mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Trophées LNH... le PSG en LSL et Chartres en Proligue plébiscités
Trophées LNH... le PSG en LSL et Chartres en Proligue plébiscités
30 Mai 2019 | France > LNH
La saison dernière si Montpellier avait raflé la plupart des trophées, cette année les Héraultais sont en régression et c'est le PSG qui place trois de ses joueurs dans l'équipe type de LSL, Chambéry fait une percée logique en récompense d'un beau parcours. Nicolas Tournat est le seul joueur à être honoré deux années de suite. En Proligue, sans grande surprise, Chartres le champion de France se taille la part du lion.

par Yves MICHEL

Ce moment est attendu par l'ensemble des joueurs qui étaient nommés par un jury de journalistes et de professionnels du handball (voir ICI). Trois par poste avec des choix plutôt logiques. Pendant une semaine, les entraîneurs et joueurs de LNH (70% des votes), les référents de la Presse Quotidienne Régionale (15%) et les internautes (15%) ont pu s'exprimer.

Un seul joueur se succède à lui-même au niveau du palmarès, le pivot nantais Nicolas Tournat (notre photo de tête). C'est d'ailleurs le seul représentant du "H" à figurer parmi les lauréats.

Pour la 3ème fois d'affilée, Uwe Gensheimer est désigné meilleur ailier gauche de l'élite. Le Parisien qui quittera le championnat français à la fin de la saison pour revenir à Rhein Neckar Löwen est récompensé pour sa régularité.

Chez les gardiens, l'hégémonie Vincent Gérard (lauréat en 2017 et 2018) est pour l'instant, terminée. Le Montpelliérain cède son trône à Yann Genty, déjà honoré en 2015. Pour le Chambérien, c'est Noël à retardements: une belle saison avec Chambéry, une coupe de France et une 1ère sélection avec France "A". A 37 ans, le Savoyard n'a pas l'intention de partir à la retraite. Cette année, il a explosé les compteurs avec 300 arrêts pour 24 matches de championnat (12,5 arrêts de moyenne).

Chambéry qui pourrait décrocher dans un peu plus d'une semaine, le trophée de meilleur entraîneur de l'année avec Erick Mathé, est également bien représenté avec Fahrudin Melic désigné meilleur ailier droit de l'élite.

Chez les arrières gauches, après la parenthèse du Montpelliérain Truchanovicius, Mikkel Hansen retrouve les feux de la rampe, lui qui avait trusté cette distinction de 2014 à 2017. Son partenaire Sander Sagosen succède à Nikola Karabatic, un autre parisien (trois fois primé entre 2016 et 2018) sur le poste de demi-centre.

Sur le côté droit de la base arrière, encore raté pour Valentin Porte mais la récompense revient à son partenaire à Montpellier, Melvyn Richardson. C'est la 1ère fois qu'il était nommé.

Enfin sur le poste de défenseur, déjà nommés les années précédentes, l'Aixois Karl Konan a été plébiscité par les votants.

Absente de l'équipe type, l'USAM Nîmes est récompensée grâce au plus beau but de l'année, œuvre de l'arrière Elohim Prandi.

AILIER DROIT

AILIER GAUCHE

Fahrudin MELIC (Chambéry)

Uwe GENSHEIMER (PSG)

ARRIERE DROIT

ARRIERE GAUCHE

Melvyn RICHARDSON (Montpellier)

Mikkel HANSEN (PSG)

DEMI CENTRE

DEFENSEUR

Sander SAGOSEN (PSG)

Karl KONAN (Aix)

PIVOT

GARDIEN

Nicolas TOURNAT (Nantes)

Yann GENTY (Chambéry)



En Proligue, le principe de vote a été le même. Chartres, le champion de France est plébiscité à travers le nombre de lauréats désignés. Malgré une fin de saison gâchée par l'autoritarisme de certains, Robin Molinié (notre photo) fait partie de l'équipe-type de Proligue.

AILIER DROIT

AILIER GAUCHE

Matthieu DROUHIN (Saran)

Boïba SISSOKO (Créteil)

ARRIERE DROIT

ARRIERE GAUCHE

Sergiy ONUFRIYENKO (Chartres)

Robin MOLINIE (Chartres)

DEMI CENTRE

DEFENSEUR

Romain TERNEL (Limoges)

Johann CARON (Massy)

PIVOT

GARDIEN

Youssef BEN ALI (Chartres)

Mickaël ROBIN (Créteil)

Toutes les récompenses seront remises aux joueurs primés le vendredi 7 juin lors d'une soirée de gala à Paris. C'est à cette occasion que seront dévoilés trois autres trophées avec le MVP de la saison, le meilleur Espoir et l'entraîneur de l'année dans les deux championnats.

Au cours de cette soirée, un hommage tout particulier sera rendu à Thierry Omeyer qui après 25 ans de présence au plus haut niveau, met un terme à sa carrière professionnelle. D'autres joueurs comme Guillaume Joli, Arnaud Siffert ou Benoit Doré qui eux aussi, ont décidé d'arrêter, seront honorés.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

Le Caraty
en live avec Handvision