mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Barcelone pourfendeur de miracle
LDC M: Barcelone pourfendeur de miracle
4 Mai 2019 | Europe > Champion's League
Nantes ne pouvait pas grand chose cette saison face à Barcelone qui sera à n'en pas douter dans moins d'un mois, le grand favori du Final Four de la Ligue des Champions. Sept buts concédés à l'aller en Loire-Atlantique à remonter au Palau Blaugrana, la tâche était bien trop grande pour le "H". Les hommes de Thierry Anti ont été dominés par les Catalans mais ils ont cette fois fait honneur à leur statut de vice-champions d'Europe malgré une nouvelle défaite (29-26). Ils quittent la compétition les armes à la main, sans avoir à rougir de leur parcours. A Paris désormais de réussir l'exploit, ce dimanche et remonter dix buts face à Kielce pour espérer entrevoir Cologne et surtout être le seul représentant du championnat français à la Lanxess Arena.

par Yves MICHEL

Le temps du regret. Celui d’avoir refusé le combat et d’avoir totalement abdiqué lors du match aller. Et c’est sur cette prestation en Loire-Atlantique que les reproches, légitimes, se sont abattus sur Nantes. A l’aller, Barcelone a tout simplement bien joué le coup et son avance de sept longueurs lui laissait entrevoir la 2ème manche avec beaucoup plus de sérénité. Enfin… quelques-uns dans le groupe catalan avaient pourtant agité la « muleta » et mis en garde contre un sursaut d’orgueil de l’adversaire humilié. Thierry Anti avait cette fois eu le temps de préparer correctement le rendez-vous et envisager quelques stratagèmes qui auraient pu contrarier les Catalans. Sauf que chez lui, dans ce Palau Blaugrana où il est invaincu depuis 2015, le Barça a montré d’entrée qu’il n’avait pas l’intention de subir. Une défense 5-1 dans laquelle Victor Tomas coupe les transmissions, un gardien Gonzalo Perez de Vargas aux aguets, un duo offensif Andersson-Palmarsson très inspiré notamment sur engagement rapide, tout cela suffisait à donner la tonalité de ce début de rencontre. Comme si la leçon de l’aller n’avait pas été retenue, Nantes manquait d’agressivité en défense et se laissait mener à la baguette. L’affaire était vraiment très mal embarquée. Après le premier quart d’heure, le trou était conséquent et les 350 supporters nantais qui avaient fait le si lointain déplacement en autocar commençaient à souffrir. Six buts dans les valises ajoutés aux 7 à remonter. C’était mission impossible. Seul Nicolas Tournat rivalisait avec son vis-à-vis Ludovic Fabregas et Romain Lagarde parvenait à décocher quelques flèches. Mais c’était bien trop insuffisant. Sauf que les Espagnols ont un sept majeur, un banc qui parait séduisant mais qui reste en retrait. Quand Xavi Pascual a par exemple décidé de lancer Timothey N’Guessan sur le parquet, le Français s’est mis à déjouer, à cafouiller ses intentions, à être totalement inutile dans le rendement de son équipe. Il sera vite remplacé par le futur Montpelliérain Duarte qui ne sera pas plus inspiré.



Entre temps, Arnaud Siffert avait remplacé Kévin Bonnefoi, qui contrairement au match aller, s’était montré totalement inefficace dans les cages. Thierry Anti avait profité d’un temps mort pour secouer sa troupe qu’il trouvait, comme nous d’ailleurs, un peu trop lymphatique. Les mots du coach avaient ils porté ? On va dès lors voir une défense nantaise mettant plus d’impacts sur son adversaire, l’empêchant même de construire. Arnaud Siffert réalisait son 1er arrêt du match mais en face, Gonzalo restait éveillé. Pourtant, il y avait du mieux dans le rendement du "H". Il aurait fallu encore un peu plus s’appliquer car l’écart au score avait rétréci mais pas suffisamment pour s’imaginer une seconde période échevelée où l’exploit pouvait être possible. Nantes parvenait à produire de bonnes choses qui n’étaient pas suffisamment récompensées au tableau d’affichage. Trois buts de différence en faveur des locaux à la pause, ce n’était pas cher payé pour des Catalans qui avaient baissé d’intensité. 

S’il était illusoire d’envisager dès lors une qualification pour Cologne, les Nantais se devaient de soigner leur prestation dans le second acte. Ils vont tenter de le faire même si Xavi Pascual avait refait confiance aux joueurs qui avaient débuté la rencontre. Un 2ème arrêt de Siffert, un pénalty loupé d’Alex Gomez (Bonnefoi sauvé par la barre), le tir de Dika Mem qui s’écrase sur le montant, un but tout en puissance de Romain Lagarde au son d’une Marseillaise totalement improvisée par le kop nantais, le "H" faisait mieux qu’exister et revenait à une petite longueur (22-21 à la 43ème). Les Français pouvaient-ils mettre fin à quatre ans d’invincibilité des tauliers dans leur Arena ? La balle d’égalisation après un sauvetage de Siffert face à Palmarsson restera sans lendemain. Pire, un 4-0 des Catalans viendra refroidir l’ardeur nantaise et mettre fin à un éventuel petit exploit. Gonzalo Perez de Vargas qui n’avait pas quitté une seule seconde son périmètre continuait son festival et va même rajouter son nom à la liste des buteurs du Barça, profitant d’une cage désertée par son homologue nantais. Les hommes de Thierry Anti reviendront bien à deux unités à 90 secondes du buzzer mais Barcelone gardera l’avantage (29-26). 

Nantes sort par la grande porte avec les regrets du match aller. Les Catalans sont exactement là où ils voulaient être. D’une année sur l’autre, l’équipe a évolué et ce handball plus rapide prôné par Xavi Pascual lui sied à merveille. Elle sera la grande favorite d’un Final Four où encore cette saison, il n’y aura pas d’équipe allemande puisque Flensburg en déplacement à Veszprém n’a pu renverser la tendance. Les Hongrois s’étaient imposés dès l’aller (22-28), ils ont récidivé dans leur salle ce samedi (29-25). S’il n’y a pas de représentant de la Bundesliga à la Lanxess Arena, y aura-t-il un Français ? Là aussi, la tâche qui attend Paris ce dimanche est colossale. Ce ne sont pas 6, ni 7 buts à effacer mais dix face aux Polonais de Kielce. Cologne est à ce prix.



A Barcelone, Palau Blaugrana, samedi 4 mai 2019
Quarts de finale retour de la Ligue des Champions 
FC Barça Lassa  -  HBC Nantes   29-26        (mi-temps: 17-14)

à l'aller: HBC Nantes - FC Barça Lassa  25-32

Arbitres: Martin Gjeding & Mads Hansen (Danemark)
Spectateurs : 5278 (dont 350 Nantais)


BarceloneBarcelone
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.ARINO BENGOECHEA4/40/04/400000412
L.ANDERSSON BREDEKJAER5/60/15/701100511
V.TOMAS GONZALEZ3/30/03/301000311
D.MEM3/50/03/50201039
A.GOMEZ ABELLO2/21/23/40100038
N.ILIC3/40/03/40000038
L.FABREGAS3/50/03/50001035
T.GONÇALVES DOS SANTOS0/00/00/00200004
C.SORHAINDO1/20/01/20100014
A.PALMARSSON2/50/02/50000023
J.DOLENEC0/00/00/00000000
R.ENTRERRIOS RODRIGUEZ1/20/01/20001010
G.DUARTE0/20/00/2000000-2
T.N'GUESSAN0/20/00/2000000-2
Total27/421/328/45081302871
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
G.PEREZ DE VARGAS15/400/215/4200000114
K.MOLLER0/00/00/00000000
Total15/400/215/42081302985
NantesNantes
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
V.RIVERA FOLCH2/32/24/500000411
N.TOURNAT5/80/05/800010510
E.GURBINDO MARTINEZ2/20/02/20100028
R.LAGARDE4/60/04/60001048
R.GUILLO2/20/02/20000026
D.BALAGUER ROMEU3/60/03/60001034
J.EMONET1/10/01/10000013
D.PECHMALBEC1/10/01/10000013
F.DELECROIX1/20/01/20000012
K.LAZAROV3/80/03/80010032
R.FELIHO0/00/00/00000000
L.AUFFRET0/10/00/1000000-1
E.IMARE0/10/00/1000000-1
O.NYOKAS0/20/00/2000000-2
Total24/432/226/45011302653
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.SIFFERT7/231/38/260000003
K.BONNEFOI0/110/00/11000000-11
Total7/341/38/37011302645

Evolution du score: 2-1 (3) 5-3 (8) 10-6 (12) 13-7 (16) 14-10 (21) 15-10 (24) 16-14 (28) 17-14 (MT) 17-15 (31) 20-18 (38) 22-21 (43) 25-21 (47) 26-23 (52) 28-24 (56) 28-26 (58) 29-26 (FIN)
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision

la D2F en Live avec Handvision