mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Nantes ne s'arrête plus !
LDC M: Nantes ne s'arrête plus !
23 Février 2019 | Europe > Champion's League

Le PSG va finalement aimer Nantes. Grâce à sa belle victoire sur les Hongrois de Szeged (29-26), le "H" permet aux Parisiens de se qualifier directement pour les quarts de finale de la Ligue des Champions avant même de jouer en Slovénie à Celje. L'équipe nantaise enchaîne sur un 2ème succès consécutif et peut décemment entrevoir la 3ème place du groupe B. Pour cela, il lui faudra aller s'imposer à Flensburg, mercredi prochain.

C’est avant tout à eux que les Nantais ont pensé en s’imposant face à Szeged, au terme d’une prestation qu’ils ont su maîtriser dans les moments-clé. Un résultat qui leur donne une marge de manœuvre inespérée au classement du groupe B de Ligue des Champions et qui donc par ricochets, permet au Paris St Germain d’aborder la confrontation dominicale en Slovénie face à Celje avec un peu plus de sérénité puisque la qualification directe pour les quarts de finale sans passer par les 8èmes ne peut plus échapper aux joueurs de la capitale. Nantes arrange le handball français mais Nantes s’est battu comme il a fallu le faire pour en arriver là. 

Dans l’ambiance surchauffée de Beaulieu où les supporters du "H" ont pleinement joué leur rôle, les vice-champions d’Europe ont entamé leur confrontation en se faisant peur. Incapables de prendre l’ascendant sur leur adversaire et obligés de courir après le score. Mais c’est en ne s’affolant pas et surtout en installant leur toile défensive que les hommes de Thierry Anti ont façonné ce qui allait suivre. L’équilibre sera trouvé au terme du 1er quart d’heure, après deux buts consécutifs. De Valero Rivera à 7 mètres et plus inhabituel de Rock Feliho sur jeu rapide. Dès lors, les Hongrois vont déjouer et après le pénalty raté par l’ailier Sostaric, ne plus être en capacité de dominer, du moins à la marque leurs vis-à-vis. 

Nantes va dès lors montrer toute sa solidité. Avec comme souvent, Nicolas Claire à la manœuvre. « J’ai beaucoup aimé son match, salue Thierry Anti. Il a joué en vrai patron. Il a bien défendu, bien monté les ballons et bien fait jouer son pivot. » Ce n’est donc pas un hasard qu’à la fin de la rencontre, le demi-centre soit élu MVP. Et l’entraîneur de poursuivre… « Il a beaucoup porté l’équipe sur une base arrière qui n’a pas été très performante. Mais c'était bien mieux en 2ème période. On a su mettre un brin de folie pour nous imposer. Notre esprit d'équipe a pleinement joué et c'est important d'avoir gagné contre une bonne équipe comme Szeged.» Mais comment dégager un joueur plus qu’un autre dans ce qui est une œuvre collective. Les Hongrois qui avaient réussi leur entame n’ont par la suite jamais pu mettre en place leur jeu. Car si à Nantes, Lazarov et Nyokas ont connu pas mal d’échecs, la production d’un ancien de la maison, l’Espagnol Maqueda n’est guère meilleure (0/4). Les douze ballons perdus par Szeged ne sont pas le fait du hasard. L’impact physique, la justesse du geste, le travail de sape du bloc défensif nantais ont fait d’énormes dégâts. Le défi de gros bras a été relevé haut la main et même les rares temps faibles comme en début de seconde période où les Hongrois vont revenir à une longueur (15-14) seront gérés avec méthode et sang-froid. 

La prestation de Nicolas Tournat est encore à surligner. S’il fallait encore le démontrer, le pivot a su une fois de plus, apporter son entière contribution. En inscrivant des buts renversants (à tous les sens du terme) mais également en provoquant des fautes adverses que Valero Rivera punira par un 100% à 7 mètres (4/4). 

Bref, ce samedi, rien ne pouvait arriver de fâcheux aux locataires des lieux et à l’approche du money-time alors que rien n’était acquis (25-23 à la 53ème) , ils ont su juguler un éventuel retour de leur adversaire. 

Ce succès est important. Il leur permet d’assurer solidement et définitivement leur place dans le Top 6 et donc bénéficier d’un billet aller-retour pour les 8èmes de finale. Mais il y a mieux à aller chercher. La 3ème place est encore possible. Elle peut être la suite d’une série de circonstances. L’issue de la rencontre ce dimanche entre Zagreb et Flensburg aura incontestablement son intérêt. Ensuite, Nantes aura une carte à jouer dès mercredi en se déplaçant en Allemagne, chez l’actuel leader de la Bundesliga. « Je ne sais pas exactement ce que cela peut donner, indique David Balaguer. Il était essentiel de se mettre dans d’excellentes conditions pour la suite. On peut se rendre à Flensburg en toute confiance et sereins. » Depuis le revers à domicile face à Paris dans cette même épreuve juste après la trêve internationale, les Nantais ont su relever la tête et surtout ne pas décevoir (cinq victoires de rang toutes compétitions confondues). Au passage, ils récoltent la gratitude de leur rival parisien qui profite de ce succès face à Szeged. Le déplacement à Celje en Slovénie, ce dimanche et la réception de Zaporozhye dans une semaine n’auront aucune incidence sur la tête du classement. Quelle que soit la performance du PSG, comme la saison passée et en 2016, les partenaires de Thierry Omeyer termineront 1ers et basculeront directement en quarts de finale, ultimes obstacles avant le Final Four de Cologne. Pour Nantes comme le martèle l'ensemble des joueurs, le chemin est encore long pour renouveler l'exploit de l'an dernier. 

A Nantes, Palais des Sports de Beaulieu, samedi 23 février 2019
Avant dernière journée de la phase de groupe B de LDC

HBC NANTES - MOL PICK SZEGED  29-26  (MT: 13-11)


Spectateurs: 5902
Arbitres: Vaclav Horacek & Jiry Novotny (RTC)

Evolution du score: 1-1 (3) 2-4 (7) 6-6 (15) 10-8 (22) 13-10 (27) 13-11 (MT) 15-12 (33) 17-16 (39) 22-19 (44) 25-21 (49) 27-23 (56) 29-26 (FIN)

HBC Nantes: Siffert (5 arrêts /19 dt 0/3 pen), Bonnefoi (3 arrêts dt 0/2 pen) – Balaguer (3/4), Delecroix (0/1), Pechmalbec (1/1), Claire (5/8), O. Nyokas (0/3), Rivera (8/9 dt 4/4 pen.), Lagarde, Tournat (6/7), Gurbindo (2/2), Feliho (1/1), Emonet (1/1), K. Lazarov (2/8)

MOL-PICK Szeged: Alilovic (8 arrêts /28 dt 0/3 pen), Sego (1 arrêt /8 dt 0/1 pen) – Sostaric (4/7 dt 1/2 pen.), Maqueda (0/4), Henigman, Bánhidi (3/4), Källman (3/3), Bombac (3/5), Blazevic, Zhitnyikov (1/1), Sigurmannsson (6/8 dt 4/5 pen.), Balogh (0/1), Gaber (1/1), Canellas (1/2), Bodó (3/8), Kaspárek (1/1)

Le diaporama photos de Nantes-Szeged par Philippe Padioleau


Dernière Journée | Journée 13
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
NantesSzeged292623/02>>
CeljeParis 24/02 
ZaporoshyeSkjern 24/02 
ZagrebFlensburg 24/02 
Prochaine Journée | Journée 14
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
FlensburgNantes 27/02 
SkjernCelje 03/03 
ParisZaporoshye 03/03 
SzegedZagreb 03/03 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris221211103883283 
2Szeged1913931385371-1 
3Nantes13135533923792 
4Flensburg12126603273201 
5Zagreb1012462312340-1 
6Zaporoshye912471355358-1 
7Celje712381316345-2 
8Skjern612282340374-4 


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Les Finales Coupes
de France 2019

en live avec Handvision