mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CM2019 : On va aller mettre un cierge pour Saint Vincent !
CM2019 : On va aller mettre un cierge pour Saint Vincent !
11 Janvier 2019 | International > Mondial

On ne sait pas ce qu’il adviendra dans le Mondial en Allemagne et on l’espère au Danemark pour les Bleus. Mais pour leur premier match on ne peut pas dire que les Bleus ont fait des étincelles ! Sans une prestation hors normes de Vincent Gérard qui a flirté avec les 50% d’arrêts, nul doute que la France ne serait pas avec un capital de deux points ce soir. Entre les problèmes qu’a posé un Brésil très physique et qui contrait trop facilement le jeu parfois beaucoup trop individualiste de la base arrière tricolore et une gabegie de ballons perdus, les Bleus se sont mis complètement dans le dur alors qu’au début de 2° mi-temps ils menaient tranquillement 19 à 13.

Il est sûr que si dans un peu plus de 15 jours, les Bleus et leur capitaine Cédric Sorhaindo sont sur le podium de ce championnat du Monde, on aura oublié depuis longtemps cette entame pour le moins poussive sur bien des points face au Brésil. Mais pour le moment, on ne peut que relever pas mal de défauts dans le jeu tricolore et espérer que cela se rode au plus vite, car dès demain il va falloir affronter la Serbie. Certes, la Serbie n’a pas montré grand-chose face à la Russie qui n’en a pas fait plus d’ailleurs. Un match assez pauvre des deux côtés qui peut un peu rassurer les Français dans leurs 2 confrontations à venir avec ces équipes. Cela peut aussi rassurer le Brésil qui, s’il est capable de réitérer des prestations comme celle face au Bleus, devraient pouvoir aussi dominer ces deux équipes là et viser ainsi le tour principal.

Ça, c’est pour demain, et on espère que les Français vont bien digérer leur match face au Brésil car dans le domaine il y a pas mal de choses à corriger… Tout d’abord recaler un jeu d’attaque placée qui est totalement partie en quenouille en seconde période et on a vu à ce moment que Dika Mem, malgré toutes ses qualités qu’il a exprimé au shoot notamment, n’est pas encore un directeur de jeu fiable. On se posera d’ailleurs la question de la minute 15 de jeu et en plus sur le poste d’arrière gauche de Nicolas Claire. Le Nantais a montré en préparation qu’il savait gérer le jeu tricolore et il semble que quand personne n’arrivait à remettre un peu d’ordre dans le jeu au cours des 11 minutes de stérilité en seconde période, Nicolas Claire était peut-être l’archétype du joueur dont le jeu français avait besoin.

Mais ce qui inquiète aussi c’est l’obligation de remettre les tauliers sur la fin de match, face certes à un Brésil qui a des qualités évidentes, mais qui ne devrait pas être dans le dernier carré, objectif clairement annoncé pour les Tricolores. On a d’ailleurs beaucoup aimé la prestation d’un Timothey N’Guessan qui avait commencé le match de façon assez cata pour monter peu à peu en puissance et devenir au fil du match un des très gros points forts du jeu français. On se dit aussi que finalement ailier gauche, cela ne s’invente pas en quelques mois, et malgré toutes ses qualités athlétiques, Mathieu Grébille a encore beaucoup de chemin à faire pour devenir un ailier de la trempe d’un Michael Guigou. Meilleur Bleu sur le terrain, Mika a fait du Mika sauf sur un jet de 7 mètres, ce qui commence à devenir son péché mignon. Mais on lui pardonnera un péno galvaudé de temps en temps, s’il nous régale de la sorte comme ce soir. Lui, Dika Mem et Timothey N’Guessan ont sauvé tout ce qui pouvait l’être ce soir en attaque pour ceux qui était dans l’aire de jeu.

Mais le roi incontesté du 40x20 a été un Vincent Gérard qui a été tout simplement monstrueux. Il a sauvé les Français quand ils se sont retrouvés à 4 contre 6 en début de 2° mi-temps. Il a permis aux attaquants de creuser cet écart de 6 buts dans la foulée, mais surtout il a repoussé tout ce qui pouvait l’être et même plus quand les Auriverde poussaient comme des damnés pour recoller au score en fin de rencontre. Clairement, il a sauvé les actions tricolores sur ce match, et on verra peut-être plus tard que c’était indispensable pour conserver de l’ambition dans ce Mondial.

Le diaporama du match par S. Pillaud - FFHB



A Berlin, Mercedes-Benz Arena
Le vendredi 11 janvier 2019 à 20h30
Brésil - France : 22 - 24 (Mi-temps : 13-16)

10 000 spectateurs
Arbitres : MM Kurtagic Mirza et Wetterwik Mattias (Suède)

Evolution du score : 3-2 5°, 6-5 10°, 7-7 15°, 10-10 20°, 25°, 13-16 MT - 13-19 35°, 16-19 40°, 18-19 45°, 21-22 50°, 22-24 55°, 22-24 FT

Les réactions...

Didier Dinart (entraîneur de l'équipe de France): "On a pu s'appuyer sur Vincent Gérard qui a été très brillant. On a évacué ce fameux stress de début de compétition. C'est un piqûre de rappel qui était peut-être nécessaire. C'est une victoire poussive, mais il vaut mieux faire un mauvais match et l'emporter que faire une bonne prestation et perdre. Les joueurs en sont conscients. On espère se ressaisir et faire une belle prestation contre la Serbie."              

Ludovic Fabregas (pivot de l'équipe de France): "On savait que ça allait être un match compliqué, on s'était préparé à ça. Il y a eu des points positifs. Sur le plan défensif, on ne prend que 22 buts, c'est une bonne performance. Vincent a fait beaucoup d'arrêts. En attaque, on a eu du déchet et beaucoup de perte de ballons. On s'est un peu mis la pression au début du match."                    

Michaël Guigou (ailier de l'équipe de France): "Des équipes comme le Brésil ou la Macédoine mettent beaucoup de jus dans leur jeu au premier match et prennent beaucoup de risques. C'est toujours compliqué à jouer. On n'a pas su tuer le match. On a su rester sereins et forts dans nos têtes avec une bonne défense et un bon gardien. J'ai senti un peu de précipitation et de manque d'efficacité."   

BrésilBrésil
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
J.GUILHERME DE TOLEDO8/140/08/1423020824
F.BORGES DUTRA RIBEIRO3/60/03/61120036
H.LANGARO INOUE3/80/03/80000034
R.NANTES CAMPOS2/40/02/40000024
R.HACKBARTH1/10/01/10000013
A.POZZER1/10/01/10110013
T.ALVES PONCIANO0/00/00/00000000
G.CESAR RODRIGUES1/20/01/20111010
V.TEIXEIRA0/00/00/00000000
C.NOVAIS0/20/00/2000000-2
F.ROCHA CHIUFFA1/20/11/3012001-3
H.TEIXEIRA1/30/01/3002001-3
G.GAMA VALADAO0/00/00/0000200-4
T.GONÇALVES DOS SANTOS1/40/01/4002001-4
Total22/470/122/483710502228
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
C.ALMEIDA5/121/16/130000003
L.VIAL TERCARIOL4/200/04/20000000-6
Total9/321/110/333710502225
FranceFrance
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
M.GUIGOU6/60/16/700000615
D.MEM6/80/06/800100614
T.N'GUESSAN5/70/05/72031059
M.GREBILLE2/30/02/30110025
L.KARABATIC1/10/01/10010011
V.PORTE1/10/01/10001011
N.REMILI2/50/02/52021021
C.SORHAINDO0/10/00/10100001
A.DIPANDA0/00/00/00000000
L.FABREGAS0/00/00/00000000
L.ABALO0/10/00/1000000-1
N.CLAIRE0/10/00/1000000-1
R.LAGARDE1/10/01/1102101-1
K.MAHÉ0/10/00/1203000-3
Total24/360/124/377213402441
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
V.GERARD11/221/112/2301000016
C.DUMOULIN3/130/03/13000000-5
Total14/351/115/367313402452



Dernière Journée | Journée 1
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Corée UnifiéeAllemagne193010/01>>
SerbieRussie303011/01>>
BrésilFrance222411/01>>
Prochaine Journée | Journée 2
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
RussieCorée Unifiée 12/01 
AllemagneBrésil 12/01 
FranceSerbie 12/01 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Allemagne2110030191 
-France2110024221 
3Serbie1100130300 
-Russie1100130300 
5Brésil010102224-1 
-Corée Unifiée010101930-1 


© François Dasriaux
Partager
Nikola et Nicolas, les 2 absents
emmanuel clerc | Samedi 12 Janvier 2019 (08h41)
Plus de 10mn sans marquer... Une défense de début de match apathique, avec un DiPanda qui se recroqueville sur les tirs de loin et laisse plusieurs fois passer le pivot dans son dos... L'entrée de Luka karabatic aura apporté ce supplément de niaque et d'efficacité... Aucune 2mn en 1ère mi-temps pour les Bleus, signe d'un engagement minimum... Certains joueurs avaient-ils pris le melon ?.. Comme le dit boen l'article, c'est bien Vicent Gérard qui sauve l'EdF : dès son entrée, il va signifier aux Brésiliens que rien ne sera plus facile... Et ses parades en double infériorité seront décisives dans le sort du match...
Au jeu du petit sélectionneur, nous sommes nombreux à n'avoir pas compris pourquoi Nicolas Claire restait sur le banc, quand l'EdF avait besoin d'un demi-centre organisateur, à sang froid, et potentiel percuteur du secteur central... maté, passé à côté de son match, n'a jamais réussi à assumer ce rôle... Pas plus que Dika Mem...
En voyant la performance de certains gauchers, on peut aussi discuter la place de 17ème homme d'un Melvyn Richardson talentueux, polyvalent, et surtout nouveau dans la compétition, et peut-être libéré du stress ou du complexe de supériorité de certains de ses coéquipiers...
Un match presque raté, par certains joueurs et par les coachs... Et la langue de bois en forme de "piqure de rappel" n'y change rien...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités