mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF F : les Bisontines perdent le nord !
EHF F : les Bisontines perdent le nord !
27 Janvier 2019 | Europe

La qualification est encore possible… mais il faudrait désormais un miracle pour voir Besançon passer le stade des poules EHF. La faute d'abord à un Larvik bien décidé à reprendre la main à domicile, la faute surtout à l'ESBf un peu trop imprécise pour espérer s'imposer ce samedi en Norvège.

Vainqueur à l’aller, il fallait un nouveau succès en terre Norvégienne pour encore espérer à la qualification pour les quarts de finale de la compétition. Et malheureusement le ciel Bisontin s’est considérablement obscurci ce samedi après-midi du côté de Larvik. Sans Lindsay Burlet blessée au doigt à l’entraînement, l’ESBf entamait un match capital… mais sans véritablement de ferveur populaire puisque le public Norvégien n’était composé que de 200 à 300 spectateurs. Une maigre affluence dans une Arena qui sonne le creux, on est désormais bien loin des chaudes ambiances de la Ligue des Champions. Ca n’empêche pas Larvik de prendre rapidement l’ascendant dans ce match grâce notamment à la précision de l’ailière de poche Norvégienne Moller (5-2). Une première alerte que le collectif Franc-Comtois gère de la meilleure des manières : Lévêque puis Kouyaté remettent les deux équipes à égalité (5-5, 11’). S’en suit une belle foire d’empoignade durant ce premier quart d’heure, Larvik et Besançon se renvoient l’ascenseur à une vitesse impressionnante (8-8, 15’). Passé le premier quart d’heure de jeu, chaque formation bute à son tour pendant près de cinq minutes sur l’arrière-garde adverse. Molid en force remet l’équipe Scandinave en ordre de marche… et c’est à cet instant précis que Besançon craque le premier (12-9, 26’). Fin de première période galère pour les joueuses du tandem Raphaelle Tervel - Sandrine Delerce… et si Pauline Robert s’extirpe littéralement pour battre Rundbraten, si Zeljana Stojak remplace une Roxanne Frank en difficulté, c’est bien Larvik qui a l’initiative du jeu. La preuve dans ces dernières minutes de jeu avant le repos, le champion de Norvège prend quatre buts d’avance (14-10, 29’). Faute d’efficacité aux tirs, prises dans la nasse locale, les attaques Bisontines peinent à se mettre en évidence. L’ESBf limite alors la casse juste avant de rentrer aux vestiaires (15-12, 30’).

On craint une deuxième mi-temps débridée… c’est à contrario deux équipes au coude à coude qui ne veulent concéder aucun espace au début du second acte. De la volonté de parts et d’autre, à l’image de le jeune Lucie Granier qui prend un intervalle minuscule sur son aile… ou encore à la 38ème minute cette même ailière droite pleine de culot qui marque à nouveau (18-16, 36’). Sans avoir la capacité d’égaliser pour le moment, l’ESBf tient la baraque en défense à l’image d’arrêts importants signés de la gardienne Croate Stojak. Frécon ramène les siennes à -1… mais hélas, Larvik reprend du poil de la bête au mauvais moment. Deuxième temps fort Norvégien passé la 40ème minute de jeu et Loken ne se prive pas de donner quatre points d’avance à son équipe suite à deux ratés de Kouyaté et Lévêque. Pire, la pivot Andenaes rajoute son grain de sel et l’estocade est quasiment confirmée (23-18, 47’). Mais alors que l’équipe Scandinave a le match en mains, c’est bien Besançon qui se met à croire en une improbable remontée. Chloé Bouquet sonne la charge par deux fois (23-20, 49’), une ESBf littéralement déchaînée lorsque Nunez ramène ses couleurs à un petit but (25-24, 54’)… Le money-time est haletant… mais à nouveau, les Bisontines craquent au plus mauvais des moments : deux buts à remonter en deux minutes… Larvik ne laissera pas faire et s’en remet à Rundbraten pour les arrêts décisif. L’équipe Norvégienne profite du but vide pour marquer (28-25, 59’). S’en est fini des espoirs de succès côté ESBf, les regrets sont légitimes tant Alizée Frecon et ses coéquipières avaient la capacité de renverser leur hôte du jour. Quelques erreurs ont eu raison de la croyance Doubiste. Heureusement, ce dimanche le leader Viborg a battu d’extrême justesse Kuban Krasnodar : une « finale » se profile donc pour les Bisontines en quête d’exploit le week-end prochain sur le parquet du club Russe.

A Larvik, Boligmappa Arena Larvik
Le samedi 26 janvier 2019 à 18h30
Larvik HK - ES Besançon F : 29 - 26 (Mi-temps : 15-12)

395 spectateurs
Arbitres :
Mmes Vanja ANTIC & Jelena JAKOVLJEVIC (Serbie)
Délégué EHF :
M. Mikael THELANDER (Suède)

Larvik :
Gardiennes : Rundbraten, Gluic.
Joueuses de champ : Moller (2/2), Bergum (0/1), Andenaes (4/5), Edvartsen (2/2), Loken (2/2), Molid (5/8), Rivas Toft (2/6), Lund (4/6), Ramberg, Wolff, Figenshau (1/1), Graesholt (1/1), Christensen (6/8).

Besançon :
Gardiennes : Frank, Stojak.
Joueuses de champ : Bouquet (6/7) Frecon (5/7), Kolczynski (0/2), Dupuis (1/3), Kieffer, Robert (1/1), Granier (3/6), Faure, Rajnohova (0/1), Touré (1/4), Kouyaté (5/8), Nunez (1/1), Lévêque (3/6).

Evolution du score : 5-2 (8’), 5-4 (11’), 9-8 (20’), 11-9 (24’), 14-11 (29’), 15-13 (34’), 18-16 (38’), 23-18 (47’), 24-21 (50’), 25-24 (54’), 28-25 (59’).

GROUP PHASE
GROUP A
TEAMSPTSDIFFGOALSMATCHES
▼ MATCHES
GROUP B
▼ MATCHES
GROUP C
▼ MATCHES
GROUP D


▼ MATCHES
© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La Coupe de France en Live
avec Handvision