mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF F : Besançon n'a pas dit son dernier mot
EHF F : Besançon n'a pas dit son dernier mot
20 Janvier 2019 | Europe

Certes, cette victoire logique à domicile face à Larvik ancienne gloire du Handball Européen ne révolution pas le quotidien de Besançon… mais à défaut d'une situation favorable dans ce groupe C de l'EHF Cup, l'ESBf enregistre ici sa première victoire et se rapproche sensiblement de la 2ème place.

En ce début d’année 2019, l’équipe du tandem Tervel-Delerce absorbe les matchs… vit les petits bonheurs mais aussi les malheurs du moment. Au rang des coups durs, la blessure de Lara Gonzalez-Ortega qui obligera l’arrière Espagnole à se faire opérer et se tenir loin des terrains pendant six à sept semaines. Mais au rayon des réjouissances, le championnat débute bien avec deux victoires dont la dernière obtenue à Paris. Fort de ce succès, l’ESBf a bien l’intention d’exporter sa réussite Française sur le terrain Européen. D’autant qu'avec un zéro pointé sur le plan comptable, le club Doubiste n’a plus d’autre alternative que d’enchaîner les succès. Première étape réussie ce dimanche dans un palais des sports bien garni pour la circonstance. L’hôte est de marque, Larvik… l’ex-champion d’Europe et légende du hand Norvégien a perdu nettement de son éclat et est forcément la victime toute désignée pour la circonstance. Pourtant, ce sont bien les Norvégiennes qui prennent le meilleur départ par l’intermédiaire de Molid ou encore Moller. (4-7, 14’). Excès de précipitation et une nervosité palpable font déjouer pour un temps les Bisontines. Une situation qui ne plait évidemment pas du tout à Raphael Tervel, la coach Franc-Comtoise recadre le plan de jeu dès la 13ème minute… et dans la foulée la capitaine adverse Christensen est exclue. Le vent tourne… implacablement ! Il faut deux penalties réussis coup sur coup par Marine Dupuis, un boulet de canon de Lindsay Burlet et enfin la vista d’Alizée Frécon pour voir l’ESBf égaliser à la 17ème minute. Passé ce premier quart d’heure hésitant, le match bascule en faveur des joueuses locales. Et si l’artilleuse longue distance Aissatou Kouyaté peine  à rentrer dans son match, Rajnohova puis Kieffer sont efficaces aux tirs (13-10, 27’). Un second temps de jeu totalement sous emprise Bisontine car la défense est montée sérieusement d’un cran. A l’image d’une Roxanne Frank étincelante dans sa cage, c’est l’ESBf qui mène les débats et termine fort cette première période (14-11, 30’).

En face, Larvik multiplie les erreurs. Et la tendance ne semble pas s’inverser au retour des vestiaires lorsque la meneuse de poche Alizée Frécon trouve un minuscule espace pour scorer (16-11, 33’). Réussite confortée par la première réalisation de Kouyaté à la 37ème minute. Avec cinq points d’avance au beau milieu de la seconde période, on voit mal comment Larvik pourrait revenir au score. Et si quelques alertes sonnent comme des piqures de rappel (18-15, 38’), Besançon trouve les ressources à chaque fois pour reprendre l’ascendant. En témoigne une parade spectaculaire de l’indéboulonnable Frank peu avant l’entame du dernier tiers de la rencontre. Face à Moller, la jeune gardienne de l’ESBf montre le poing et réconforte un peu plus sa défense. Obligé de prendre un nouveau temps mort à la 43ème minute, le coach visiteur n’arrivera pas à trouver les solutions pour contrecarrer la dynamique de Frécon et consorts. Dans pareille situation, le dernier quart d’heure est un cavalier seul de la part du collectif Doubiste (24-16, 46’) : Bouquet dans un but vide puis Granier de son aile mettent au supplice une arrière-garde fantôme chez les Scandinaves. Et si l’expérimentée Molid tente un baroud d’honneur à l’entrée du money-time… cela ne fait illusion que quelques secondes, le temps pour Roxanne Frank de régaler les 2.800 aficionados du palais des sports, le temps pour Pauline Robert d’inscrire son dernier but personnel à deux minutes de la sirène. Debout, le public Franc-Comtoise tresse des louanges à son équipe favorite, l’ESBf s’illustre brillamment face à un ex-titulaire de Ligue des Champions. Victoire nette et sans bavure… qui n’a désormais d’utilité que si la formation Franc-Comtoise remporte son match retour en Norvège samedi prochain. Une autre paire de manche assurément… mais la course à la qualification passe par le plein de points face à Larvik. En attendant d’aller chatouiller le Rubin Kazan, battu la veille par le leader du groupe Viborg… et ce pour le grand plaisir des Bisontines.

A Besançon, Palais des Sports
Le dimanche 20 janvier 2019 à 18h00
ES Besançon F - Larvik HK : 32 - 25 (Mi-temps : 14-11)

2.810 spectateurs
Arbitres :
MM. Adam BIRO & Oliver KISS (Hongrie)
Délégué EHF :
M. Tihomir KASUNIC (Croatie)

Besançon :
Gardiennes : Frank (17 arrêts), Stoljak.
Joueuses de champ : Bouquet (7/9), Frecon (4/6), Dupuis (5/6), Kieffer (1/1), Robert (3/4), Kolczynski (0/4), Faure, Granier (2/2), Rajnohova (2/4), Touré (2/3), Kouyaté (3/6), Burlet (1/1), Nunez (1/1), Levêque (1/2).

Larvik :
Gardiennes : Rundbraten, Gluik.
Joueuses de champ : Moller (5/6), Andenaes (3/3), Edvartsen (1/2), Loken (2/5), Molid (5/10), Rivas Toft (2/3), Bergum (1/2), Lund (4/6), Wolff, Figenshau, Hjertner (1/1), Graesholt, Christensen (1/1).

Evolution du score : 1-3 (7'), 3-7 (12'), 6-7 (15'), 9-8 (20'), 12-10 (25'), 14-10 (27'), 18-13 (35'), 21-15 (41'), 25-17 (46'), 27-21 (52'), 30-22 (56').

GROUP PHASE
GROUP A
TEAMSPTSDIFFGOALSMATCHES
▼ MATCHES
GROUP B
▼ MATCHES
GROUP C
▼ MATCHES
GROUP D


© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision