mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF M: Caucheteux, Nyokas et Tournat restent à quai
EDF M: Caucheteux, Nyokas et Tournat restent à quai
8 Janvier 2019 | International > Mondial

Didier Dinart reste dans une certaine logique. Du groupe des vingt joueurs qu'il avait à sa disposition pour préparer le Mondial qui débute en cette fin de semaine en Allemagne et au Danemark, il a choisi d'écarter un ailier gauche, Raphaël Caucheteux, un pivot Nicolas Tournat et un arrière gauche, Olivier Nyokas. L'équipe de France s'envolera mercredi vers Berlin à 17 éléments, le coach se laissant jusqu'au dernier instant le choix de désigner lequel vivra le début de la compétition dans les tribunes.

par Yves MICHEL à Créteil

Depuis qu’il est à la tête des Bleus, Didier Dinart n’a jamais voulu s’enfermer dans des stéréotypes. Il a toujours voulu exploiter mais aussi dépasser les qualités intrinsèques du joueur et surtout garder l’ensemble sous pression jusqu'au bout. Souvenir des années Ciudad Real au contact de ses deux mentors Talant Dujshebaev et un certain Raul Gonzalez, entraîneur depuis du PSG. « Concerner 20 joueurs en ne donnant jamais l’impression de laisser quelqu’un de côté, est primordial pour la vie et la réussite du groupe. Un jeune s’aguerrit plus vite en jouant qu’en restant dans les tribunes. Au dernier championnat d’Europe, on a joué à 16 (on se rappelle également que neuf joueurs avaient contribué au capital tricolore lors de la finale du Mondial en 2017 face à la Norvège). Cela fait peut-être partie de ma philosophie mais on s’aperçoit que c’est de plus en plus difficile de traverser une compétition à 7 ou à 8. Si on conserve un collectif jusqu’au bout, ça permet de récupérer plus tard des joueurs qui auront participé à l’aventure.» Quels que soient les arguments utilisés, il est difficile d’annoncer à un athlète qu’il est écarté mais qu’il devra se tenir prêt si le staff fait appel à lui. Les trois éléments qui ne partiront pas en Allemagne à savoir Raphaël Caucheteux, Olivier Nyokas et Nicolas Tournat ont eu confirmation de la mauvaise nouvelle au réveil, avant que tous les journalistes déferlent sur la Maison du Handball où était organisé le grand rassemblement.

Depuis octobre et le 1er rendez-vous tricolore de la saison (qualifs à l'Euro 2020), Didier Dinart a multiplié les rotations, en mettant en avant certains jeunes, en préservant quelques cadres. Et puis, il a fallu tenir compte du forfait de Nikola Karabatic. Avec l’obligation de changer quelques habitudes et d’innover notamment en attaque.



Les qualités de percussion et sa capacité à défendre en 2 ont valu à Romain Lagarde (notre photo) d’être préféré à Olivier Nyokas. Il y a un an, l'ancien pensionnaire du pôle de Cesson, alors 17ème homme, avait fait son apparition au 2ème tour de l’Euro en remplacement de Timothey N’Guessan, blessé au genou gauche. Il a convaincu cette fois le staff technique notamment sur sa 2ème prestation rouennaise.

Quatre questions à Romain Lagarde, arrière gauche de l'EDF

Romain, qui sera le 17ème, une situation que tu as déjà connue ? 
Ah ! (sourires), je ne sais pas, je ne suis pas le coach. On va attendre un peu pour le savoir. Mais quoi qu'il arrive, tout le monde sera présent et concentré sur l'objectif. 

As-tu craint de ne pas partir ? 

On doute toujours un peu, forcément. Tu te retrouves sous pression mais j'y suis habitué en club face à la concurrence même si c'est vrai, ce n'est pas le même contexte. Il y a une telle richesse dans ce groupe... Chacun avait sa place. 

Ta prestation défensive a fini par convaincre Didier Dinart...

Pour être un joueur complet, je me suis toujours dit fallait s'améliorer en défense. C'est ce que j'ai travaillé à Nantes. Etre bon dans ce secteur, ça t'amène à avoir du temps de jeu en attaque. 

En quoi l'expérience de l'Euro va t-elle t'aider ? 
Je vais mieux gérer la pression je pense, moins m'éparpiller et être présent au bon moment. Avec le changement de formule, la sélection va se faire très rapidement. Il va aussi falloir être bon dans la récupération avec l'enchaînement des matches. Etre solides aussi car cela va être long. 


Invité surprise du dernier Euro après avoir vu le train bleu passer tant et tant de fois, Raphaël Caucheteux a traversé l’année avec des étoiles plein les yeux. Le meilleur buteur du dernier championnat de France a répondu aux attentes (68 réalisations en 20 rencontres). Il laisse sa place à Mathieu Grébille, miraculé des parquets qui après une année totalement blanche où Mondial et Euro lui sont passés sous le nez, s’est totalement reconverti sur l’aile. « Il a validé son ticket durant le stage et les deux matches de prépa, dixit Dinart. Il offre des options que je recherche depuis plusieurs années.» Avec la possibilité si la nécessité l'impose de pouvoir à tout moment refaire des piges sur la base arrière.

L'ultime décision concernait le choix du 4ème pivot à sacrifier. Ludo Fabregas a raté l’Euro à la suite d’une thrombose et a repris sa place comme si de rien n’était. Luka Karabatic est un des tauliers du poste tout comme Cédric Sorhaindo qui en plus est le capitaine des Bleus. Sans surprise, Nicolas Tournat est l'élément sacrifié. «On a un quatuor de très haut niveau. Nico n'est pas sélectionné, c'est un choix de riche même s'il reste le meilleur pivot de position qu'a l'équipe de France La France partira donc en Allemagne à 17 joueurs (voir la liste plus bas) mais pas question pour l'entraîneur national de brûler les étapes. « Cela ne sert à rien de se précipiter, il y a encore une réunion technique la veille du 1er match, on bénéficiera des dernières séances sur place pour affiner notre choix des 16. Il peut se passer encore des choses donc c'est par mesure de sécurité qu'on procède ainsi.» Les Français passeront encore quelques heures à la Maison du Handball à Créteil où ce mercredi ils accueilleront le président de la République qui a souhaité venir les saluer avant leur départ pour l’Allemagne.

Les 17 sélectionnés pour le Mondial 2019 en Allemagne et au Danemark

Nom

Prénom

Club

Age

Taille

Poids

poste

Sél

Buts

ABALO

Luc

PSG handball

34

182

86

ALD

244

763

CLAIRE

Nicolas

HBC Nantes

31

190

91

DC

36

43

DIPANDA

Adrien

St Raphaël VH

30

202

105

ARD

58

85

DUMOULIN

Cyril

HBC Nantes

34

199

101

GRD

81

0

FABREGAS

Ludovic

FC Barcelone (Esp)

22

198

100

PVT

53

76

GERARD

Vincent

Montpellier HB

32

189

95

GRD

77

7

GREBILLE

Mathieu

Montpellier HB

27

198

97

ALG

56

88

GUIGOU

Michael

Montpellier HB

36

180

78

ALG

262

908

KARABATIC

Luka

PSG handball

30

202

108

PVT

87

100

LAGARDE

Romain

HBC Nantes

21

194

95

DC/ARG

18

17

MAHE

Kentin

Tel. Veszprem (Hon)

27

186

86

DC/ALG

95

307

MEM

Dika

FC Barcelone (Esp)

21

194

90

DC/ARD

31

74

N'GUESSAN

Timothey

FC Barcelone (Esp)

26

196

105

ARG

66

119

PORTE

Valentin

Montpellier HB

28

190

92

ARD/ALD

103

269

REMILI

Nedim

PSG handball

23

195

94

ARD

49

141

RICHARDSON

Melvyn

Montpellier HB

21

190

87

ALD/ARD

7

16

SORHAINDO

Cédric

FC Barcelone (Esp)

34

192

110

PVT

205

415


les trois "écartés"

CAUCHETEUX

Raphaël

St Raphaël VH

33

200

94

ALG

20

68

NYOKAS

Olivier

HBC Nantes

32

187

86

ARG

34

48

TOURNAT

Nicolas

HBC Nantes

24

200

116

PVT

24

25

Quelques réservistes de choix

Pendant la durée du Mondial, Didier Dinart aura la possibilité de remplacer à tout moment, jusqu’à trois joueurs. Il ne pourra le faire qu’en prenant ces éléments dans une liste déposée depuis un mois à l’IHF. Outre ceux qu’il vient d’écarter et qui restent mobilisables, il pourra faire appel à huit autres "réservistes".

Nom

Prénom

Club

Age

Taille

Poids

poste

Sél

Buts

ACCAMBRAY

William

RK Celje (Slo)

30

194

104

ARG

105

223

BONNEFOND

Baptiste

Montpellier HB

25

193

97

ARG

6

1

GENTY

Yann

Chambéry SMBHB

37

185

89

GRD

0

0

KARABATIC

Nikola

Paris St Germain HB

34

196

107

DC

299

1181

KOUNKOUD

Benoït

Paris St Germain HB

21

190

90

ALD

15

15

LENNE

Yanis

Pays d'Aix UC

22

187

81

ALD

14

14

PARDIN

Wesley

Pays d'Aix UC

29

195

105

GRD

9

0

PRANDI

Elohim

USAM Nîmes

20

193

96

ARG

0

0

Dans cette liste, seuls William Accambray, Nikola Karabatic et Benoît Kounkoud ont participé à des compétitions majeures avec France A. Yanis Lenne a été 17ème homme lors du Mondial 2017 mais n’a jamais été utilisé.

Le programme de la France au Mondial 2019

 Groupe A

à Berlin (All)

11/01/19

Brésil

France

15/01/19

Allemagne

France

12/01/19

France

Serbie

17/01/19

France

Russie

14/01/19

France

Corée

Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour le tour principal avec conservation des points lors de leurs oppositions respectives. Le groupe A croise avec le B où figurent l'Espagne (championne d'Europe), la Croatie, la Macédoine, l'Islande, le Bahrein et le Japon. Ce 2ème tour se déroule à la Lanxess Arena de Cologne (Allemagne) du 19 au 23 janvier 2019.

Les deux meilleures équipes de chaque groupe du tour principal se qualifient pour les demi-finales disputées à Hambourg (Allemagne) le vendredi 25 janvier. La finale et le match pour la médaille de bronze ont lieu à Herning (Danemark) le dimanche 27 janvier.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités