mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Brest dit kenavo à la Ligue des Champions
LDC F : Brest dit kenavo à la Ligue des Champions
25 Février 2019 | Europe > Champion's League
Dans un contexte particulier de match à la vie, à la mort et disputé pour la première fois à l’Arena sans son coach emblématique Laurent Bezeau (cf. plus bas), le Brest Bretagne Handball a été encore une fois trop court. Les Brestoises ont tenu une mi-temps avant de laisser l’adversaire faire la différence dans le second acte. Une défaite 24-29 qui sonne le glas du parcours breton en ligue des champions.

La première période est indécise avec une succession de temps forts des 2 côtés. Le BBH défend fort, anticipant parfaitement les courses des arrières danoises et réalise un premier break à la faveur d’un 5-0 entre les 7e et 12e mn (8-2). « On s’était dit qu’il fallait mettre tout ce qu’on avait dès qu’on entrait sur le terrain. Ensuite on devait faire des rotations pour tenir le rythme durant 1 heure. Avec un match tous les 3 jours, on ne peut pas tenir 60 mn avec seulement 6 ou 7 filles. Ca a bien marché un moment. On fait de grosses défenses, on arrive à récupérer des balles et du coup on a pu marquer sur jeu rapide. J’aurais juste aimé que la période dure un peu plus longtemps… » Romain Corre, l’adjoint de Laurent Bezeau, suit sa stratégie au pied de la lettre et fait ainsi ses premiers changements : Bak et Foppa font leur entrée, suivies par Mangué, Toublanc et Pineau. Mais, c’est alors au tour d’Odense de passer un 5-1 qui lui permet de revenir dans le match (9-7 à la 19e mn). Brest a encore un avantage de 3 unités à moins de 5 mn de la pause mais les Danoises en remettent un coup et, 3 buts plus tard en moins de 3 mn, elles refont une nouvelle fois leur retard, 12-12. Un 7 m converti par Gros plus tard (4 sur 4 sur la mi-temps) et une égalisation de Da Silva Quintino, l’ailière brésilienne de l’équipe nordique, à une poignée de secondes du gong, renvoient les 2 collectifs dos à dos aux vestiaires.


Odense prend la marque
La 2e période est plus compliquée et démarre sur un pastis de Wester qui s’est déjà mise en évidence depuis sa rentrée à la 19e mn, au relai de Reinhardt. Les 2 équipes restent un temps au contact mais le mano à mano ne va durer que 10 mn (17-17, 40e mn). Les Danoises mettent une grosse intensité défensive et commencent à récupérer des balles qui leur donnent des situations de tir plus favorables. Et il n’y a pas que sur jeu rapide que la différence éclate. En attaque placée, la pivot Heindahl profite des espaces qui commencent à se libérer entre les lignes brestoises et quand elle n’est pas à la finition (5 buts tout de même sur la mi-temps), elle pousse Brest à la faute.

Le BBH est en train de lâcher, s’obstinant à trouver des solutions dans le secteur central, au point de priver ses ailières de la moindre occasion. Le trou est fait avec un 0-3 encaissé entre la 11e et la 13e mn, écart qui grimpera même à 6 unités avant que Marta Mangué ne réduise le score sur une dernière réalisation à 6 secondes du terme. « C’est la première fois que nous gagnons un match à l’extérieur dans le main round. Alors, forcément, nous sommes très heureux. Je sais que c’est très difficile de jouer contre les équipes françaises. Je l’ai connu avec l’équipe nationale et aussi en club. Nous avons eu quelques problèmes au début du match. Nous étions nerveux et Brest a mis beaucoup d’impact. Au milieu de la première période, l’adversaire nous a donné quelques ouvertures et on a réussi à revenir. En 2e mi-temps, j’ai senti qu’on était plus en contrôle parce que nous avions des solutions de buts… Mais on avait aussi élevé le niveau de notre défense. » Jan Pytlick, le coach danois, ne boudait pas son plaisir à l’issue de la rencontre. Et si Brest est officiellement éliminé, Odense préserve encore toutes ses chances de qualification. « Nous avons maintenant une opportunité de passer en quart de finale. Nous devons battre Copenhague chez nous. Nous avons une équipe très jeune et nous n’avions pas encore trouvé la solution pour bien jouer en Ligue des Champions. C’est pourquoi aujourd’hui la victoire est importante. » Le Brest Bretagne Handball, cette saison, a réussi à atteindre le main round mais, comme conclut Romain Corre « on voit qu’il y a une marche encore plus haute pour arriver à de nouveaux objectifs ».

Le cas Bezeau
L’information a été sortie par nos confrères de l’Equipe et relayée ce matin par le Télégramme, le quotidien brestois. Des joueuses cadres du BBH ont demandé aux dirigeants du club de se séparer de son entraîneur Laurent Bezeau. Son absence, mise sur le dos d’un problème de santé et d’un arrêt de travail de 3 semaines, serait ainsi la conséquence d’un malaise qui couve depuis la lourde défaite face à Metz en Ligue des Champions.


Interrogés sur le sujet, les différentes personnes du staff et du collectif que nous avons sollicitées avaient manifestement été briefées et rien n’a filtré. Mais le malaise était bien présent et certaines réponses veulent tout dire. Ainsi, l’adjoint de Laurent Bezeau, Romain Corre, s’est réfugié derrière son statut sans pour autant nier l’information : « Moi je ne gère pas ces choses-là. Mon métier c’est entraîneur adjoint. Laurent n’étant pas là, je m’occupe des entraînements et du jeu et je ne me suis pas préoccupé de ce qui avait été dit dans les médias. C’est à la direction du club de communiquer. » Allison Pineau, capitaine du collectif breton, n'a pas éludé le fait qu’il y avait un problème, sans pour autant vouloir donner des détails sur la situation : « je n’ai pas de commentaires à faire là-dessus. Vous n’aurez aucun mot de moi sur ce sujet-là. Ce n’est pas à moi de communiquer. Les problèmes qu’on rencontre en ce moment, ils sont internes et regardent le club et l’équipe. Ce n’est pas à moi de donner les réponses. »

Le diaporama du match par Patricia Merer



Ligue des Champions
Brest Bretagne Handball – Odense : 24 - 29
Arbitres : Mmes Bennani et Bennani (SWE)
Spectateurs : 3425 

BrestBrest
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.GROS3/85/58/1300000819
C.MAUNY4/40/04/400100410
M.MANGUE GONZALEZ3/40/03/40000038
S.POP-LAZIC2/30/02/30000025
A.TOUBLANC1/10/01/10000013
P.FOPPA1/20/01/20000012
M.LIMAL0/00/00/00000000
M.PROUVENSIER0/00/00/00000000
J.STOILJKOVIC1/40/01/40000010
A.TISSIER3/90/03/9001103-1
M.BAK0/00/00/0001000-2
P.COATANEA0/20/00/2000000-2
M.COPY0/20/00/2000000-2
A.PINEAU1/50/01/5002001-6
Total19/445/524/49005102434
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.QUINIOU7/221/28/240000005
F.IDEHN5/180/15/19000000-2
Total12/401/313/43005102437
OdenseOdense
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
N.OFFENDAL4/61/15/700000513
K.HEINDAHL6/100/06/1000100612
M.TRANBORG6/90/06/900110611
J.QUINTINO DA SILVA3/30/03/30010037
I.BAKKERUD3/70/03/70000035
T.JENSEN-OSTERGAARD2/30/02/30000025
F.KYNDBOEL1/10/01/10000013
S.BAEKHOJ1/20/01/20000012
S.JORGENSEN0/01/21/20000010
M.SCHAEFER0/00/00/00000000
M.HOJLUND1/30/01/3001001-1
S.MADSEN0/10/00/1000000-1
S.HALD0/10/00/1000100-3
K.BIRKEDAL KRISTENSEN0/00/00/0000200-4
Total27/462/329/49004402949
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
T.WESTER10/210/410/2500000010
A.REINHARDT4/120/14/130000001
Total14/330/514/38004402960

Dernière Journée | Journée 10
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BrestOdense242924/02>>
Rostov-DonMetz182623/02>>
CopenhagueBuducnost312023/02>>
Prochaine Journée | Journée 11
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
BuducnostRostov-Don 03/03 
MetzBrest 03/03 
OdenseCopenhague 02/03 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Metz1386112271805 
2Rostov-Don118521213202-1 
3Buducnost108530203203-1 
4Copenhague682422122221 
-Odense682422022191 
6Brest28062205236-5 

© Philippe Merer
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Les Finales Coupes
de France 2019

en live avec Handvision