mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Pays d'Aix donne une leçon de justesse aux Nîmois
LSL: Pays d'Aix donne une leçon de justesse aux Nîmois
5 Avril 2019 | France > LNH

Ce sera la dernière halte avant l'ultime ligne droite. Le championnat s'arrête pour laisser place à une grosse semaine internationale et ce jeudi soir, si Aix s'est imposé face à Nîmes (25-21) et si Paris semble voguer vers un 5ème titre consécutif, rien n'est décidé pour les accessits aux places d'honneur. Enfin, on connait a priori les cinq prétendants, reste à en déterminer l'ordre.

par Yves MICHEL

« Nous n’avons pas fait le match qu’on devait faire. » L’analyse a le mérite d’être à la fois courte et lucide mais le témoignage d’Elohim Prandi au micro de beIN Sports en dit long sur l’immense frustration qui peut rester dans les têtes nîmoises après avoir livré une telle prestation. Une impression d’inachevé ou même d’un travail parfois bâclé. La faute aussi à Aix, très appliqué en défense, qui a imposé son rythme et qui a surtout contré l’USAM sur ce qui d’habitude, fait sa force, la montée de balle, ce jeu rapide sans cesse projeté vers l’avant. Cette défense aixoise au milieu de laquelle Karl Konan a souvent payé de sa personne (averti à deux reprises) et qui a étayé les fondations d’un succès mérité. Il y avait bien longtemps que les Gardois n’avaient pas été autant remués et surtout que Pays d’Aix n’avait pas montré de telles vertus. En 1ère période, Nîmes n’a fait illusion que pendant les 20 premières minutes (7-8), ne trouvant des solutions essentiellement que sur des tirs à travers (par Mike Brasseleur). Tout s’est progressivement délité par la suite. Privée de ballons de contre-attaque, ankylosée dans le jeu placé, indisciplinée et laissant des trous béants en défense, l’USAM a vite payé ses lacunes au tableau d’affichage. En encaissant en sept minutes juste avant la pause, un 5-0 qui par la suite s’avèrera rédhibitoire. Comme une gifle cinglante administrée à la face par les locataires des lieux qui ne se sont véritablement jamais exposés. Les hommes de Jérôme Fernandez ont tout simplement joué juste, sans se montrer inventifs en attaque mais certainement plus percutants. Wesley Pardin (notre photo de tête), sans doute galvanisé par la double convocation face au Portugal qu’il honorera avec l’équipe de France dès la semaine prochaine, est monté en puissance lorsqu’il a fallu le faire. A des moments-clé et comme les Nîmois n’étaient pas au mieux, cela a largement suffi pour leur saper le moral. Désarmés, largement derrière à la pause (14-10), il leur fallait réagir. Ils vont tenter de le faire à la reprise, Rémi Desbonnet (photo du bas) remettant par deux fois de l’ordre dans la maison verte  (14-12 à la 35ème).  « Ce qui est usant, poursuit Elohim Prandi, c’est de voir qu’on pouvait revenir, qu’il y avait la place pour le faire et qu’on n’en profite pas. Dès lors, ça devient compliqué, la fatigue prend le dessus, la nervosité aussi, on s’enfonce et on n’arrive pas à remonter. » C’est effectivement quand Nîmes a donné l’impression d’avoir retrouvé du jus que les travers ont refait surface.



Luc Tobie va gâcher une balle de moins 1 ou plutôt Pardin va faire le nécessaire pour écarter le danger. Les Gardois venaient de laisser passer peut-être leur seul instant de grâce. Le duo Stenmalm-Leoz peu mis à contribution jusque-là était en réussite, tout comme Cingesar héritant d’une balle chipée à la défense adverse (17-12 à la 39ème). Nîmes donnait l’impression de marquer chacun de ses buts dans la souffrance. Les gardiens dans les deux camps faisaient leur job (12 arrêts chacun) et à l’entrée du money-time sur une impulsion de l’Egyptien Sanad, les visiteurs se remettaient à y croire (22-20). Espoir de courte durée puisque l’épilogue du second acte était aussi catastrophique que celui du 1er (25-21). A peine vingt-et-un buts encaissés par la formation aixoise qui n’a même pas eu à utiliser ses deux mobylettes Mathieu Ong et Gaby Loesch et qui a même du se passer des services d’Aymeric Minne  qui après avoir rajouté sept réalisations à son compteur (sur 11 dont 3/4 à 7 mètres) dans les trente premières minutes, a du abandonner ses partenaires, touché au niveau de la cheville gauche, peu après le retour des vestiaires. « Je n’ai pas pu reprendre mais je suis hyper fier des gars qui ont géré le match de bout en bout. Défensivement, on était en place, on a su contrer Nîmes plus efficacement qu’au match aller. C’est vraiment une belle victoire.»  Si Nîmes a perdu cette manche d’avant trêve internationale, se laissant à la fois distancer par Nantes et Montpellier et recoller par Chambéry, si Aix a fait le trou à la 6ème place (européenne) par rapport au duo Toulouse-St Raphaël, la fin de saison s’annonce passionnante. 



Le décryptage de notre consultant-expert, Christophe Mazel… depuis l'Arena d'Aix

Que retenir de cette rencontre et de ce succès aixois ? 
Aix a tout simplement contré Nîmes sur ses points forts. En 1ère mi-temps, l'USAM n'a pas pu mettre en place son jeu rapide et s'est retrouvé très vite en panne dans le secteur offensif. 

Sans d'ailleurs pouvoir s'adapter, sans trouver de solutions...
Je me demande même si par moments, ils en ont cherché... si... vers la fin, sur le jeu à 7. Mais bon, les Aixois ont montré une grande solidité, en défense, une bonne gestion des rythmes, en attaque, ils n'ont pas emballé le match non plus mais à partir du moment où ils étaient devant, ils n'avaient aucun intérêt à le faire. 

Pays d'Aix a finalement été excellent dans ce qui d'habitude le pénalise...
C'est vrai. Aix a beaucoup plus couru en repli défensif que sur montée de balle et les Nîmois n'ont jamais été dans la maîtrise du score, du jeu. Dans ces conditions, il leur était impossible de gagner. 

Ce résultat paradoxalement n'apporte que très peu de remue-ménage au classement...
Pour les places d'honneur, rien n'est joué. On connait le 1er mais il y a une réelle incertitude sur les quatre suivants. Même si Nantes et Montpellier me paraissent un peu plus solides... mais quand on voit que Montpellier est capable de perdre à domicile contre Ivry, il peut encore y avoir des doutes.

La trêve internationale va-t-elle tenir son rôle ? 
Bien-sûr, les équipes qui ont moins d'échéances vont pouvoir se concentrer sur le championnat. Le PSG lui, n'aura qu'à se soucier de la Ligue des Champions mais bon, dans une période où la quasi totalité de l'effectif sera dehors. Montpellier (Coupe de France) et Nantes (en Ligue des Champions) conservent aussi des échéances différentes. Cela peut être bénéfique pour Chambéry qui n'a que la coupe ce dimanche (contre Montpellier) et pour Nîmes. Ce sont ces deux équipes qui vont pouvoir le plus travailler au calme. Avec malgré tout la difficulté de perdre un peu le rythme. C'est à double tranchant. 

LSL | Journée 20
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
IstresChambéry242803/04>>
CessonDunkerque222203/04>>
IvryParis243703/04>>
MontpellierToulouse362703/04>>
Pontault-CombaultTremblay273103/04>>
NantesSt Raphael333303/04>>
Aix en ProvenceNîmes252104/04>> 
Classement 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris3920190165250516 
2Nantes3320163161654303
3Montpellier332016315715132-3
4Nîmes30201442579547-1 
5Chambéry292014515575082 
6Aix en Provence222011905445073 
7Toulouse17207103591589-12
8St Raphael172071035825700-2
9Tremblay162061045525921 
10Dunkerque132051234795040 
11Ivry10204142489560-2 
12Cesson92031434675500 
13Istres8203152511591-2 
14Pontault-Combau.4202180495606-8 


Le programme à venir: 


ce dimanche 7 avril / demi-finales de la coupe de France 
Grand Nancy MHB - Dunkerque HBGL  à 18h30
Chambéry Savoie MBHB - Montpellier HB  à 20h05

Trève Internationale du 7-8 avril au 14-15 avril 2019

21ème journée de LSL dès le 18 avril avec Chambéry - Aix puis le 20 avril avec notamment PSG-Montpellier

Quarts de finale de la Coupe EHF (aller)
St Raphaël VHB - FC Porto (20 avril à 20h00)

Quarts de finale de la Ligue des Champions (aller)
HBC Nantes - Barça Lassa (24 avril à 20h45) 
Kielce - PSG (27 avril à 18h00)
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision