mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CM 2019 : Bronzés au courage !
CM 2019 : Bronzés au courage !
27 Janvier 2019 | International > Mondial

La France a réussi à arracher le bronze mondial plus avec ses tripes qu’avec un jeu flamboyant. Mais ils ont su rebondir après une première période assez triste et pauvre offensivement. Sauf que malgré une seconde période beaucoup plus enlevée, il a fallu que les Bleus s’arrachent jusqu’au bout pour dominer une Allemagne qui ne voulait rien lâcher défensivement. Comme un symbole, le dernier but a été marqué sur le gong par un Nikola Karabatic revenu de nulle part sur une passe décisive de Michael Guigou alors que Luc Abalo avait obtenu le 7 mètres du 25° but quelques secondes auparavant. Ceux qui disputaient sans doute leur dernier match dans un Mondial, auront su libérer leurs coéquipiers et leur offrir un bronze générateur d’espoir pour l’avenir.

Dans le genre Up and Down, ce match aura provoqué bien des choses… Négatives, avec une première période assez noire avec en point d’orgue la blessure de Cyril Dumoulin. Le grand gardien nantais a sans doute laissé ses croisés du genou gauche sur le terrain de la Jyske Bank Arena. Positives avec une seconde période beaucoup plus enlevées, où le courage et l’abnégation ont été les mots d’ordre permanents à défaut d’une qualité de jeu optimum. Tristes et pauvres offensivement sur les 30 premières minutes, les Bleus ont été engagés, solidaires et surtout omniprésents dans une lutte de tous les instants sur les 30 minutes restantes. Après ce match a basculé sur des détails. Entre une France qui après un retour des vestiaires tonitruant, avait effacé son débours de 4 buts concédé à la pause et une Allemagne qui malgré la perte de sa poutre de défense centrale Patrick Wiencek pour sa 3° exclusion dès la 37° minutes de jeu, ne va jamais lâcher l’affaire en défense à défaut elle aussi d’être souveraine en attaque, personne ne voulait lâcher un pouce de terrain. Alors que le bloc défensif tricolore était totalement passé à travers en demi-finale face au Danemark, il a complètement encaissé le poids du match face à l’Allemagne. Certes, pas de Mikkel Hansen dans les rangs de la Mannschaft, mais les Drux, Wiede, Gensheimer, Wolf et autre Kohlbacher ne sont surtout pas à prendre à la légère. Arriver à être plus hermétique que la défense allemande malgré un Andréas Wolf qui vous maintient en dessous des 40% d’efficacité en attaque en première période, voilà sans doute la plus belle performance tricolore aujourd’hui. Après, on a pu voir encore une fois que Kentin Mahé se délectait de jouer contre son deuxième pays. Meilleur buteur du match à égalité avec le parisien Uwe Gensheimer, le demi-centre -ailier – arrière tricolore a fait ce qu’il sait faire de mieux, porter le danger en faisant le tri dans ses coups de chaud avec en jolie cerise une faculté à de suite voir l’ouverture du but vide allemand et par 3 fois envoyer la balle dedans. C’est sans doute ce qui va couter très cher aux Allemands d’ailleurs, car en plus de Kentin Mahé, Luc Abalo et Ludovic Fabrégas vont eux aussi marquer de la sorte. 5 buts qui vont sans doute d’abord laisser les Bleus en vie, puis peser leur poids en plomb à la fin du match.

A +2 (19-17) dans la continuité de leur retour de mi-temps, les Bleus vont avoir la possibilité de tuer le match, mais Andréas Wolf et sa défense vont retarder l’échéance, le temps de refaire une santé et se lancer dans une partie de mano à mano de 15 minutes qui va se finir par ce but libérateur de Nikola Karabatic. Une médaille de Bronze qui valide parfaitement la place des Bleus dans le dernier carré et qui va faire encore plus grandir la jeune garde de l’équipe de France. Il suffisait de voir les sourires et les démonstrations de joie à la fin de ce match pour se rendre compte qu’aujourd’hui, le bronze faisait le bonheur des tricolores.

A Herning, Jyske Bank Arena
Le dimanche 27 janvier 2019 à 14h30
Finale 3/4 mondiale
Allemagne - France : 25 - 26 (Mi-temps : 13-9)

14 121 spectateurs
Arbitres : MM Duarte Santos et Ricardo Fonseca (Portugal)

Evolution du score : 4-3 5°, 7-5 10°, 7-6 15°, 9-8 20°, 10-9 25°, 13-9 MT - 14-12 35°, 16-16 40°, 18-19 45°, 20-21 50°, 23-24 55°, 25-26 FT.

Le diaporama du match par S. Pillaud FFHB



Les réactions françaises...

Luka Karabatic (pivot de l'EDF): "Le rythme a été infernal depuis le début du Mondial. On a bataillé dans les deux poules à chaque match. Au stade des demi-finales, on était déjà tous un peu lessivés. C'est la force de caractère qui a fait la différence, le mental, le fait d'avoir eu encore plus envie qu'eux d'aller la chercher. On sait toute l'histoire de l'équipe de France, toutes les médailles. On a beaucoup de poids sur les épaules. Ce qu'on a fait prouve qu'on a un groupe extraordinaire et qu'on peut continuer à s'appuyer sur lui pour le futur. C'est quelque chose de très grand d'arriver à chaque fois en demi-finale."                     

Nedim Remili (arrière droit de l'EDF): "On trouvait ça répétitif par rapport à ce qu'on avait vécu l'année dernière à l'Euro, mais on a su se relever et aller chercher cette troisième place. Ce match était particulier parce que l'Allemagne coorganisait le Mondial et voulait une médaille dans sa compétition. On n'a pas craqué, on a gardé beaucoup d'intensité et d'agressivité. Je suis très fier de l'équipe. C'est pas cool d'avoir deux équipes devant soi quand on est sur la boîte, mais si on remarque bien, le troisième est souvent plus souriant que le deuxième."                     

Luc Abalo (ailier droit de l'EDF): "Il y a eu un vrai combat humain en plus du physique. On s'est remotivé avant le match, ce n'était pas facile, on avait tous la tête baissée. Il y a une belle médaille de bronze parce qu'il y a eu avant une grosse déception. On n'a pas joué à notre niveau contre les Danois. En ce moment, il faut avouer qu'ils sont meilleurs que nous."                     

Valentin Porte (ailier droit de l'EDF): "C'est un peu le même sentiment que l'an dernier. Après cette compétition et avec notre potentiel, c'est le minimum qu'on pouvait aller chercher. Après la gifle d'il y a deux jours, on ne pouvait pas enchaîner avec un non match. C'était impensable. Il faut parfois savoir se contenter d'une belle médaille de bronze qu'on est allé chercher avec les tripes. Demander aux Suédois et aux Russes qui ont du mal à aller en chercher. Ce n'est pas parce qu'on n'a pas l'or qu'on va faire la gueule. On est en reconstruction et on démarre avec des bases solides. Je suis le premier à être fâché parce que je pense qu'on avait en deux ans la capacité de faire une finale, mais je suis fier aussi parce qu'aller chercher deux médailles de bronze dans des matchs couperets contre le Danemark et l'Allemagne, beaucoup ne l'auraient pas fait".                    

Didier Dinart (entraîneur de l'EDF): "Les joueurs le méritaient. Il n'y a que quatre joueurs champions olympiques dans cette équipe. On a commencé à intégrer des joueurs depuis 2016. Malgré tout, on continue à jouer les premiers rôles. On ne voulait pas terminer avec trois défaites, ce qui ne s'était jamais vu en équipe de France. Quand j'ai vu la génération 96-97 tenir les premiers rôles sur le terrain ça m'a fait chaud au coeur."  

FranceFrance
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
K.MAHÉ6/71/17/831000728
L.ABALO3/60/03/612000312
L.FABREGAS3/40/03/40000038
D.MEM2/50/02/51000025
T.N'GUESSAN3/70/03/70000035
M.GUIGOU1/10/01/11010013
N.KARABATIC2/50/02/51020021
V.PORTE1/10/01/10001011
N.REMILI2/30/02/31012021
A.DIPANDA0/00/00/00000000
M.GREBILLE0/00/00/00000000
M.RICHARDSON0/32/32/61010020
L.KARABATIC0/00/00/0011100-2
R.LAGARDE0/20/00/2000000-2
Total23/443/426/48946402660
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
V.GERARD7/211/38/24000000-1
C.DUMOULIN2/90/02/9000000-2
Total9/301/310/33946402657
AllemagneAllemagne
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
U.GENSHEIMER6/61/27/800020714
S.FATH2/30/02/340000213
P.DRUX4/60/04/630110412
J.KOHLBACHER3/40/03/411000312
F.WIEDE2/40/02/450100212
H.PEKELER1/10/01/10000013
S.WEINHOLD1/10/01/11010013
F.BOHM1/30/01/31010011
M.MUSCHE0/01/11/10010011
P.WIENCEK2/20/02/20003020
F.LEMKE0/10/00/1000000-1
T.SUTON0/10/00/1000000-1
P.GROETZKI1/40/01/4001001-2
K.HAFNER0/20/00/2001000-4
Total23/382/325/411517602563
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.WOLFF11/271/312/300000007
S.HEINEVETTER1/20/11/3000000-2
Total12/291/413/331517602568


© François Dasriaux
Partager
Une belle médaille de bronze
emmanuel clerc | Lundi 28 Janvier 2019 (10h24)
D'abord, ne boudons pas notre plaisir à voir la joie rageuse de Nikola Karabatic et de ses partenaires juste après cette balle de match convertie à 1 seconde du buzzer... Joie que la paire portugaise a bien tenté de dissoudre dans un bain d'acrimonie et d'amateurisme, présent durant toute la partie... Une fois encore, les Allemands ont échappé aux sanctions que leur jeu brutal-bourrin, cache-misère de leur indigence technique et tactique, méritait amplement... Et en voyant les attentats commis sur Nikola Karabatic, outre le vice des coupables insensibles au retour de blessure, on se disait que ces deux-là arbitraient encore à l'ancienne, quand il fallait aider les équipes à couper les tête des rois, et notamment celle du plus emblématique... À ce propos, il ne me semble pas avoir entendu NK annoncer une retraite post-olympique...
Médaille de bronze, donc, et l'EdF seule équipe à avoir ruiné l'agenda officiel : Der finale entre les mannschaft organisatrices... Le coach allemand, déjà source de polémiques, a du souci à se faire...
Et si ce n'est apparemment pas le cas de Dinart & Gilles, on se dit malgré tout que la période qui s'ouvre pourrait ressembler à celle qui vit une bande de barjots déclarer l'autogestion aux oreilles sifflantes du guru de l'époque... La "faillitte" relative de l'EdF n'est pas à mettre au compte de l'inexpérience de jeunes pousses par ailleurs déjà très matures.... Et les cadres sont encore là...
Parce qu'entre une prépa qu'il faudra peut-être analyser, affiner, le coaching peu réactif de certains matchs, et une gestion humaine soupçonnée d'avoir accouché d'un mental en miette lors des deux défaites du tournoi, les questions semblent légitimes...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités