mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M : Ce Barça-là a l'étoffe d'un champion
LDC M : Ce Barça-là a l'étoffe d'un champion
24 Avril 2019 | Europe > Champion's League

Difficile d’imaginer Nantes rejoindre Cologne après le match aller en quart de finale face à Barcelone. Le géant catalan a fait une démonstration de jeu, d’intensité, de vitesse aussi bien défensive qu’offensive face à une équipe de Nantes qui a peu à peu abdiqué face à la puissance adverse. Nantes a subi quasiment 60 minutes, a réussi à exister un peu en attaque en usant du jeu à 7, mais les pertes de balles et les échecs au shoot auront pesé trop lourd et le "H" s’est fait peu à peu laminer en seconde période pour finir sur un 25-32 assez sévère mais juste.

Une ambiance de folie dès les premières circulations de balle... ce Nantes-Barcelone donne le frisson d'entrée. De l'ambiance en tribunes et du spectacle en perspective sur le parquet, les Nantais savent qu'il faudra livrer un match quasi-parfait pour prendre un peu d'avance avant le match retour. A l'image d'un Valero Rivera qui se sait particulièrement surveillé face à son ancien club. Au rayon des premiers faces à faces incontournables, l'ailier vedette du "H" se joue avec réussite de Perez de Vargas sur le premier jet de sept mètres. De la malice dans les intentions des deux internationaux Ibériques... mais aussi une concentration maximale lorsqu'il s'agit d'égaliser à la 7ème minute par ce même Rivera (3-3). Dans le premier quart d'heure, c'est bien Barcelone qui récite ses gammes à l'image d'un mouvement d'école conclu par Ludovic Fabregas. Un jeu léché comme le Barça a su si bien le faire en première phase... les ballons arrivent aisément à l'aile, conclusions de transmissions de balle réalisées au millimètre. Côté Nantais, on a bien du mal à se frayer un chemin autour des colosses Catalans... Petrus, Duarte et Fabregas en tête. Surtout compliqué de se rapprocher du but Espagnol, les nombreuses pertes de balle Nantaises sont du pain béni pour Gonzalo Perez de Vargas.


Il faudra une double exclusion pour voir les Nantais revenir un temps à hauteur (6-6, 13'). Mais très vite, Barcelone reprend l'ascendant... jeu de transition déployé à la perfection pour punir les imprécisions locales (7-10, 18'). La soirée promet d'être terriblement compliquée : trop peu de réalisme au sein de l'attaque placée des Ligériens. La pression constante des défenseurs Blaugranas sont un casse-tête permanent : Petrus, Sorhaindo ou Duarte montant systématiquement sur un porteur de balle Nantais esseulé (8-12, 21'). A ce moment précis, joueurs comme supporters du "H" n'en mènent pas large. Face à tant de facilité Barcelonaise, la fatalité gagnerait-elle le camp local ? On serait tenté de le penser lorsque l'expérimenté Raul Entrerrions place une mine pour porter l'avantage de son équipe de toujours à +4. La première mi-temps est décidemment un calvaire pour Nantes : Tournat est exclu au mauvais moment et Fabregas ne manque l'occasion de préserver l'acquis Catalan (10-14, 26'). Pire, Victor Tomas se régale en toute fin de mi-temps. A l'image du visage perplexe de Nicolas Claire dans les tribunes, le premier acte Nantais est raté. Vite, vite... la mi-temps pour passer à autre chose. Parce que Barcelone inflige ici une leçon de handball à son hôte.


Le retour des vestiaires ne laisse même pas augurer d'une réduction de score (13-19, 33'). Ce Barcelone imprime un rythme infernal et comprend qu'il ne faut laisser aucun espoir à son rival. A l'image d'un Ludovic Fabregas hyper réaliste, le rouleau compresseur catalan ne cesse d'écraser tout sur son passage. Le public de la H Arena ne demande qu'à s'enflammer... mais comment contrecarrer la vitesse d'exécution du Barça ? Un collectif Blaugrana qui s'évertue à laisser Nantes six points derrière lui (15-21, 37'). On pourrait affubler Olivier Nyokas du rôle de sauveur de la patrie... mais c'est un autre Français qui crève l'écran : l'intenable Fabregas soigne sa ligne de statistiques face à un Arnaud Siffert littéralement désoeuvré. A la 38ème minute, il ne s'agit plus de qualification, encore moins de réduction de score... mais tout juste d'éviter l'humiliation. Lasse Anderson pilonne encore et toujours. Certes, le Brésilien Petrus est sanctionné par deux fois... mais cette réjouissance est bien trop éphémère pour avoir le moindre rictus de satisfaction. A chaque but des locaux, la réaction Ibérique est immédiate… vitesse éclair d'un Barcelone réglé avec la précision d'une horloge Suisse. Cerise sur le gateau, Perez de Vargas fait un match solide dans la cage Barcelonaise.

Qu'on se le dise, Nantes n'avait pas les armes ce soir pour rivaliser face à un potentiel vainqueur de la Ligue des Champions. La dynamique qui lui avait permis d'atteindre le final four n'est plus... le "H" doit se résigner à son rôle d'outsider. Palmarsson pour un but en pleine lunette (16-26, 43'), le Barça baissera t'il la garde dans le dernier quart d'heure ? Quoi de plus normal au vu d'une telle débauche d'énergie. Non, définitvement non... ce Barcelone au repli défensif impeccable fait rêver les observateurs de la petite balle collante... pourtant, Léo Messi n'était pas sur le parquet Nantais. Il reste treize minutes à jouer... treize longues minutes passées de temps en temps à apprécier les quelques réalisations du "H"... passées surtout à s'enthousiasmer du récital Catalan (20-29, 52'). Au final, l'addition est plus que salée : sept buts de bénéfice en faveur d'un Barça surpuissant. Côté Nantais, la résignation est de mise... reste à redresser la tête pour éviter une grosse fessée au match retour.

Commentaires d'après-match :

Ludovic Fabregas (pivot du FC Barcelone)
"On a très bien joué ce soir. Tout le monde a apporté quelque chose au collectif. Malgré nos quelques petites erreurs… mais eux aussi ont fait des erreurs, ça fait partie du sport. Il faut s'appuyer sur cette prestation pour tenter de la rééditer. Il reste une deuxième manche chez nous à Barcelone. On va bien se préparer pour ce retour, rien n'est acquis même si ce soir on réalise une belle prestation. On espère décrocher un ticket pour le final four, l'objectif depuis le début de saison, c'est essayer d'aller gagner ce trophée".

Cédric Sorhaindo (pivot du FC Barcelone)
"On a bien préparé ce match, et ce soir ça nous a réussi. Nous sommes une équipe qui grandit, tout comme Nantes. On a plus d'affinités, de complicité cette saison… et ça se ressent forcément sur le terrain. Tout est possible mais il faut d'abord éviter l'excès de confiance. On va s'attacher à respecter les consignes et rester concentré pour gagner à la maison".

Rock Feliho (défenseur du HBC Nantes)
"Beaucoup de choses n'ont pas fonctionné ce soir. On va réfléchir, essayer de comprendre les raisons de cet échec. Je reste persuadé qu'on est capable de faire beaucoup mieux que ça. Que Barcelone marque beaucoup de buts, ce n'est pas nouveau. Après, il faut trouver des solutions pour leur poser plus de problèmes. Je pense qu'on leur a donné trop de contres faciles".

David Balaguer (ailier du HBC Nantes)
"On a commis trop d'erreurs, trop de précipitation. Ce n'est pas possible face à une équipe de Barcelone. On se doit d'être concentré pendant 60 minutes… et on n'a pas fait ça. Barcelone est très fort en ce moment, joue à quatorze… et au bout de quinze minutes change l'équipe. Mais il ne faut pas chercher d'excuse, on a mal joué tout simplement. On est évidemment très déçu, surtout en voyant l'ambiance de ce soir".

Le diaporama photos de Nantes - Barcelone par Philippe Padioleau


A Nantes, à la "H Arena" palais des sports de Beaulieu
Le mercredi 24 avril 2019 à 20h45
Quart de finale aller de la Ligue des Champions
HBC Nantes - FC Barcelone : 25- 32 (Mi-temps : 12-16)

5 902 spectateurs
Arbitres : MM Matija Gubica et Boris Milosevic (Serbie)
Délégués : MM Klaus Dieter Convents (Allemagne) et Antonio Goulao (Porto)

Evolution du score : 2-3 (5°, 4-6 10°, 6-9 15°, 8-11 20°, 10-13 25°, 12-16 MT - 15-20 35°, 15-24 40°, 17-26 45°, 20-28 50°, 22-29 55°, 25-32 FT.

NantesNantes
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
V.RIVERA FOLCH2/46/68/1000000822
N.TOURNAT3/30/03/30001037
O.NYOKAS3/60/03/60000036
J.EMONET1/10/01/10000013
D.PECHMALBEC1/10/01/10000013
E.GURBINDO MARTINEZ1/30/01/30000011
K.LAZAROV2/50/02/50010021
D.BALAGUER ROMEU1/40/01/40000010
R.FELIHO0/00/00/00000000
E.IMARE0/00/00/00000000
R.LAGARDE4/90/04/90030040
L.AUFFRET0/00/00/0000100-2
F.DELECROIX1/20/01/2001101-2
R.GUILLO0/10/00/1001000-3
Total19/396/625/45006302536
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
K.BONNEFOI11/301/212/3200000011
A.SIFFERT2/120/02/12000000-5
Total13/421/214/44006302542
BarceloneBarcelone
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
L.FABREGAS9/110/09/1100000924
V.TOMAS GONZALEZ3/30/03/30000039
N.ILIC2/20/02/20000026
L.ANDERSSON BREDEKJAER2/30/02/30110025
G.DUARTE3/50/03/50001035
A.GOMEZ ABELLO2/31/23/50000035
A.PALMARSSON3/70/03/70010033
C.SORHAINDO1/10/01/10000013
A.ARINO BENGOECHEA1/20/01/20000012
J.DOLENEC1/20/01/20000012
R.ENTRERRIOS RODRIGUEZ1/30/01/30000011
T.N'GUESSAN0/00/00/00000000
T.GONÇALVES DOS SANTOS0/00/00/0010200-2
D.MEM2/40/02/4002102-2
Total30/461/231/48024403161
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
G.PEREZ DE VARGAS9/280/49/320000012
K.MOLLER0/00/20/2000000-2
Total9/280/69/34024403261


© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités