mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
La Nationale 1 masculine sur le point de basculer ?
La Nationale 1 masculine sur le point de basculer ?
20 Juin 2019 | National > Nationale 1M

Depuis maintenant 3 saisons la Nationale 1 masculine se divise en 2 phases. Une de poule et ensuite une de Play Off et Play Down. Largement décriée par les clubs cela pourrait s’arrêter dès la saison prochaine avec un retour à 4 poules, mais dans un format assez particulier…

Décryptage du problème
Depuis maintenant 3 ans et l’arrivée de la ProLigue dans le giron de la LNH, il est obligatoire pour un club de N1 Masculine de posséder le statut de « Voie d’Accès au Professionnalisme » pour valider une montée sportive dans la 2° division gérée par la LNH. Avec un championnat à 3 poules, impossible d’assurer l’équité sportive, puisque tous les clubs de N1M ne passent pas sous le statut VAP. D’où la création il y a 3 ans d’un système de Play Off pour que les VAP en position de monter puissent se rencontrer et ainsi assurer un minimum d’équité. Il ne faut pas oublier que ce système avait été mis en place à la suite du refus des clubs et des Ligues en AG fédérale de créer une D3 où tous les VAP seraient regroupés ainsi que les meilleurs non-VAP qui eux ne pouvaient valider une montée en ProLigue. Il est vrai que la création d’un nouveau niveau national pouvait engendrer un sérieux coup au niveau des subventions publiques, celles-ci étant assurées pour certaines jusqu’au 4° niveau national, ce qui aurait pu avoir comme effet de priver les clubs de N2 de subsides essentiels pour leur fonctionnement. Mais au bout de 3 ans, ce système de Play Off et Play Down est repoussé par les clubs qui demandent un changement de règles au plus vite. Retoquage du projet de D3 ressorti des cartons, refus de continuer sur le format existant, bref, les clubs de N1M étaient peu ou prou comme l’air du temps dans les ronds-points : Ils savaient à peu près ce qu’ils ne voulaient pas, mais ne savaient pas trop ce qu’ils voulaient

La solution envisagée
La COC fédérale s’est donc mise au travail et a sorti un projet qui semble satisfaire à peu près tout le monde… Enfin environ 70 % des clubs concernés, ce qui est pas mal du tout vu les problématiques de chacun qui sont parfois totalement antinomiques. Sachant que les clubs de LNH qui ont leurs réserves concernées se sont prononcés contre pour quasi la moitié d’entre eux, alors que tout semble les avantager et que les responsables des centres de formation impliqués étaient quasi tous pour la nouvelle formule… Un choix sans doute très politique dans tout cela, mais bref. On partirait donc sur une N1M a 4 poules de 12 équipes, mais l’une d’elle aurait un statut un peu spécial, puisqu’elle regrouperait tous les clubs VAP ainsi que les meilleurs non VAP de la saison 2018-2019 pour faire le nombre. Car on sera loin des 12 clubs ayant le statut VAP la saison prochaine, on devrait plutôt tourner autour de 4 ou 5 au maximum. Celle poule qui sera une sorte de N1 Elite serait adossée à 3 poules de N1 d’accession, où les deux meilleurs non VAP à l’issue de la phase finale intégreraient la poule élite la saison suivante tandis que les 2 derniers non VAP de la poule Elite repartiraient en poule d’Accession sauf si validation d’un statut VAP.

Cette formule  présente l’avantage de répondre à la majorité des problématiques à savoir de :

  • Ne cas pas créer une division supplémentaire
  • De supprimer les Play Off et Play Down
  • De pouvoir être mise en place dès la saison prochaine
  • De respecter l’équité sportive entre les VAP qui s’affronteront tous et qui joueront tous les mêmes adversaires dans une même phase de compétition et aux deux VAP les mieux classés dans la poule élite de pouvoir accéder à la ProLigue
  • De proposer une finalité pour le titre de Champion de France de N1 aux deux premiers de chacune des 4 poules avec des 1/4, 1/2 et une finale en aller et retour.
  • De réduire les déplacements et de limiter le nombre de journée de la phase régulière à 22 journées.
  • De stabiliser les clubs dans ce niveau avec seulement 6 descentes par saison en N2.

En tout cas, cette proposition a l’aval de la grosse majorité des clubs pour le moment et que le CA de la FFHB a validé la proposition sur le score implacable de 93% de vote pour. Bref, tout cela pourrait ben voir le jour dès le début de la saison prochaine. On devrait le savoir assez vite, aux alentours du 1° juillet !

Les conséquences pour les autres.
Si un tel remaniement de la N1M se fait, alors ce sont tous les niveaux nationaux, et par ricochet régionaux et même départementaux qui seront impactés. Il y a à aujourd’hui 32 clubs sportivement en N1M, même si à aujourd’hui on n’en connaît pas tous les noms au vu des procédures en cours. On garderait les 6 descentes, Belfort, Créteil II, Epinal, Folschviller, Gien et Nogent resteraient donc en N1M. Mais avec les 6 montées validées d’Ajaccio, Livry Gargan, Lyon-Caluire, Nantes II, Savigny et Toulouse II, seraient aussi invités à monter tous les 2° de N2, Antibes, Bourgoin Jallieu, Ivry II, Tremblay II, Cesson II et Bruges. Cela ne fait pas encore tout à fait le compte puisqu’on arrive à 44 avec tout ce beau monde. Ce sont donc les 4 meilleurs 3° de N2M qui seraient invités à monter en N1M, ceux des poules 2, 3, 4 et 5 donc, Chartres II, Dunkerque II, Mulhouse/Rixheim et Saint Flour. Mécaniquement ces non-descentes et ces montées ouvriraient un grand bal de repêchages au niveau N2 et N3 concernant le Fédéral, mais par effet domino dans les régionales et même parfois départementales. Juste un exemple, au lieu de 3 descentes par poule de N3M en Pré Nationale il n’y en aurait plus qu’une seule !

Le lapin CNCG qui sort du chapeau
Mais avec cette refonte, la FFHB a décidé aussi d’y adjoindre un coup de gendarme financier. A aujourd’hui seuls les clubs VAP passent sous les fourches caudines de la CNCG et doivent montrer patte blanche. Si le projet est validé, et c’est là que certains clubs de N1M toussent, tous les clubs de N1M auront leurs comptes épluchés par la CNCG… Pas sur le montant de leur budget, puisqu’ils n’ont aucune obligation, si ce n’est de pouvoir exister sportivement. Mais sur le déficit potentiel que certains clubs pourraient tenter de creuser… Bref, si on admet qu’il y aura 31 clubs non VAP en N1M la saison prochaine, si on exclut logiquement les 12 centres de formations engagés en N1M, ceux-là devront présenter un budget à l’équilibre, et là sans doute on pourrait littéralement assister à un travail d’équilibriste de haut vol !

Des nouvelles des affaires en cours…
Si Grenoble devrait connaître incessamment sous peu l’état de son appel devant le Jury de la FFHB, concernant la sanction prononcée sur le SM Vernon par la LNH il y a du nouveau. Alors qu’en premier avis le président du SMV ne voulait pas faire appel. Après concertation avec les pouvoirs publics locaux, le SMV a décidé de faire appel de sa rétrogradation en N1M. Côté dossier de repêchage, Valence, Strasbourg sont sur les rails, tandis que Caen ne souhaite pas en faire un, le président de Caen, Thomas Lamora expliquant avec une logique évidente, qu’il vaut beaucoup mieux jouer les premiers rôles en Nationale 1 que de vivre une nouvelle saison galère en ProLigue à laquelle les Vikings pourraient avoir du mal à résister. Enfin, il se murmure qu’Angers aurait déposé un dossier de repêchage lui aussi, à suivre…

© François Dasriaux
Partager
    Avis équité sportive ?
    Cédric ALEVEQUE | Jeudi 20 Juin 2019 (18h18)
    A la vue de la réforme, je me pose quand même la question de l'équité sportive qui n'est nullement mentionné dans votre article ?


    On change les règles après championnat et ça ne choque personne ?


    On propose au club de se maintenir ou de monter plus haut , et d'avoir moins de frais, il semble logique que tout le monde adhère, proposez 100€ à tous le monde et tout le monde votera oui.


    Il est peut être en effet nécessaire de réformer cette N1, mais je m'interroge clairement sur le timing ?


    Pour moi les dés ont été pipés.


    Ensuite pour la réforme sur le fond , on aura donc une poule de club qui ont de l'argent qui ne peuvent pas descendre (une sorte de N1 ligue semi fermée) et 4 poules de "N1" qui vont fortement ressembler à la N2 qu'il y avait il y a quelques années, on appelle ça juste N1 pour un soucis de subvention auprès des collectivités, mais soyons honnête le niveau s'en ressentira forcement tout comme lors de la précédente réforme.


    Je ne suis jamais fan des éléments décidés à la va vite, après les présidents de club votent il parait donc que ça sera démocratique..


    Moi en tant que joueur ça me pose quand même des questions que le débat soit si opaque ,et sur un tel timing pour quelque chose qui aura un impact sur les niveaux N1 à régionaux.
    Identification nécessaire pour ajouter une réaction
    Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
    (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
    joueurs | équipe | actualités