mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF Masc: Créteil, 1ère étape sur la route du Mondial 2019
EDF Masc: Créteil, 1ère étape sur la route du Mondial 2019
27 Décembre 2018 | International > Mondial

A moins de quinze jours du début du Mondial en Allemagne et du match inaugural face au Brésil, l'équipe de France masculine est rassemblée à la toute nouvelle maison du handball à Créteil. Si Nikola Karabatic qui se remet progressivement d'une blessure au pied manque à l'appel, les 20 joueurs retenus par Didier Dinart et Guillaume Gille ne s'offrent aucun répit pour répondre aux attentes des deux entraîneurs.

par Yves MICHEL

Voilà dix ans qu’à la même période, l’équipe de France masculine avait pris l’habitude de se retrouver sur la côte basque à Capbreton afin de préparer l’échéance de début d’année. 2009, le Mondial, 2010, l’Euro,… autant de grands rendez-vous qui avaient ponctué un calendrier plutôt riche en émotions et surtout prolifique en trophées et autres récompenses. La Maison du Handball sortie de terre avant l’été impose un certain changement. Terminés les incessants va-et-vient quotidiens entre l’hôtel, la salle et le CERS, le centre européen de rééducation. Désormais, tout est sur un seul  et même plateau. A Créteil, sur une surface de 14000 m2, staff et joueurs ont tout à leur disposition. Terrain d’entraînement, salle de musculation entièrement équipée, espace de réunion avec un auditorium de 300 places, deux restaurants, des espaces détentes et deux bassins de balnéothérapie. « Cette structure nous fait entrer dans une autre dimension, concède Guillaume Gille. C’est un vrai luxe de pouvoir bénéficier de toutes les installations dans un même lieu. On peut se balader tranquillement toute la journée en short, passer de l'espace vidéo à l’entraînement, faire un saut jusqu'à sa chambre ou la salle de restaurant sans se préoccuper du mode de transport et de la circulation. Les déplacements et les contraintes que cela induisait sont effacés. Ce qui n’est pas un luxe pour des garçons qui "mangent" régulièrement des kilomètres toute l’année.» Et chacun des joueurs se félicite de disposer d'une telle infrastructure. Un seul regret... que la vue des chambres ne donne pas sur un écrin de verdure comme la forêt de Rambouillet à Clairefontaine pour les "footeux". Le calme est ambiant et les sollicitations moins nombreuses (comme par le passé à Capbreton, les fans n'ont plus droit à la traditionnelle séance de dédicaces et de selfies). « Cette période est essentielle pour refaire corps, argumente Guillaume Gille. Jusque-là, chacun était centré sur ses objectifs individuels avec son club. Notre rôle est que l’ensemble redevienne une équipe et se prépare au mieux. Le temps est compté chaque séance est optimisée. » Il y a ceux qui reviennent de longues blessures (la saison dernière pour Mathieu Grébille ou en ce début d’exercice pour Olivier Nyokas), ceux qui ont été plus sollicités qu’à l’accoutumée et d’autres moins utilisés dans leurs clubs respectifs. Inévitablement, le niveau de forme et l’état de fatigue sont différents. «C’est difficile à évaluer car on vient à peine d’entrer dans le dur. Ce qui est sûr, c’est que l’engagement de chacun est sans faille. On l’a noté dès la 1ère séance de reprise où ils se sont complètement livrés. Et c’est plutôt bon signe. » Ce jeudi, parmi les 20 joueurs retenus par l'encadrement, seul le Parisien Nedim Remili en proie à quelques ennuis digestifs, manquait à l'appel.



Autre absence remarquée mais annoncée, celle de Nikola Karabatic. Pour la 1ère fois depuis ses débuts internationaux, le plus capé des Tricolores encore en exercice est absent d'un rendez-vous préparatoire à une compétition majeure. A la mi-octobre, il a été opéré du pied gauche et selon Luka, son frère, sa convalescence se passe plutôt bien. « Il est content de l'évolution de la blessure. C'était une opération assez lourde donc il faut faire les choses dans l'ordre. Mais il prouve encore une fois qu'il est une force de la nature, il récupère vite, il est en avance sur le programme.» De là imaginer que Niko soit totalement rétabli pour donner un coup de main à ses partenaires en Allemagne, il n'y a qu'un pas que certains confrères ont allègrement franchi. Au sein des Bleus, la prudence est de rigueur, même si Didier Dinart a couché son nom sur la liste des réservistes. « Il pourrait y avoir un Nikola Karabatic peut-être diminué (au Mondial) mais il n’y aura pas de prise de décision sans l’accord de son staff (au PSG) et de son directeur sportif (Bruno Martini). Je ne veux pas pour l’instant avoir le spectre d’un joueur au-dessus de l’équipe. On va aller au bout de cette prépa et on verra ce que l’avenir nous réserve. Il n’y a pas d’urgence à ce jour. Aujourd’hui, Nikola Karabatic n’est pas opérationnel sinon il serait sur le stage. Quand on dit qu’on donnera la liste le 8 janvier, les mots ont du sens, il y a des aléas qui peuvent intervenir.» Si aucun pépin ne vient troubler l'environnement de l'équipe de France, c'est donc à partir des 20 que l'entraîneur national composera son équipe pour l'Allemagne. Le 8 janvier, il devra en laisser 3 voire 4 sur le bord du chemin. La question d'intégrer Nikola Karabatic se posera peut-être un peu plus tard, si comme précisé, tous les critères sont réunis. « Ça fait quand même bizarre qu’il ne soit pas là, relève Cédric Sorhaindo. Niko et moi, depuis 13 ans, on a une belle histoire commune en équipe de France. Mais bon, on doit faire avec. On a toujours su s’adapter lorsque certains cadres n’étaient pas là. Il vaut mieux se focaliser sur ceux qui sont présents. Niko ne sera pas éternel, il faut commencer à apprendre à jouer sans lui. » Les 20 Tricolores resteront à Créteil jusqu’à dimanche avant de s'éclipser et passer le réveillon du jour de l’An en famille. Pas d’excès donc au programme puisqu’ils ont rendez-vous dès le mercredi 2 janvier, à Rouen où se déroulera la 2ème phase de préparation ponctuée par deux matches amicaux face à la Slovénie (les samedi 5 et lundi 7 janvier 2019).
 

Les 20 joueurs sélectionnés


© Yves Michel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités

    La Golden League
    à Clermont-Ferrand et Boulazac
    en live avec Handvision