, entre les anciennes qui ont prouvé qu’elles avaient parfaitement leur place et les jeunes qui ont encore des choses à prouver. Je constate que ce milieu devient de plus en plus exigeant physiquement, on va être obligé de planifier individuellement les parcours. Pour celles qui auraient des envies d’autre chose, on ne peut qu’essayer de leur apporter un peu de soulagement, de ne pas les solliciter sur tous les regroupements, après les choix d’arrêts ou pas, ce sont des choix personnels de vie.

On a une impression de calme et de sérénité dans ton coaching sur cet Euro.
Tout le groupe était fixé sur cet Euro ! 1 heure après le titre Mondial elles parlaient déjà de cet Euro à domicile. Maintenant elles l'ont gagné en mettant tout dans la balance et elles ont bien gagné en réalisant des matches ou les fins n’étaient pas des mano à mano et pour le coach ce n’est quand même pas si mal !


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Golden League
à Clermont-Ferrand et Boulazac
en live avec Handvision