mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: A Nantes, le PSG repart de plus belle !
LDC M: A Nantes, le PSG repart de plus belle !
8 Février 2019 | Europe > Champion's League
En tête du début jusqu'à la fin, le Paris St Germain n'a laissé aucune chance à Nantes pour la reprise en Ligue des Champions. Les partenaires de Thierry Omeyer se sont imposés (31-35) en tuant le suspense dans les 20 dernières minutes. Paris fait une excellente opération en s'ouvrant encore un peu plus le chemin vers la qualification directe pour les quarts de finale. Le "H" qui n'a pas rendu une si mauvaise copie, devra cravacher et chercher des points surtout à l'extérieur. 

par Yves MICHEL

Au sortir d’un championnat du Monde où le PSG a apporté une grosse contribution en moyens humains (8 joueurs dans le carré final contre 3 pour le "H"), on attendait cette confrontation pour notamment évaluer l’état de fraîcheur de chacun. Voilà 10 jours que tout le monde est rentré et les moments de récupération n’ont pas été si nombreux. Du côté parisien, le staff technique peut être satisfait. La gestion du banc avec Nikola Karabatic utilisé en défense et une alternance de joueurs sur la base arrière a été très profitable. Ceux qui étaient en finale au Danemark se sont bien remis de leurs émotions. A commencer par les vainqueurs. Mikkel Hansen et le pivot Henrik Toft Hansen sont loin d’être saturés. Six buts chacun et quelques jaillissements qui ont fait mal. Si le 1er a moins marqué qu’il y a un mois et demi face aux Nantais en championnat, il s’est trouvé dans la plupart des bons coups.  Le second s’est souvent promené dans le dos de la défense adverse se mettant au bon endroit pour réceptionner les excellents ballons de sa base arrière. Le Norvégien Sander Sagosen qui a vite rangé sa médaille d'argent dans la vitrine aux souvenirs a lui aussi montré qu'il avait encore de la ressource. Et comme Luc Abalo et Thierry Omeyer se sont montrés aussi efficaces, Paris a tout simplement géré un match qui ne lui a jamais échappé. 

Enfin… Nantes a bien cru pouvoir renverser la tendance. A un moment où même les spectateurs de Beaulieu pensaient que la tournure des événements prenait un mauvais pli pour leurs couleurs. Le PSG avait déployé ses grandes ailes et surtout fait une démonstration en montée de balle. Sept buts d’avance après 19 minutes, il y avait comme une certaine panique dans les dépendances ligériennes. A la faveur d’un temps mort, Thierry Anti va recadrer sa défense en poussant Dragan Pechmalbec sur le parquet. La rentrée du longiligne pivot va apporter un peu plus de hauteur au contre mais également un peu plus de mouvement. L’attaque va aussi profiter des quelques ballons gagnés derrière et de quelques erreurs parisiennes. Il y avait un peu plus d’engagement côté nantais et cela se traduisait au tableau d’affichage. Juste avant de revenir à un but d’écart (27ème), Kévin Bonnefoi avait essuyé les plâtres de Beaulieu en s’interposant face à un 7 mètres de Gensheimer. Malheureusement pour le "H", le PSG va bien digérer ce temps faible, Viran Morros concluant juste avant la pause en visant (pour la 2ème fois) la cage désertée par son gardien (15-18). 



En ne prenant pas d’initiatives, le PSG avait bien failli vaciller et pour éviter de connaître à nouveau pareille mésaventure, les hommes de Raul Gonzalez vont tenter de mettre la même détermination qu’en milieu de 1ère période. Sagosen butait sur Bonnefoi, se faisait exclure sur l’action suivante mais Nantes ne profitait pas de l'aubaine, offrant même à Mikkel Hansen, l’occasion d’exceller à 7 mètres. Il y avait encore du temps et depuis le bord de la touche, Thierry Anti demandait à ses joueurs de ne pas se précipiter. Le technicien nantais aura gain de cause, Olivier Nyokas, Nicolas Tournat et Nicolas Claire vont pouvoir s’illustrer. Tout était à refaire pour Paris. Sauf que Nantes ne tiendra pas le rythme et commettra encore une fois, trop de fautes pour prendre les commandes. « Pour battre Paris, analyse Rock Feliho, le capitaine du H, il faut être parfait même si on n’a pas fait un mauvais match. Ils ont été meilleurs que nous dans beaucoup de secteurs et cela nous a été préjudiciable. » Avec un écart stabilisé à quatre longueurs, les Parisiens vont profiter de la technique du métronome « tu marques, je marque » et ce petit jeu va durer jusqu’au buzzer final (31-35). 

Avec ce nouveau succès en Ligue des Champions, le 10ème en 11 matches, le PSG conforte sa domination en tête du groupe B. Même si mathématiquement rien n’est fait, les hommes de Raul Gonzalez avancent à pas de géants vers une qualification directe pour les quarts de finale. Avec trois points de mieux que Szeged et une différence de buts positive (+1) par rapport aux Hongrois, ils auront droit à un joker… et demi sur leurs trois dernières sorties. Deux réceptions, Zagreb et Zaporozhye et entre les deux, un déplacement à Celje. Pour Nantes, le parcours est plus tortueux pour faire partie des six heureux élus et notamment des cinq qualifiés pour les 8èmes. Il faudra tout d’abord attendre jusqu'à dimanche, le résultat de Celje-Szeged, Zagreb-Skjern et Zaporozhye-Flensburg. Il sera alors temps de faire les comptes et surtout mesurer la marge de manœuvre d’une équipe qui il y a un peu plus de 8 mois, avait terminé finaliste de la compétition. 

Le diaporama photos de Nantes-PSG par Philippe Padioleau



A Nantes, Palais des Sports de Beaulieu - Jeudi 7 février 2019 à 20h45
Phase de groupe B de la Ligue des Champions 
HBC NANTES - PSG HANDBALL                     31 - 35 (mi-temps: 15-18)

Arbitres: Ivan Pavicevic & Milos Raznatovic (Monténégro)

Spectateurs: 5500

Evolution du score: 0-2 (5) 3-3 (8) 4-6 (11) 5-9 (14) 6-11 (17) 6-13 (19) 8-14 (21) 10-14 (22) 12-15 (25) 15-16 (27) 15-18 (MT) 16-20 (33) 18-20 (35) 20-21 (38) 22-26 (42) 25-29 (50) 29-33 (55) 31-35 (FIN)

NantesNantes
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
V.RIVERA FOLCH1/25/56/700000617
D.BALAGUER ROMEU5/70/05/700000513
K.LAZAROV6/120/06/120020068
R.LAGARDE2/20/02/20000026
E.GURBINDO MARTINEZ3/50/03/50001035
N.CLAIRE2/40/02/40000024
D.PECHMALBEC2/20/02/20001024
N.TOURNAT2/40/02/40010022
L.AUFFRET0/00/00/00000000
F.DELECROIX0/00/00/00000000
J.EMONET0/00/00/00000000
R.FELIHO0/00/00/00000000
R.GUILLO0/00/00/00000000
O.NYOKAS3/90/03/9004003-5
Total26/475/531/52007203154
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.SIFFERT4/150/14/16000000-2
K.BONNEFOI2/140/22/16000000-9
Total6/290/36/32007203143
ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
L.ABALO7/80/07/800000720
H.TOFT-HANSEN6/60/06/600000618
M.HANSEN3/63/36/900100613
U.GENSHEIMER4/51/25/700000511
V.MORROS DE ARGILA2/20/02/20000026
N.REMILI4/50/04/50021045
L.KARABATIC1/10/01/10000013
N.KARABATIC1/10/01/10000012
S.SAGOSEN3/60/03/60011032
K.EKDAHL DU RIETZ0/00/00/00000000
A.KEITA0/00/00/00000000
E.KEMPF0/00/00/00000000
R.DOURTE0/10/00/1000000-1
Total31/414/535/46004203579
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
R.CORRALES RODAL0/10/10/2000000-2
T.OMEYER10/330/410/37000000-2
Total10/340/510/39004203575

Dernière Journée | Journée 11
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
ZagrebSkjern 10/02 
ZaporoshyeFlensburg 10/02 
CeljeSzeged 10/02 
NantesParis313507/02>>
Prochaine Journée | Journée 12
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
SkjernNantes 17/02 
FlensburgCelje 13/02 
SzegedZaporoshye 17/02 
ParisZagreb 17/02 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris201110103553002 
2Szeged1510721300285-1 
3Flensburg10105502742662 
4Nantes911353329321-1 
5Zagreb8103522522781 
6Zaporoshye710361298302-14
7Celje7103612622890-4
8Skjern610262279308-2 

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision