mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Proligue : Chartres vers la D1, Caen vers la N1
Proligue : Chartres vers la D1, Caen vers la N1
4 Février 2019 | France > ProLigue

Résumé de la 14° journée de Proligue.
 Vainqueur à Nancy du match au sommet de la Proligue, Chartres s'échappe. Une échappée d'autant plus belle que quatre des six pensionnaires du top 6 ont mordu la poussière. En bas, Nice a quitté la zone rouge. Places de reléguables laissées à Vernon et à Caen, presque condamné à la descente en Nationale 1.

Avec 24 points restant à distribuer d'ici au mois de mai, il serait présomptueux et impensable d'être entièrement affirmatif sur les résultats de cette 14ème journée. Cependant, pour l'accession en LSL et le maintien en Proligue, quelques évidences se sont faites jour à l'issue de la première heure de jeu de la phase retour. Evidemment, Chartres n'est pas encore sûr de grimper le dernier échelon. Mais en allant s'imposer chez leur dauphin, les chartrains ont fait un vrai pas vers la montée directe. Ce match au sommet, Molinié (8/11) et ses collègues l'ont mené d'un bout à l'autre (1-3 / 6-11 / 10-14 / 12-17 / 19-25) comptant jusqu'à huit buts d'avance (14-22, 40ème). Nancy (Dentz 8/8) est un peu revenu à l'entrée du dernier quart d'heure (21-25, 49ème), retour très vite calmé par les chartrains finissant en trombe.

Avec quatre points d'avance et un GAP favorable sur son premier poursuivant, Chartres est bien parti pour la montée directe. Surtout que les autres concurrents ont laissé des plumes sur le 40x20 ce week-end. Jugez en, les troisième, quatrième et cinquième du classement ont tous été battus ! Saran s'est incliné à Dijon, Créteil et Limoges n'ont pas pu ramener le moindre point de leurs voyages à Strasbourg et à Grenoble les deux promus. La bonne opération est donc pour Dijon, désormais cinquième, dominateur d'Orléanais sans doute battus à cause d'un second quart d'heure raté (6-6, 16ème / 15-9, 29ème). Nantis d'un bel avantage et maîtres du jeu, les bourguignons (Poletti 9/10) vont mener le petit au bout sans que Saran (Ramond 6/7) ne puisse vraiment réagir. A Strasbourg (Parisini 7/7), c'est à un match de défenses auquel on a assisté aux Malteries. De défenses et de gardiens, le cristolien Robin (12 arrêts à 46%) et le strasbourgeois Dastalovski (10 arrêts à 34%) montant les barbelés devant leur cages. Au final, le macédonien fait l'arrêt qu'il faut, concrétisant l'avantage arraché par Lefebvre (4/4) quelques secondes plus tôt. A Grenoble, Limoges, mal parti (6-2, 10ème), a pris les commandes juste avant la pause (11-12, 28ème). Avantage de courte durée, les isérois (Ioannou 7/10) reprennent les rênes dès la reprise (16-15, 36ème) et les tenir jusqu'au bout, chichement (17-16 / 20-18 / 21-20 / 23-22, 57ème) mais sûrement. Et malgré un super Annotel (19 arrêts à 44%), Limoges (Moreau 6/9) est battu. Autre bénéficiaire de la journée, Massy. A Vernon, les essonniens ont pris la main dès la 20ème minute (9-10, 19ème), profitant de la stérilité offensive de la base arrière normande (Boe 7/14). Vernon réagit à la reprise, comblant presque son retard (11-17 / 16-17, 44ème). Presque seulement. Arrêts de Poirier (12 à 40%), buts signés Caron, Brkljacic et Cramoisy (5 buts chacun), Massy contrôle et conclut.

Nice (Tourraton 8/9) ayant réussi sa sortie de zone rouge en battant une bien pâle équipe de Sélestat (Gutfreund 4/6), Caen est il condamné à retrouver la nationale 1 ? Si mathématiquement, rien n'est fait, il semble très improbable que la situation puisse être redressée. Et au delà du bilan comptable, c'est dans les têtes que la relégation s'est installée. A Cherbourg, les vikings n'ont jamais montré un visage conquérant,  jouant à l'envers pendant cinquante minutes. Les consignes musclées de Philippe Breysacher, "promu" coach principal en lieu et place de Pascal Mahé, reclus sur le banc, n'y feront rien. Les mauves sont en verve et après quelques minutes de mise en route et de réglages, entament l'abordage du drakkar viking. Drakkar définitivement envoyé par le fond dès la reprise, Cardinal (12/13) et Manebard (9/12) se chargeant d'exécuter la sentence. Définitive ?



Dernière Journée | Journée 14
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
CherbourgCaen342301/02>>
DijonSaran342801/02>>
Grenoble SMHLimoges242301/02>>
NancyChartres243001/02>>
NiceSélestat342501/02>>
StrasbourgCréteil222101/02>>
St Marcel VernonMassy232701/02>>
Prochaine Journée | Journée 15
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
CaenDijon 08/02 
ChartresGrenoble SMH 08/02 
CréteilCherbourg 08/02 
MassySaran 08/02 
NancySt Marcel Vernon 08/02 
SélestatLimoges 08/02 
StrasbourgNice 08/02 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Chartres251412114253714 
2Nancy21141031392364-1 
3Créteil1914833379355-14
4Saran1914941419410-1-4
5Dijon18148424033751 
6Limoges1714851389360-1 
7Massy16147523803651 
8Cherbourg12144643844021 
9Strasbourg101448240342611
10Grenoble SMH10144823553771-1
11Nice91427539741915
12Sélestat914383360377-1-5
13St Marcel Verno.814392340377-2 
14Caen3141121375423-1 
Pourcentage d'arrêts gardiens
PlJoueurStats
1.Gabor BUSA (Cherbourg)55,0%11/20
2.Darius MAKARIA (Nice)47,8%22/46
3.Mickael ROBIN (Créteil)46,2%12/26
4.William ANNOTEL (Limoges)44,2%19/43
5.Alexis POIRIER (Massy)40,0%12/30
6.Yvan CLOT (Grenoble SMH)39,5%15/38
7.Nebojsa GRAHOVAC (Chartres)38,2%13/34
8.Zlatko DASKALOVSKI (Strasbourg)33,3%10/30
9.Lambert BRETON (Caen)31,3%5/16
 Wassim HELAL (Dijon)30,6%11/36
Gabor BUSA
Buteurs Journée 14
PlJoueurStats
1.Youenn CARDINAL (Cherbourg)12
2.Williams MANEBARD (Cherbourg)9
 Marc POLETTI (Dijon)9
4.Edgar DENTZ (Nancy)8
 Robin MOLINIE (Chartres)8
 Raphael TOURRATON (Nice)8
 Danijel VUKICEVIC (Nancy)8
8.Ayoud ABDI (Grenoble SMH)7
 Corentin BOE (St Marcel Vernon)7
 Tom GUILLERMIN (Nice)7
 Grigorios IOANNOU (Grenoble SMH)7
 Arnaud LAMAZAA-PARRY (Saran)7
 Andrea PARISINI (Strasbourg)7
 Boïba SISSOKO (Créteil)7
Youenn CARDINAL
© Philippe Dairou
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision