mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LFH : une pivot ukrainienne à Metz
LFH : une pivot ukrainienne à Metz
28 Mars 2019 | France > LFH

Olga Perederiy arrive de Ljubljana pour succéder à Béatrice Edwige, et pour deux ans. C’est le deuxième renfort du champion de France en titre.


Depuis la signature de Béatrice Edwige à Györ, le mois dernier, Metz était en quête d’une nouvelle pivot en complément d’Astride N’Gouan. Le leader de LFH a jeté son dévolu sur une internationale ukrainienne, 25 ans dans quelques jours.

Olga Perederiy, qui s’est engagée jeudi pour les deux prochaines saisons, est rompue au haut niveau international. Un critère déterminant pour le président lorrain, Thierry Weizman. Sa deuxième recrue, après l’arrière droit danoise Louise Burgaard, a participé aux deux dernières Ligues des Champions avec le Krim Ljubljana, atteignant le tour principal cet hiver.

« C'est une joueuse performante et complète, toujours de bonne humeur, positive et marrante », dépeint sa coéquipière française en Slovénie, la future Toulonnaise Marie-Paule Gnabouyou. Sur sa carte de visite, Perederiy affiche aussi trois ans d'ancienneté à Michalovce (Slovaquie) et autant à Rostov (Russie).

Manuella Dos Reis prêtée à Saint-Amand

Pour certains talents du centre de formation de Metz, le bonheur est dans le prêt. Ainsi, en étant confiée à Toulon/Saint-Cyr cette saison, Marie-Hélène Sajka perce en LFH. Il en va de même pour la gardienne Ophélie Tonds, qui contribue grandement à l’excellent parcours de Plan-de-Cuques en Division 2. L’an prochain, le champion de France procédera encore de la sorte avec une autre gardienne de but.

Spectatrice du quart de finale de Coupe de France Metz Saint-Amand-les-Eaux hier soir (32-17), Manuella Dos Reis (19 ans) défendra la cage nordiste la saison prochaine. En location. « Saint-Amand me permet de continuer mes études, confie la championne d’Europe juniors 2017. Actuellement, c’est ma priorité. Je fais un BTS économique, social et familial. Au niveau handball, ça me permettra de jouer à un niveau supérieur, avec du temps de jeu et des responsabilités. » Soit en LFH, soit en D2, en fonction des résultats amandinois en poule de maintien.

Numéro 3 à Metz, derrière Glauser et Kapitanovic, la native de la Meuse évolue en N1, au sein de l’équipe réserve, depuis l’automne 2015. Cette saison, elle compte trois courtes apparitions en Ligue des Champions, et une seule dans l'élite. A… Saint-Amand, en octobre (24-30).

© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités