mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF M: Didier Dinart en est au stade des convictions
EDF M: Didier Dinart en est au stade des convictions
7 Janvier 2019 | International > Mondial
A deux jours d'intervalle face au même adversaire, certaines interrogations sont obligatoirement devenues des convictions pour Didier Dinart. Même si elle a opposé une meilleure résistance que samedi, la Slovénie a failli en seconde période et n'a pas pris sa revanche sur la France (29-21). L'entraîneur national a une nouvelle fois fait tourner son banc de 18 joueurs, a renouvelé les associations pour affiner une sélection au Mondial en Allemagne qu'il dévoilera ce mardi en fin de matinée à la Maison du Handball à Créteil. 

par Yves MICHEL 


Rien à voir en effet avec le match de samedi. La Slovénie humiliée deux jours plus tôt par une équipe de France en pleine préparation pour le Mondial a présenté un meilleur visage. Pour preuve, une différence de score à la 4ème minute. Un 4-0 pour les Bleus samedi et un but inscrit par chacune des deux équipes ce lundi. Et ce mano a mano avec une équipe française toujours en tête, va durer pendant toute la 1ère période. Des débats plus serrés parce que tout simplement les Slaves ont perdu moins de ballons que lors de leur 1er rendez-vous et leur défense 1-5 a été plus efficace. Pourtant, les Français ont montré de l'envie avec notamment une belle prestation de Cyril Dumoulin dans les cages (45% de réussite) et une réussite sur les ailes avec Grébille (qui a certainement marqué plus de points qu'on ne croit), Guigou et Abalo de retour aux affaires puisqu'il n'avait pas été sollicité samedi. Après avoir mis du rythme et de l'efficacité en début de seconde période, la France va se montrer un peu moins rigoureuse dans la précision. Kentin Mahé en manque de réussite (poteau) va plusieurs fois buter sur Ferlin, le portier adverse. Dolenec va hériter d'un ballon d'égalisation mais son jet de 7 mètres sera repoussé par Vincent Gérard. Le Montpelliérain va récidiver à 3 reprises dans l'exercice face à trois tireurs différents. Le temps pour Luka Karabatic d'inscrire son 100ème but sous le maillot des A et les Bleus, d'amorcer le dernier quart d'heure avec une avance conséquente qui ne cessera de grandir (29-21). L'équipe de France termine à Rouen la 2ème phase de sa préparation, le compte à rebours est désormais déclenché. Une demi-journée pour que la liste des 16 ou plus (voir plus bas) soit divulguée, moins de 48 h pour embarquer dans l'avion direction Berlin et surtout, 4 jours avant le 1er match du Mondial face au Brésil. 


                                       Vincent Gérard... pieds joints pour arrêter un 7 m

Le moment le plus inconfortable du boulot de sélectionneur

Le moment n’est jamais facile à vivre. Autant par ceux qui ne feront pas le voyage que par celui qui doit prendre la décision et leur annoncer. Pour tenir chacun éveillé, Didier Dinart aura mobilisé tout son monde jusqu’au bout. Dès samedi, à l’issue du 1er match de préparation, il avait prévenu qu’il ne fallait pas tirer trop d’enseignements de ses 1ers choix tactiques contre la Slovénie. Deux jours plus tard, si le rationnel préside à la composition d’un groupe, certains signes peuvent ne pas tromper. Timothey N’Guessan qui était resté dans les tribunes pour faciliter la rotation est partant certain. Le Barcelonais a effectué un très bon début de saison avec les Catalans autant en Asobal qu’en Ligue des Champions. Diminué physiquement, il a raté par le passé quelques virages avec les Bleus et c'est pour lui le moment de mettre un coup d'accélérateur. Melvyn Richardson lui, qui a suivi la rencontre à ses côtés, a peut-être moins de certitudes. Il est le seul gaucher du groupe à n’avoir jamais participé à une compétition majeure mais il offre une polyvalence qui a souvent séduit le sélectionneur. Il pourrait rester à quai ou monter dans l’avion mais au titre de 17ème homme.


                     Romain Lagarde en concurrence avec son partenaire au HBC Nantes Olivier Nyokas

Trois éléments restent à écarter. Dans le couloir gauche et sur le poste de pivot. A ce sujet et ce n’est pas une surprise depuis quelque temps, si le trio Fabregas-Karabatic-Sorhaindo parait intouchable, le sort de Nicolas Tournat semble scellé. Auteur d’une belle prestation offensive samedi, il n’a été utilisé que 3 minutes ce lundi en fin de rencontre et a regagné une fois le banc pour y purger une suspension. Olivier Nyokas et Raphaël Caucheteux n’ont eux également, pas bénéficié d’un temps de jeu conséquent. 5 minutes pour le 1er, 4 pour le 2ème. Ils pourraient faire les frais de la montée en puissance, ces derniers jours de Romain Lagarde sur le poste d’arrière gauche (attelé aussi à des tâches défensives) et de Mathieu Grébille, encore excellent hier soir dans l’alternance instaurée avec Michaël Guigou, en attaque sur l'aile mais aussi avec la possibilité d'occuper le poste 2 en défense.

Deux Nantais, Tournat et Nyokas de retour à la maison ? Thierry Anti qui a repris ce lundi un travail collectif en club avec 9 joueurs, devra user de toute sa psychologie pour les remettre dans le bain. «Nicolas (Tournat) a l’avenir devant lui, rassure le coach du "H". Tout le monde reconnait ses qualités en attaque. S’il est écarté, ce n’est pas une remise en cause de ses capacités mais il y a aujourd’hui quatre pivots de top niveau et il y en a un de trop. Si on privilégie l’expérience, Nico est le moins bien placé. » Et de poursuivre sur ses deux arrières droitiers Olivier Nyokas et Romain Lagarde qui ont été blessés en début de saison et qui ont consenti à bien des sacrifices pour remonter la pente. «Ce sont deux profils différents. Olivier est quelqu’un qui peut débloquer une situation. Romain lui, joue attaque-défense, en percussion. Il est aussi dans ce jeu actuel qui privilégie la permutation. Je les apprécie tous les deux mais je me doutais bien qu’un des deux allaient sauter. » Loin de s’apitoyer sur l’évidence, Thierry Anti n’en est pas moins satisfait de la prestation des deux autres Nantais qui ont acquis leur billet dès le moment où ils ont été appelés. C’est le cas de Cyril Dumoulin, très régulier et efficace dans les "deux fois une mi-temps" qu’il a tenues face à la Slovénie et Nicolas Claire. « Nico (Claire) se retrouvait bien avec Tournat mais il est capable de jouer avec les autres pivots. Je lui reproche parfois de passer son temps à faire briller les autres. J’ai pourtant aimé ses intentions tactiques sur le 1er match face à la Slovénie. Il a alterné ce jeu altruiste avec 3 ou 4 fois, une prise de responsabilité et cela m’a beaucoup plu. » Richardson, Caucheteux, Nyokas, Tournat sacrifiés sur l’autel de l’excellence ? Didier Dinart mettra fin au suspens du moins pour les médias, ce mardi en fin de matinée à la maison du handball à Créteil. S’octroiera-t-il la surprise du chef en déjouant le pronostic ? Ce lundi soir, à l’issue de la rencontre, le Guadeloupéen n’a voulu lâcher aucun indice en maintenant un écran de fumée. La tâche qui lui incombe n’est pas aisée. « Ce qui frappe, c’est l’homogénéité. On mériterait tous d’aller sur la compétition, souligne Luc Abalo, un des tauliers du groupe. Mais il y aura des déçus, ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas le niveau. Juste que la concurrence est d’un très haut niveau en équipe de France. » "Lucho" lui, devra pour la 12ème fois depuis 2006 (il n’a raté que le Mondial 2015 au Qatar) faire sa valise pour une compétition majeure en janvier. 


                                        Pour Luc Abalo, le sac pour Berlin est déjà prêt !

A la Kindarena de Rouen, mardi 7 janvier 2019 à 19h
Match de préparation au Mondial 2019
FRANCE - SLOVENIE                29 - 21  (Mi-Temps: 13-11)

Arbitres: MM Ismael Boualloucha & Ramzi Khenissi (Tunisie)
Spectateurs:  4000

Evolution du score:
 1-1 (4) 3-1 (7) 6-4 (11) 8-5 (16) 11-8 (20) 12-10 (23) 13-11 (MT) 15-11 (32) 16-14 (37) 17-16 (39) 19-17 (43) 24-17 (50) 25-19 (53) 27-19 (55) 29-21 (FIN)

FRANCE
Gardiens : Dumoulin (7 arrêts / 18 tirs dont 0/1 pén), Gérard (6 arrêts / 16 tirs dont 2/4 pén) - Joueurs de champ : Rémili (2/5), O. Nyokas (1/1), Lagarde (1/4), Mem (4/4), Tournat, Mahé (2/5), Grébille (2/3), Abalo (4/5), Sorhaindo (0/1), Guigou (5/7 dont 4/6 pén), L. Karabatic (3/3), Fabregas (1/2), Claire (2/2), Dipanda (0/2), Porte (1/1), Caucheteux (1/1) - Exclusions temporaires : Dipanda (13’, 56’), Sorhaindo (23’), Mahé (41’), Tournat (50’)

SLOVENIE
Gardiens : Ferlin (5 arrêts / 20 tirs dont 1/2 pén), Kastelic (5 arrêts / 18 tirs dont 1/4 pén) - Joueurs de champ : Blagotinsek (2/2), Verdinek , Henigman (2/4), Kavticnik (1/1), Janc (3/5 dont 2/3 pén), Dolenec (2/5 dont 0/1 pén), Poteko, Kodrin (1/2), Gaber (2/3), Sostaric (0/1 dont 0/1 pén), Ovnicek, Lapajne (1/2), Spende (1/2), Bombac (4/9 dont 1/2 pén), Mackovsek (2/7)
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Golden League
à Clermont-Ferrand et Boulazac
en live avec Handvision