mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Wissem Hmam: « Il faut rendre le joueur tunisien plus attractif »
Wissem Hmam: « Il faut rendre le joueur tunisien plus attractif »
2 Février 2019 | International

Le hand africain repose encore sur les performances de l’Egypte et de la Tunisie. Si lors du dernier Mondial, les résultats n’ont pas été catastrophiques puisque les partenaires de Mohamed Mamdouh se sont classés 8èmes et ceux de Mohammed Soussi, 12èmes, les critiques autour de l’équipe tunisienne et de son entraîneur espagnol ont accompagné le retour des joueurs au pays. Wissem Hmam qui désormais entraîne l’équipe réserve de St Raphaël a bien voulu se pencher sur la question et donner des pistes pour améliorer le contexte.

par Yves MICHEL

Seulement trois équipes non européennes ont basculé sur le tour principal du dernier championnat du Monde. Un coup porté à la représentativité d’une discipline qui depuis quelques années vit avec une épée de Damoclès sur la tête de ses plus hauts dirigeants : une radiation pure et simple du programme des J.O. Si l’Europe est donc sur représentée, seuls deux des trois représentants africains et le Brésil parviennent à surnager. Au Danemark, l’Egypte en se classant 8ème a réalisé son meilleur résultat depuis 2001. A l’origine de cette « métamorphose », un homme, l’entraîneur espagnol David Davies qui a su trouver le liant entre une somme d’individualités et instaurer une certaine rigueur à l’intérieur du groupe. Le technicien qui dirige également les Hongrois de Veszprém raconte qu’il a pu assister à l’évolution des mentalités. « Avant, dès qu’ils perdaient de 4 ou 5 buts, ils n’étaient plus concentrés et laissaient filer le match. Lorsqu’ils ont arraché le nul contre la Hongrie, ils ont pris conscience de leurs capacités.» La Tunisie qui n’a jamais su gérer l’après Alain Portes en 2014, s’est également tournée vers l’Espagne et a placé Toni Gerona (45 ans) aux commandes de la sélection nationale. Un an et demi après sa prise de fonction et des résultats plutôt probants (l’or au championnat d’Afrique en 2018 et l’argent aux Jeux Med) le voilà critiqué pour la 12ème place au Mondial. Mais pouvait-il prétendre à mieux ? C’est ce que semblent lui reprocher quelques techniciens du crû qui depuis une semaine, décochent leurs flèches dans les médias locaux. Wissem Hmam lui, a pris le temps et le recul nécessaires pour analyser la situation. Depuis qu’il a arrêté sa longue et brillante carrière de joueur (plus d’un quart de siècle) et s’est reconverti entraîneur de la réserve à St Raphaël, l’ancien arrière-défenseur aux 235 sélections en équipe nationale a accepté de nous livrer ses réflexions.

Wissem, est-ce que la Tunisie pouvait mieux faire au Mondial ?
Ce que je constate, c’est que par rapport au dernier championnat, nous avons gagné 7 places. Je pense que les objectifs sont atteints même si le jeu proposé n’a pas été d’un grand niveau. Je ne suis donc pas sûr qu’on puisse aller plus loin.

Le jeu tunisien a perdu en qualité…
On a débuté ce Mondial avec une base arrière sans Jallouz et Bannour qui sur les tirs de loin sont une réelle force de frappe. Tu pars à la guerre sans tes meilleurs atouts, bras droit, bras gauche. Le staff n’a pas trouvé de solution de rechange car actuellement en Tunisie le potentiel humain ne le permet pas.

Quelles sont les solutions ?
Nous avons de bons jeunes mais il faut se donner les moyens de les détecter, les encadrer et surtout les faire progresser. C’est à l’entraîneur de faire évoluer le groupe et ce n’est pas en le changeant tous les deux ans, qu’on va arriver à obtenir une cohésion. Tous ceux qui critiquent, le font de l’extérieur, ils ne maîtrisent pas la réalité du moment.

On est loin de la période dorée symbolisée par la 4ème place au Mondial 2005…
Aujourd’hui, on ne peut pas avancer en équipe nationale avec des joueurs qui n’évoluent qu’en Tunisie. C’est de plus en plus rare de trouver un Tunisien dans un top club européen, à part Soussi (photo ci-dessous) à Montpellier. Donc le niveau s’en ressent. Il faut rendre le joueur tunisien plus attractif et que la Fédération encourage même les plus jeunes à aller évoluer en Europe. Ils vont progresser et s’ils sont bons, ils intègreront un groupe expérimenté. Le confort de rester au pays n’est pas la meilleure des solutions. Après 2005 et jusqu’en 2012, l’ossature de l’équipe nationale, c’était des joueurs qui évoluaient dans le championnat français.

Le championnat tunisien ne suffit pas à maintenir ce niveau ?
Non. Aujourd’hui, à part l’Espérance qui est un grand club formateur bien structuré, ce que proposent les autres, n’est pas suffisant. Pour un jeune joueur ambitieux, le championnat de Tunisie ne peut être qu’un passage. Certainement pas une stratégie.

Dans moins d’un an, la Tunisie organise la CAN. L’échéance est importante…
Oui dans la perspective des Jeux puisque le vainqueur obtient son billet pour le Japon et le 2ème peut disputer un TQO mais sur un TQO tu as très peu de chances face aux nations européennes. C’est bien d’être les 1ers sur son continent mais il faut dépasser cet objectif. Il faut avoir l’ambition de briller ailleurs. C’est ça aussi qui forge le respect des autres.

Toni Gerona doit donc rester au moins jusqu’à la CAN ?
Ça va arriver très vite et donc l’erreur serait de tout chambouler maintenant et notamment le staff technique. On doit simplement le renforcer. Il faut maintenir aussi une certaine stabilité. Les gens en place doivent avoir le temps de travailler.

Des anciens comme toi ne pourraient-ils pas s’impliquer plus ?
On ne s’improvise pas entraîneur même si tu as été un joueur de haut niveau. Actuellement, ma priorité est de rester en France et d’apprendre un nouveau métier. St Raphaël m’a donné la possibilité de le faire et je ne veux pas brûler les étapes. Je suis au contact des jeunes, de l’équipe réserve (qui évolue en nationale 2), je veux partir sur de bonnes bases et passer les diplômes nécessaires. Après, qui sait ? On verra.

© Yves Michel
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités