mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Paris en vacances ? Maintien à couteaux tirés !
LSL: Paris en vacances ? Maintien à couteaux tirés !
14 Mai 2019 | France > LNH

Dans moins d’un mois, la saison 2018-2019 sera terminée et chacun aura fait son bilan. Paris champion mais pas invincible après sa défaite dimanche à St Raphaël, qui de Nantes, Montpellier, Nîmes et Chambéry sera sur le podium et dans quel ordre ? Tout est encore possible d’autant que d’ici le 6 juin, les affiches vont se multiplier. L’indécision est identique en queue de classement. Si Pontault-Combault est en fâcheuse posture, Istres, Cesson et Ivry sont aussi concernés par la relégation. 

par Yves MICHEL

Encore trois semaines et les joueurs de l’élite masculine pourront profiter de leurs vacances. Assuré de décrocher le 6ème titre de champion de son histoire, le PSG pensait pouvoir rajouter son nom à celui de l’OM-Vitrolles (en 1996) et Gagny (en 1987), les deux seuls clubs français qui jusque-là avaient bouclé en championnat une saison sans défaite. Seulement voilà, dimanche dernier, Saint Raphaël en a décidé autrement. En match avancé de la 23ème journée, les Varois ont réussi à préserver un avantage de deux longueurs (33-31) en se montrant plus combattifs que leur adversaire. Relâchement, manque de concentration et d’implication du côté des Parisiens ? L’année dernière, alors qu’ils s’apprêtaient à disputer le Final Four de la Ligue des Champions à Cologne, ils s’étaient accrochés et avaient pu terminer en tête du classement, juste devant Montpellier. Sans minimiser la performance de St Raphaël qui dans le sillage de son métronome Raphaël Caucheteux (14 buts dont 8/8 à 7 m) et de son gardien Mihai Popescu (15 arrêts) a cru en ses chances jusqu’au bout, les hommes de Raul Gonzalez n’ont pas donné la plénitude de leurs moyens. Loin de là et ça s’est vu dans la plupart des duels. « Depuis le match d’Aix qui les a consacrés, constate Daniel Costantini, Gonzalez fait débuter ceux qui dans l’équipe n’ont pas eu trop de temps de jeu. Il a remis la grosse équipe en 2ème période et comme Aix s’est tiré des balles dans le pied, l’issue a été favorable au PSG. Ils ont voulu refaire le même coup contre St Raphaël mais ils sont tombés sur un client plus costaud et plus motivé qu’eux. » Quid de leur fin de saison ? Il reste trois matches à disputer (Nîmes et Cesson à domicile, Pontault à l’extérieur) dont le résultat aura inévitablement une incidence sur le classement. « Ce serait vraiment dommage que le PSG ne mette pas tout l’engagement nécessaire pour terminer proprement la saison, poursuit l’ancien patron de l’Equipe de France. Il y a la responsabilité du champion à ne pas choisir par exemple, quelle équipe va descendre. J’espère que les Parisiens auront assez de conscience professionnelle pour que ce qui était un accident à St Raphaël, ne devienne pas une constante jusqu’au 6 juin. Juste pour faire honneur à leur titre. » Les Raphaélois profitent de ce succès pour prendre (provisoirement ?) une longueur d’avance au classement sur Aix en Provence. Les deux équipes sont au coude à coude à cette 6ème place qui pourrait être européenne à la fin de la saison.

Les Aixois n’auront pas la tâche facile ce mercredi puisqu’ils se déplacent à Nantes. Le "H" est lui-même à la lutte avec Montpellier sur le podium, juste derrière le PSG. Les hommes de Thierry Anti restent sur une contre-performance à domicile face à Nîmes. « Une faute professionnelle » a même déclaré Eduardo Gurbindo à l’issue de leur prestation. Les Nantais se sont promis de gagner toutes leurs confrontations d’ici le 6 juin (Aix, Montpellier, Tremblay, Dunkerque). Vœu pieu d’un groupe qui doit encore résoudre quelques problèmes internes ? Nicolas Claire a demandé à quitter le club avant même la fin de son contrat (en 2020) et on ne sait toujours pas ce qui est sorti de l’entrevue entre Thierry Anti et son président, Gaël Pelletier. L’avenir du technicien à qui il reste également une année supplémentaire à accomplir sur le banc nantais, est très incertain. 


                                        Opération rachat pour Nicolas Claire et les Nantais ?

Nantes rattrapé au classement par Montpellier, le suspense est total d’autant que ce jeudi les Héraultais se déplacent à Nîmes. Du résultat de ce derby peut dépendre le podium. Le dernier succès de l’USAM en championnat face à son voisin remonte à octobre 2015 (33-29) et globalement, les stats ne plaident pas en faveur des partenaires de Julien Rebichon. Mais portés par un Parnasse plein à craquer, ils peuvent se surpasser. Mercredi dernier, malgré quelques tâtonnements, ils ont fait le job face à Tremblay. La semaine à venir s’annonce décisive puisque après Nîmes, c’est Nantes qu’ils devront affronter. Quant aux Nîmois, c’est à Paris qu’ils auront à se déplacer.

Assuré de retrouver l’Europe, Chambéry se déplace à Dunkerque. Les deux formations se retrouveront dix jours plus tard à Bercy, en finale de la Coupe de France. En championnat, les Nordistes n’ont plus rien à espérer si ce n’est le prestige d’un meilleur classement. 


Lutte pour le podium derrière Paris, lutte également pour le maintien et cette 23ème journée peut s’avérer décisive pour le destin de trois clubs. Si mathématiquement Pontault peut encore s’en sortir, les promus qui ont cinq points à remonter sur le 1er non relégable ne sont pas en ballottage très favorable. Et c’est justement Cesson qu’ils accueillent ce mercredi. Le destin des Bretons ne tient qu’à un fil. Leur dernier succès face à leur adversaire du soir remonte à six mois et ils n’ont pris que deux points (2 nuls) lors des 13 derniers matches ! Et leur fin de calendrier avec un déplacement à Aix et Paris et la réception de Montpellier au milieu, s’annonce délicate. « Ce qui m’inquiète le plus, avoue l'entraîneur Christian Gaudin, c’est ce qu’on produit au niveau du jeu. A l’instant T, nous ne sommes pas relégables mais ce déplacement à Pontault est capital. Et même si nous gagnons, rien ne sera acquis. Tout le monde me parle d’Istres comme étant notre rival direct mais je pense qu’Ivry ne doit pas se sentir sorti d’affaire. Il faut regarder devant nous et se mettre en tête de passer Ivry. » Les joueurs d'Ivry, 11èmes avec un point d’avance sur Cesson se déplacent à Tremblay qui comme Dunkerque n’a plus rien à espérer du championnat.

Reste donc Istres, potentiellement relégable. Les Provençaux sont souvent à la marge sans pour autant trouver la solution pour s’imposer. Ou alors, ils sont victimes de faits connexes comme le pitoyable arbitrage dont ils ont pâti à l'occasion de leur déplacement à Tremblay (défaite 27-26). Ce soir-là, ils ont eu l’impression de s’être fait voler. Il ne se passe d'ailleurs plus une journée sans qu’il y ait de graves soucis au niveau des hommes au sifflet. Istres se déplace à Toulouse, avant de recevoir Pontault, d’aller à Nîmes et accueillir… Ivry. « Je ne pense pas que cette 23ème journée soit déterminante, tempère Gilles Derot. Le suspense peut durer jusqu’au 6 juin. A notre niveau, on revient quand même de loin et on peut s’estimer heureux car à mi championnat, on n’envisageait même pas de jouer le maintien. On sait qu’il nous faut remporter deux matches pour s’en sortir. Ici, tout le monde est concerné, on est monté en D1 ensemble, on veut essayer d’y rester mais je le répète, tout peut se décider lors de la dernière journée. » Comme en 2017, lorsque à distance à la différence de buts, Saran s’était maintenu aux dépens de Créteil. 

La lutte pour le maintien

Ivry (11è 10pts)

Cesson (12è 9pts)

Istres (13è 8pts)

Pontault (14è 4pts)

23è J

va à Tremblay

va à Pontault

va à Toulouse

reçoit Cesson

24è J

reçoit St Raphaël

va à Aix

reçoit Pontault

va à Istres

25è J

reçoit Toulouse

reçoit Montpellier

va à Nîmes

reçoit Paris

26è J

va à Istres

va à Paris

reçoit Ivry

va à Montpellier

La différence de buts particulière peut avoir son importance au soir de l'ultime journée. Pour l'instant, Cesson est dans ce domaine bien placé par rapport à ses adversaires directs avec +3 sur Ivry, +1 sur Istres, +5 sur Pontault. Ivry a une meilleure différence sur Istres (+9) et Pontault (+8). Enfin, par rapport aux Pontellois, Istres est en fâcheuse posture avec un déficit de 7 longueurs à l'aller en Seine-et-Marne.

LSL  |   Journée 23  (suite)
Equipe ReceveuseEquipe Visiteuse
Datehoraire
Dunkerque Chambéry 15/0520h00 
NantesAix en P. 15/0520h30 
Pontault-C.Cesson 15/0520h30 
ToulouseIstres 15/0520h30 
TremblayIvry 15/0520h30 
NîmesMontpellier 16/0520h45 
en gras, le pronostic vainqueur

déjà joué, dimanche 12 mai  St Raphaël VHB - PSG handball    33-31

classement

PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris43232111745584-1 
2Nantes35221741681604-13
3Montpellier352217416275701-3
4Nîmes342216426406002 
5Chambéry332216516155494 
6St Raphael2323101036726503 
7Aix en Provence222211110587566-2 
8Toulouse192281136466481 
9Tremblay18227114603648-1 
10Dunkerque172271235395582 
11Ivry10224162537615-4 
12Cesson9223163512607-2 
13Istres8223172559646-4 
14Pontault-Combau.4222200548666-10 
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités