mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Chartres: Robin Molinié mis à pied jusqu'au 19 mai !
Chartres: Robin Molinié mis à pied jusqu'au 19 mai !
30 Avril 2019 | France > ProLigue

Robin Molinié ne portera plus le maillot de Chartres Métropole Handball. Pour un geste déplacé vers la tribune officielle au soir de la 24ème journée de Proligue, l'ancien capitaine a été écarté du groupe et surtout mis à pied jusqu'au 19 mai prochain, date de la fin officielle de la saison. 

par Yves MICHEL

Triste fin de saison pour Robin Molinié. Déjà sanctionné à titre conservatoire par une interdiction de participer et même d'assister au match vendredi dernier face à Créteil (qui sera d'ailleurs son futur club), le joueur est passé ce lundi, devant le comité directeur du club qui avait plutôt l'air d'un simulacre de conseil de discipline. Simulacre car les décisions prises semblent l'avoir été avant même que l'intéressé ne puisse s'expliquer. Pour avoir furtivement adressé un doigt mal orienté vers la tribune d'honneur de la halle Jean Cochet où s'agglutinent officiels, partenaires et surtout Jean Pierre Gorges le maire de Chartres, le 19 avril dernier à l'issue du match contre St Marcel Vernon, Robin Molinié est mis à pied jusqu'au 19 mai prochain. Autrement dit, il n'aura plus l'occasion de porter le maillot du CCMHB. Les dirigeants chartrains n'ont fait que suivre les injonctions du 1er magistrat de la localité qui avait réclamé la tête du demi-centre sur l'autel de la vertu. 

Le geste est déplacé et mal venu. C'est un fait. Robin Molinié l'a reconnu et s'en était aussitôt excusé. Mais n'y avait-il pas mieux à faire que lui jeter l'opprobre ? D'autant que la personnalité et l'image dégagées par le joueur depuis qu'il évolue sur un terrain de handball est totalement à contre-courant de ce qui s'est passé ce vendredi-là. Ce geste inapproprié est aussi l'expression d'un sentiment de frustration. Au club depuis 2012, il a eu du mal à comprendre qu'on ne compte plus sur lui pour poursuivre l'aventure l'année où l'équipe 1 remontait parmi l'élite. Les explications qui lui ont été apportées ne l'ont toujours pas convaincu. A l'heure où dans les clubs, les contrats courts semblent être de plus en plus la norme, rester sept ans au même endroit et être fidèle à un même maillot est suffisamment rare pour être relevé. Un geste d'énervement méritait-il donc une telle déchéance ?

Pendant toute cette longue période (depuis 2012), Robin Molinié a tenu bon dans une structure qui a mis du temps à bâtir des fondations. Il n'a jamais baissé les bras, a rempli son rôle avec grand professionalisme, s'est souvent classé parmi les meilleurs éléments de la Proligue dans un contexte pour le moins difficile. Le président et les dirigeants n'ont-ils pas leur part de responsabilité et leur compétence ne doit-elle pas être remise en cause ? Eux, personne n'est allé les lyncher en place publique.

Mis à pied jusqu'au 19 mai, déchu de son brassard de capitaine et touché au plus profond de lui-même, Robin Molinié devra rester à l'écart. Il ne participera donc pas aux finalités de la Proligue qui doivent se dérouler justement le week-end des 18 et 19 mai à St Brieuc.

Dommage d'en arriver là, surtout vis à vis d'un joueur irréprochable, cité en exemple par la plupart de ceux (partenaires et entraîneurs) qui l'ont côtoyé depuis le centre de formation de St Raphaël où il a effectué son apprentissage, en passant par les rangs des équipes de France jeunes et juniors génération 90-91 (Mahé, Afgour, Grébille, Porte,...).

Chartres prépare sa fin de saison dans un drôle de climat. Les messages de soutien des fans en faveur de Robin Molinié sont aussi nombreux que les félicitations adressées au club pour sa montée en LSL.

Alors que l'épilogue en Proligue n'est pas encore scellé et que l'identité du 2ème promu sera connu à St Brieuc au soir du Final Four, le joueur s'apprête à tourner une page qui aurait pu connaître une fin plus éclatante. Et à Créteil, Pierre Montorier et tous ceux qui le connaissent et l'apprécient, l'attendent avec grande impatience.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités