mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
CDL : Paris au petit trop, Montpellier en costaud
CDL : Paris au petit trop, Montpellier en costaud
16 Mars 2019 | France > Coupe LNH

La finale de la Coupe de la Ligue demain à Antarès opposera Paris à Montpellier. Revanche du match de coupe de France de la semaine dernière et classique entre les classiques depuis quelques saisons. Si Paris n’a pas eu trop à forcer son talent pour sortir un Ivry trop diminué et timoré en première période. Montpellier lui a dû s’employer pour mettre à la raison un Saint Raphaël pourtant atomisé il y a deux semaines dans le Var en championnat. Mais entre un SRVH beaucoup plus gaillard et avec une cohorte de jeunes talents pleine de promesse et un MHB beaucoup moins souverain dans le jeu, il a fallu sortir les biceps et compter sur un Vincent Gérard primordial sur la fin de match.

Paris en mode conquérant pendant 30 minutes

Paris n’a jamais trop forcé son talent pour sortir Ivry en demi-finale de la Coupe de la Ligue au Mans. D’entrée, Thierry Omeyer et la défense parisienne ont mis les choses au point avec un USI qui ne va arriver à marquer que par 3 fois dans le premier quart d’heure. Le mal était fait pour les Rouges et Noirs, Paris n’a plus eu qu’a gérer tranquillement sa fin de match. Raul Gonzalès a fait tourner tout son banc à contrario d’un Ivry qui était trop handicapé par les absences pour pouvoir espérer quoi que ce soit dans cette demi-finale.

Clairement, le match n’a pas atteint des sommets... Paris avait trop de puissance défensive, trop de qualités individuelles pour qu’Ivry puisse rêver ne serait-ce que quelques minutes. Mais entre les défections de Mahmadou Keita, Linus Persson, d’Axel Cochery et la reprise de Vasja Furlan, il y avait un peu trop de monde out pour que les restants puissent tenir le rythme d’un Paris en mode chafouin après sa défaite en coupe de France à Montpellier. Paris était en mode revanchard et l’entame de match l’a bien montré. Thierry Omeyer qui arrête tout ce que son bloc défensif laisse passer. Ivry qui perd ballon sur ballon (10 à la pause) et même si côté défensif les Ivryens arrivaient à faire de belles choses notamment par un Mate Sunjic très efficace dans les buts, l’écart ne va faire que grandir tout au long de la première période. Avec 7 buts marqués, Ivry avait fait dans le minimaliste offensif tandis que Paris, sous la houlette d’un Sander Sagosen de plus en plus patron absolu du jeu parisien, avait fait très proprement le travail avec Nedim Remili sorti plus que rapidement de sa blessure à l’épaule ou un Luc Abalo très consistant sur son aile.

+8 à la pause, la chose était entendue, Ivry ne réaliserait pas l’exploit absolu, sortir son puissant voisin de la finale de la Coupe de la Ligue version 2019. Pour autant, après avoir abdiqué toute ambition, l’USI va retrouver pas mal de ses vertus dans le jeu lors de la seconde période. Bien évidemment, Paris ne va jamais craindre quoi que ce soit, mais avec un Léo Martinez insaisissable, un Benjamin Bataille qui trouve enfin quelques espaces et surtout un Johann Boisedu qui va offrir quelques gestes magiques au public d’Antarès dont ce jet de 7 mètres, spéciale dédicace à un certain Jackson Richardson qui avait été le premier à le faire en compétition face à la Corée du Sud pendant le tournoi de Bercy. Un roucoulette inverse sur un retour de feinte de shoot qui laissait Thierry Omeyer lui-même sans réaction. Alors Ivry va gagner la seconde période 15 à 12, Ivry va se réconcilier avec son jeu offensif mais Paris avait fait le boulot sur les 30 premières minutes et les 30 dernières n’ont été qu’un petit jeu au trot avec par exemple, Adama Keita en ailier droit voltigeur, lui le droitier pour laisser Luc Abalo récupérer en vue de la finale de demain.

Au Mans, Salle Antarès
Le samedi 16 mars 2019 à 16h00
Demi-finale de la Coupe de la Ligue
US Ivry - Paris SG HB : 22 - 27 (Mi-temps : 7-15)

6 000 spectateurs
Arbitres : MM Yann CARMAUX et Julien MURSCH
Délégué: M. Clément BADER

Evolution du score : 1-2 5°, 2-6 10°, 3-8 15°, 5-10 20°, 5-12 25°, 7-15 MT - 11-18 35°, 15-20 40°, 17-23 45°, 19-24 50°, 20-26 55°, 22-27 FT.

IvryIvry
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
J.BOISEDU2/43/45/80010058
M.VIUM4/41/35/70010057
L.MARTINEZ3/50/03/50010035
W.BADI2/20/02/20010024
C.CASTRO0/01/11/10000013
B.BATAILLE3/60/03/60030030
A.MOHAMED0/00/00/00000000
V.FURLAN0/10/00/1001000-3
Y.CUNI MORALES3/90/03/9004003-5
M.BATAILLE0/00/00/0002100-6
M.KOPCO0/10/00/1001200-7
Total17/325/822/40001530226
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
M.SUNJIC15/400/115/4100000012
R.GERVELAS0/00/10/1000000-1
Total15/400/215/420015302217
ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
S.SAGOSEN4/40/04/400000412
L.ABALO3/30/03/30000039
L.STEPANCIC4/70/04/70000049
L.KARABATIC1/10/01/10000013
N.REMILI4/50/04/50040043
K.EKDAHL DU RIETZ2/40/02/40010022
M.HANSEN2/71/13/80001032
U.GENSHEIMER0/21/11/30000011
A.KEITA1/30/01/30000011
V.MORROS DE ARGILA0/00/00/00000000
H.TOFT-HANSEN1/20/01/20010010
N.KARABATIC3/70/03/7003003-1
D.NAHI0/00/00/0000100-2
Total25/452/227/47009202739
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
T.OMEYER7/131/28/1500000014
R.CORRALES RODAL4/152/66/210000002
Total11/283/814/36009202755



Montpellier à dû souffrir pour être beau

Montpellier a rejoint Paris pour disputer une finale de Coupe de la Ligue qui sent la poudre. Mais si le MHB en est là, cela ne s’est pas fait sans bataille et sans résistance de la part d’une équipe de Saint Raphaël qui n’avait rien à voir avec celle qui avait abdiqué rapidement dans sa salle le 27 février dernier en championnat. Pourtant les Sarmiento, Jurka et Krakowski n'étaient toujours pas dans l'effectif du SRVHB

Pourtant on a cru sur le début de match que Montpellier allait de nouveau s’offrir une jolie ballade tout en douceur… Saint Raphaël n’était pas dans le combat, perdait des ballons et surtout n’avait pas l’activité offensive suffisante pour perturber le bon ordonnancement de la défense héraultaise. Résultat, le MHB faisait ce qu’il aime le plus : Il courait ! Et quand les Montpelliérains peuvent courir ils deviennent immédiatement redoutables et surtout cela a pour effet de démoraliser rapidement l’adversaire et pendant presque 15 minutes on av u de nouveau les cardes du SRVHB baisser la tête, refuser le combat ou même plonger totalement dans les gestes les plus simples. Résultat le 7-3 sentait quand même bien mauvais et le temps mort pris par Joël Da Silva devenait urgent. S’il va un peu calmer les choses, il ne va pourtant pas arriver à remettre totalement les Varois sur les rails. Il va falloir que le coach du SRVHB fasse appel aux jeunes pousses locales pour qu’étonnamment son équipe revienne sur les talons de Montpellier et même à hauteur à la mi-temps. A la grâce de l’activité défensive des Mapu, Trottet, Barachet et de la percussion mise en attaque par David Eponouh, le tout mis en musique par un Aleksa Kolakovic très juste pour que Saint Raphaël se mette enfin à y croire.

Sauf qu’au retour des vestiaires, les tauliers allaient revenir dans le jeu et les mêmes causes allaient engendrer les mêmes effets. Pertes de balles et échecs au shoot allaient de nouveau permettre à Montpellier de courir et de s’installer de nouveau presque confortablement en tête dans le match. Vincent Gérard était plus que solide, Benjamin Afgour s’amusait bien en pivot, et Melvyn Richardson avait toujours autant de précision dans ses shoots, et logiquement le MHB reprenait jusqu’à 5 buts d’avance. Alors qu’on se disait que fichu pour fichu il fallait que le coach raphaëlois relance sa jeune garde, c’est Alexandru Simicu qui allait sortir de sa torpeur et relancer tout son monde par une série de missiles imparables et surtout assassins pour la confiance héraultaise. Et dès que l’efficacité revenait, alors Montpellier était obligé de jouer sur demi-terrain, et là cette saison il a de vrais problèmes existentiels… C’était au tour du MHB de faire dans le tris raté et les pertes de balles, petit à petit le SRVHB grignotait son retard et même si de temps en temps, Soussi, Grébille ou Richardson arrivaient à trouver la faille, à la 50° leurs couleurs n’avaient plus que 2 buts d’avance et cela commençait à sentir pas très bon côté Montpellier. Heureusement pour eux, Vincent Gérard allait finir en trombe sa mi-temps et sauver quelques situations de retour immédiat de Varois. Clairement sans ces duels gagnés le plus souvent en face à face, les choses auraient sans doute viré au vinaigre pour les supposés favoris. Au lieu de cela le MHB va arriver à conserver ses deux buts d’avance et tenir jusqu’au bout des 60 minutes en serrant les dents, les jeu et plein d’autres choses sur ces dernières minutes.


Au Mans, Salle Antarès
Le samedi 16 mars 2019 à 18h30
Demi-finale de la Coupe de la Ligue
Montpellier HB - Saint Raphaël VHB : 25 - 23 (Mi-temps : 11-11)

6 000 spectateurs
Arbitres : MM Saïd BOUNOUARA et Khalid SAMI
Délégué: M. Clément BADER

Evolution du score : 3-2 5°, 6-3 10°, 8-4 15°, 9-6 20°, 9-9 25°, 11-11 MT - 14-12 35°, 17-13 40°, 21-17 45°, 22-20 50°, 24-21 55°, 25-23 FT.

MontpellierMontpellier
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
M.GREBILLE4/40/04/400000412
M.RICHARDSON3/63/36/900200611
M.SOUSSI3/50/03/51010037
V.PORTE3/60/03/60000036
T.CAUSSE1/10/01/10000013
V.KAVTICNIK1/20/01/20000012
M.SHEBIB MAMDOUH1/20/01/20000012
B.AFGOUR2/30/02/30011021
J.FAUSTIN0/00/00/00000000
M.GUIGOU1/30/01/3001001-1
J.TRUCHANOVICIUS2/30/02/3003002-2
F.PETTERSSON0/10/00/1000100-3
B.BONNEFOND0/10/00/1001100-5
K.VILLEMINOT0/10/00/1002100-7
Total21/383/324/411011402426
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
V.GERARD10/281/411/3200000110
N.PORTNER0/00/00/00000000
Total10/281/411/321011402536
St RaphaelSt Raphael
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
H.JILDENBACK1/23/34/510000413
A.DIPANDA6/110/06/110030066
A.SIMICU5/60/05/60032054
D.EPONOUH1/20/01/21010012
V.GAYDUCHENKO2/40/02/40010022
A.LYNGGAARD2/40/02/40010022
J.MAPU1/20/01/20000012
A.VIGNERON1/20/01/20000012
X.BARACHET1/20/01/20001010
P.BARDI0/00/00/00000000
A.TROTTET0/00/00/00000000
A.KOLAKOVIC0/00/00/0001000-2
J.TOTO0/00/00/0000100-2
R.CAUCHETEUX0/30/10/4001100-10
Total20/383/423/422011502319
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
M.POPESCU12/300/112/310010009
A.DEMAILLE0/00/20/2000000-2
Total12/300/312/332012502326

Le diaporama des matches par Stéphane Pillaud - LNH



© François Dasriaux
Partager
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités