mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC F : Metz perd une « demi » demi-finale
LDC F : Metz perd une « demi » demi-finale
11 Mai 2019 | Europe > Champion's League
Timorées, hésitantes, prises par l’enjeu, les Messines ont totalement loupé leur première période au point d’être menées de 7 buts à la pause. Malgré les ajustements tactiques, l’énergie retrouvée et une remontée un peu folle entamée dès le début de la seconde période, Metz a dû abdiquer toute ambition de jouer la finale face à Györ en n’arrivant pas à contenir une Ana Vyakhireva indispensable à la bonne santé du jeu de Rostov pour au final s’incliner 27-25. On peut mettre cela sur le compte de l’apprentissage du très, très haut niveau, mais voir les Messines réaliser sans doute leur pire mi-temps dans ce match aura été plus que désastreux pour le résultat final.


Pour la prochaine fois, s'il y en a une, elles sauront. Qu'ici, le manque de ponctualité, la fébrilité pardonnent moins qu'ailleurs. Que la gloire ne s'obtient pas du premier coup, d'un claquement de doigts, fut-ce ceux de Béatrice Edwige coupant un enclenchement adverse. Pour leur intronisation dans le gotha, les Messines ont payé pour apprendre. En lieu et place d'une apothéose contre Györ, elles disputeront la finale pour la troisième place, face aux Vipers de Kristiansand. Les supporters en jaune et en transe, ce sont bien ceux de Rostov. L'ensemble russe pourrait servir de modèle aux battues du jour : au pied du podium il y a un an, à l'occasion de sa première participation, il atteint cette fois le stade ultime.

Ambros Martin retrouvera donc son ancien club. Le technicien ibérique tentera de priver la noblesse magyare d'un troisième sacre d'affilée, afin d'accomplir un hat-trick personnel. Grace Zaadi, Manon Houette et compagnie, elles, pourraient ressasser ce soir, cette nuit, cette première période bâclée. Le retard considérable qu'elles y ont cumulé (8-15, 30') est très simple à expliquer : une faillite généralisée dans les duels avec la gardienne de Rostov. Pas n'importe qui, bien sûr : Anna Sedoykina, la championne olympique, impériale ce samedi. Ses dix arrêts du premier acte, sur jeu placé et en bout de contre-attaque, ont obéré le capital confiance lorrain. Mis bout à bout, les pétards mouillés ont donné un pourcentage d'efficacité au shoot deux fois plus faible que les Russes à mi-parcours. Alors même que les pertes de balle étaient rares, côté français.

Laura Glauser aurait aimé donner le change à son homologue, être autant décisive. Sauf que le rempart mosellan, souvent abandonné par sa défense, n'a su circonscrire le feu de joie allumé par Loïs Abbingh. La demi-centre néerlandaise, coachée depuis peu par Mayonnade en équipe nationale, a eu tout juste (6/7 et 4 passes sur la période) afin d'enraciner Rostov aux avant-postes (2-4, 6' puis 8-13, 25').

Pliée, emballée en moins de trente minutes, cette demie ? Ce serait oublier les facultés de tribun d'Emmanuel Mayonnade, régulièrement encensées par ses joueuses. Il y a fort à parier que ses paroles de la mi-temps ont titillé l'orgueil de sa troupe. En revenant sur scène, Metz avait retrouvé une apparence normale. La meilleure défense de la compétition, jusqu'aux quarts, est (enfin) réapparue. Elle a concédé quatre buts dans le troisième quart-temps (16-19, 45'), élevé son agressivité sans tomber dans les travers d'une Makeeva (3x2 mn, carton rouge à la 46ème). Du coup, contrairement à ce qui avait précédé, Zaadi n'était plus seule à tenir à bout de bras son équipe. Exemplaire, digne de l'événement, par-delà la ligne de stats (9/11), la capitaine a entraîné dans son panache Niombla, Houette et Kapitanovic.

Savoir les impétrantes à deux longueurs, être toujours dans le coup à moins de cinq minutes du terme (22-24) relevait du miracle. Mais à l'aune de l'actu sportive de la semaine, il faut admettre que les scénarii improbables n'existent qu'à Amsterdam, Liverpool, dans d'autres Ligues des Champions. Cabossée à deux reprises, Anna Vyakhireva, convalescente lors de la double confrontation au tour principal, s'est relevée. L'arrière droit vedette a continué sa besogne, à marquer ou à faire marquer ses pivots. Malgré plusieurs opportunités (42', 48' et 50'), Xenia Smits et Manon Houette n'ont jamais inscrit le but qui aurait ramené les championnes de France à -1. Les petits riens qui font les gros chagrins, en fin de compte. Ceux qui précipitent la première défaite de Metz face à Rostov (cinq victoires et un nul, précédemment). Ceux qu'il faudra proscrire contre Kristiansand, sous peine d'aborder le cœur lourd les finales nationales...


Grace Zaadi (capitaine de Metz, au micro de beIN Sports) : « Non, l'expérience n'a pas joué. Aujourd'hui, même en ne jouant ''que'' cette seconde mi-temps, on aurait pu y arriver, avec un peu plus de justesse dans les moments cruciaux. Je regrette vraiment cette première mi-temps, on s'est mises dans cette situation nous-mêmes. Mais je suis fière du visage qu'on a montré en seconde mi-temps. On a eu le mérite de revenir, avec le couteau dans les dents et de la combativité. On est revenues avec une belle défense, en récupérant les ballons. Malheureusement, on ne les a pas mis au fond. On a montré qu'on avait notre place ici. »


Le diaporama du match par Marta Kallaï






A Budapest (HUN), Papp László Sportaréna
Le samedi 11 mai à 18h00
Demi-finale de la Ligues des Champions féminine
Mezt Handball - Rostov Don : 25 - 27 (Mi-temps : 8-15)

12 500 Spectateurs
Arbitres : MM Kursad Erdogan et Ibrahim Özdeniz (Turquie)
Délégués : MME Janka Stasova et M Dragan Nachevski


Evolution du score : 2-4 5°, 3-6 10°, 5-9 15°, 6-10 20°, 8-14 25°, 8-15 MT - 13-17 35°, 16-18 40°, 17-19 45°, 19-22 50°, 23-25 55°, 25-27 FT.

MetzMetz
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
G.ZAADI-DEUNA6/73/49/1100010920
M.HOUETTE5/90/05/903000517
L.FLIPPES4/70/04/70000049
G.NIOMBLA4/100/04/100000046
A.NGOUAN1/10/01/10000013
M.NOCANDY1/20/01/20000012
D.GAUTSCHI0/00/00/00000000
E.LEVSHA0/00/00/00000000
A.ZYCH0/00/00/00000000
B.EDWIGE0/10/00/1000000-1
X.SMITS1/50/01/5000001-1
M.MAUBON0/10/00/1000100-3
O.KANOR0/10/00/1001000-4
Total22/443/425/48031202548
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
I.KAPITANOVIC4/151/35/180100002
M.DOS REIS0/00/00/00000000
L.GLAUSER4/160/24/18000000-4
Total8/311/59/36041202546
Rostov-DonRostov-Don
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.VYAKHIREVA6/91/17/1000000718
I.MANAGAROVA4/50/04/500000411
V.BOBROVNIKOVA4/40/04/400010410
L.ABBINGH2/43/45/80011056
V.BORSHCHENKO2/20/02/20000026
A.SEN2/40/02/40000024
K.KOZHOKAR1/20/01/20000012
P.KUZNETCOVA1/20/01/20000012
R.KALINICHENKO0/00/00/00000000
V.MASLOVA0/00/00/00000000
E.SLIVINSKAYA0/00/00/00000000
M.TAZHENOVA1/10/01/1002001-1
K.MAKEEVA0/00/00/0010310-14
Total23/334/527/38013512744
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.SEDOYKINA11/260/211/2800000010
M.DE OLIVEIRA PESSOA3/111/24/130000002
G.MEKHDIEVA0/00/00/00000000
Total14/371/415/41013512756



Györ et Leynaud infranchissables
On ne peut prédire de ce qu’il arrivera demain en finale, mais une chose est sure, si Györ reste sur le même niveau que celui affiché face à Kristiansand, Rostov aura plus que fort à faire.

IL n’aura fallu que 30 minutes pour que les presque locales mettent les Norvégiennes de Kristiansand à la raison. Intraitables en défense avec une 6-0 articulée autour d’un duo Brattsett – Amorim de fer. Protégées par une Amandine Leynaud qui encore prouvé une fois de plus qu’elle était la meilleure gardienne du monde et qui ne loupe jamais un grand rendez-vous. Les joueuses de Györ ont démontré un niveau, un rythme et un collectif hors norme et surtout totalement incontrôlable pour une équipe des Vipers totalement dépassée par la marée verte. Que ce soit en défense, sur jeu rapide ou sur jeu placé où Kari Brattsett va faire un one woman show en pivot, gavée de ballons par les Groot, Oftedal, Hansen et autre Amorim, la démonstration sur la première période va être à la limite de l’anormal. En 25 minutes, les Norvégiennes ne vont inscrire que 5 buts pour en encaisser 16. Et encore sans une partie très solide de Katrine Lunde dans leur but, l’addition aurait été encore plus cataclysmique. La seconde période va permettre aux Hongroises de se préserver, à Gabor Danyi de faire tourner tout son beau monde et surtout de ne pas tirer sur les organismes qui vont devoir enchaîner demain en finale. Une demi-finale pliée en 30 minutes, des joueuses préservées au maximum même si on a une petite crainte pour l’ailière droite Jana Knedlikova, touchée au court de la seconde période. Un tableau idyllique si on y ajoute les 3 heures de plus de récupération par rapport aux Russes de Rostov Don.


Le diaporama du match par Marta Kallaï





A Budapest (HUN), Papp László Sportaréna
Le samedi 11 mai à 15h15
Demi-finale de la Ligues des Champions féminine
Vipers Kristiansand - Györi Audi ETO KC : 22 - 31 (Mi-temps : 8-18)

12 500 Spectateurs
Arbitres : MMES Viktoriia Alpaidze et Tatyana Berezkina (Russie)
Délégués : MME Arijana Vojic et M Jiri Konecny

Evolution du score : 1-4 5°, 2-6 10°, 5-11 15°, 5-12 20°, 5-16 25°, 8-18 MT - 10-21 35°, 14-23 40°, 17-25 45°, 18-27 50°, 19-30 55°, 22-31 FT.

KristiansandKristiansand
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
H.REISTAD3/50/03/50100038
M.AUNE2/50/02/50200027
E.HEGH ARNTZEN5/80/15/90001057
H.YTTERENG2/30/02/30101025
L.SULLAND3/80/03/80000034
M.TOMAC1/31/12/40101024
S.WAADE3/60/03/60010034
T.REFSNES1/20/01/20000012
V.JONASSEN0/00/00/00000000
M.KRISTENSEN1/20/01/20001010
S.NAES ANDERSEN0/00/00/00000000
C.MORAIS0/10/00/1000000-1
K.OLSEN0/10/00/1000000-1
J.KRISTIANSEN0/40/00/4000100-6
Total21/481/222/50051502233
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
K.LUNDE-HARALDSEN12/370/512/420000000
E.FAGERHEIM0/00/10/1000000-1
Total12/370/612/43051502232
GyorGyor
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
K.SKAAR BRATTSET8/100/08/1000000822
A.GORBICZ1/35/56/800000616
E.AMORIM TALESKA4/50/04/50010049
B.BOGNAR-BODI4/70/04/70000049
J.KNEDLIKOVA1/20/01/20100014
N.MORK1/10/01/10000013
Z.TOMORI1/30/01/30100013
V.KRISTIANSEN1/40/01/40100012
C.FODOR1/30/01/30000011
A.HANSEN1/30/01/30000011
S.OFTEDAL1/10/01/1002001-1
C.PINTEA1/10/01/1000201-2
C.GROOT0/31/21/5000101-5
Total25/466/731/53033303162
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.LEYNAUD13/290/013/2901000018
K.AALVIK GRIMSBO3/50/03/50000006
E.KISS1/41/22/60000002
Total17/381/218/40043303188


© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision