mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF F : Malgré la défaite, c'est beaucoup mieux
EDF F : Malgré la défaite, c'est beaucoup mieux
24 Mars 2019 | International

Deuxième échec consécutif pour les Françaises en Golden League. Face à la Norvège, les Bleues ont su relever leur niveau de jeu et rester dans le match pendant 59 minutes. Mais l’expérience et le talent d’une Stine Oftedal ménagée sur les 2 premiers matches mais souveraine face à la France auront réussi à faire la différence sur la toute fin de match pour s'imposer 24 à 22. Même si cette Golden League ne sourit pas aux Bleues en termes de résultats, elle a toute sa place pour faire évoluer et commencer à intégrer les jeunes françaises à fort potentiel et ce même si par moment cela doit coûter quelques résultats qui n’ont, au final, pas trop d’importance réelle.

Pendant cette semaine française de la Golden League, on aura vu une équipe de France avec bien des visages différents. Dominatrices et faciles face à la Roumanie jeudi. En échec et sans solution offensive hier face au Danemark. Pleine d’avenir, combattante, mais pas assez précise sur les derniers gestes face à la Norvège. L’apanage d’une équipe à laquelle il manque trop de taulières mais dont le potentiel saute aux yeux. Par exemple, ce danger de loin, pratiquement totalement absent face au Danemark, on l’a vu face à la Norvège. Mais entre Aissatou Kouyaté dont c’était les premiers pas en Bleu et qui a montré de belles choses par moment, Gnonsiane Niombla dont le dos n’a cessé de la tracasser pendant toute la semaine et Orlane Kanor qui malgré ses titres de championne du Monde et d’Europe reste une joueuse en plein développement. Son potentiel est monstrueux, mais on attend avec impatience le moment où la Messine pourra se créer elle-même ses shoots et qu’elle sera un peu plus fiable à la finition. Bon, juste ne pas oublier qu’elle n’a que 21 ans, elle a donc tout le temps te l’avenir pour devenir cette joueuse majeure dont la France a besoin pour pouvoir rester sur le toit du Monde. C’est d’ailleurs un challenge qui agite clairement le staff tricolore et bien évidemment Olivier Krumbholz. Amener tous ces forts potentiels à un niveau qui fera que les Bleues puissent marcher dans les pas des Bleus, c'est-à-dire enchaîner les titres au point d’en devenir un cauchemar pour toute la planète handball.

Pour le moment, même si les deux derniers titres sont tombés dans l’escarcelle bleue, la Norvège a encore ce statut tant elle a su enchaîner les titres depuis 10 ans. Peut-être est-ce le moment de changer la donne, sauf que sur que l’on a vu cet après-midi à Boulazac, il y a aussi de sacrées promesses dans le groupe norvégien. En premier une certaine Henni Reistatd, demi-centre de son état mais qui va mettre à genou les Bleus sur le poste d’arrière droit avec 3 tirs coin long que Roxanne Franck et sa défense n’auront pas pu voir venir. Si on y rajoute une Stine Oftedal qui a, comme d’habitude en équipe de Norvège, gérer le jeu, posé les temps forts et fait souffrir la défense bleue quand elle était au mieux de sa forme dans ce match. Le tout saupoudré des inspirations de Camilla Herrem, des missiles signés Bakkerud et la vitesse de Sanna Solberg, la Norvège avait les bons atouts pour remporter pour la 3° fois de suite une manche de cette Golden League version 2018-2019. Grandes triomphatrices cette saison, les Nordiques auraient sans doute échangé tout cela pour un bel accessit en décembre dernier à Bercy…


A Boulazac Isle Manoire, Le Palio
Le dimanche 24 mars à 18h15
France - Norvège : 22 - 24 (Mi-temps : 12-11)

5 000 spectateurs
Arbitres : MM Peter Horvath et Balazs Marton (Hongrie)

Evolution du score : 1-2 5°, 2-4 10°, 5-7 15°, 8-8 20°, 10-10 25°, 12-11 MT - 15-14 35°, 17-15 40°, 18-19 45°, 20-20 50°, 21-22 55°, 22-24 FT.

Les réactions d'après-match

La réaction d’Olivier Krumbholz (Au micro de BeIN Sport) : « C’était un beau match, il ne nous a pas manqué grand-chose, on perd dans le money time avec un petit peu de naïveté, notamment face à Henni Reistatd, leur nouveau petit prodige qui nous met 3 buts de suite au poste d’arrière droite. Mais c’est quand même réconfortant, on a eu plus de liant, on a trouvé de belles solutions, mais la Norvège a été plus précise que nous au tir sur la fin de match, mais je suis très satisfait de ce match. Clairement l’entrée de Gnonsiane (Niombla) nous a fait du bien, elle a su apporter du liant, de la vitesse et du shoot à l’attaque, car à part Orlane (Kanor), on a du mal à prendre des shoots de loin, même si Aissatou (Kouyaté) a fait de très bons débuts. Ce qui fait plaisir c’est toutes ces jeunes joueuses qui sont à développer. On a aussi réussi à retrouver de la mobilité et de la lecture en défense, hier face au Danemark on était à peu près surpris de tout, alors que là on a eu plus d’anticipation défensive, Même si Stine Oftedal a beaucoup pesé sur le match, mais globalement on a réussi à gagner beaucoup de duels défensifs et cela fait plaisir par rapport à hier. »

La réaction de Manon Houette (Au micro de BeIN Sport) : « On savait que le 3° dans ce genre de tournoi qui se joue en 4 jours, c’est beaucoup au mental parce qu’on a beaucoup plus de mal au niveau des jambes. On a réussi à prouver qu’on était une équipe de combattantes et qui a su montrer de belles choses notamment en première période. On a aussi, réussi à retrouver notre défense et malgré toutes les absentes, on a produit de belles choses. Alors, oui, on est très déçues des deux défaites, mais on continue de travailler et on intègre de nouvelles jeunes qui trouvent leur place. Cela veut aussi dire que l’équipe et le projet de jeu sont en place »

Les statistiques

France

Nom PrénomButTir%PbPdA2'Tps
1 GLAUSER L       30mn
3 DANCETTE B11100%    26mn
4 COATANEA P1333%    33mn
7 PINEAU A   1 2   16mn
9 NGOUAN A       11mn
11 KOUYATE A2367%2 1   33mn
13 HOUETTE M8989%    35mn
17 DEMBELE PAVLOVIC S22100%    25mn
20 FLIPPES L 1     19mn
21 KANOR O3838%    40mn
24 EDWIGE B     1 35mn
26 FOPPA P22100%2    20mn
27 NZE MINKO E 2 2 3 1133mn
29 NIOMBLA G3743%5 1   20mn
64 LACRABERE A 2  1   06mn
77 FRANK R       29mn
Nom PrénomArrêtTir%A7mB7m  Tps
1 GLAUSER31520%01  30mn
77 FRANK61833%01  29mn

Norvège

Nom PrénomButTir%PbPdA2'Tps
2 REISTAD H6875%   120mn
3 ARNTZEN E2633%3 2  138mn
8 WAADE S1425%2    27mn
10 OFTEDAL S3560%4    46mn
11 AUNE M 2     30mn
12 SOLBERG S       30mn
13 BRATTSET K11100%    43mn
14 JOHANSEN V        
15 INGSTAD V       15mn
16 LUNDE K       30mn
17 FAUSKE H        
19 HOGDAHL M      111mn
20 JACOBSEN M11100%1    27mn
21 BAKKERUD I44100%   121mn
23 HERREM C2367%1    30mn
24 SOLBERG S4667%  1 28mn
26 TOMAC M   1   112mn
Nom PrénomArrêtTir%A7mB7m  Tps
12 SOLBERG41429%03  30mn
16 LUNDE61735%03  30mn


© François Dasriaux
Partager
Pas d'enjeu, peu de jeu...
emmanuel clerc | Lundi 25 Mars 2019 (19h00)
On sait les Bleues tributaires d'un enjeu conséquent pour sortir des grosses perfs... On l'a vu contre les Norvégiennes, quand la défense 1-5 des Françaises infligea 4 ou 5 pertes de balles successives aux Nordistes...
Belle perf' de la nouvelle capée dans les buts, avec des stats au niveau de celles de Lunde !.. Match moyen de Glauser, par contre...
On a également vu une Kouyaté shooteuse au contact, mais qui a encore du mal dans la circulation et le jeu sans ballon, même avec sa pénétration après passe et la remise instantanée de sa DC pour un joli but... Lacrabère a fait beaucoup de latéral, sans prendre de shoots sur des tirs ouverts, et son repositionnement au centre, en clonage bancal des hommes, n'a pas vraiment convaincu... Flippes reste une valeur sûre au poste d'AD mais toujours en percution... Bref, ça manque de danger de loin, contrairement au côté gauche...
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités