mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial U21 M: Personne ne peut s'imaginer à quel point, c'est dur !
Mondial U21 M: Personne ne peut s'imaginer à quel point, c'est dur !
28 Juillet 2019 | International > Mondial

Mirko Perisic est l'entraîneur du pôle espoirs de Cesson-Rennes, il est surtout dans le staff de l'équipe de France des moins de 21 ans. Il passe la plupart de ses journées à filmer du handball, à décortiquer les adversaires et séquencer les images pour apporter de précieux renseignements avant d'aborder une échéance capitale. Cette nuit de samedi à dimanche a été courte, le temps de travailler sur quelques images de la Croatie. Pour autant, tout coach qu'il est, il éprouve une certaine fierté face au travail accompli par tous les joueurs présents au sein du groupe.

par Yves Michel, envoyé spécial à Pontevedra

Il parait que tout Breton qui se respecte affectionne la galette-saucisse et le travail bien fait. Et dans ce dernier domaine, dès qu'il entame un stage ou une compétition avec une équipe de France (il a œuvré avec Eric Quintin en France Jeunes) Mirko Perisic n'a aucun répit. Son rôle: analyser les matches des Bleus mais également ceux de leurs adversaires potentiels. Il est donc très bien placé pour mesurer la progression de la génération 98-99 et l'excellent parcours qu'elle est en train de boucler.  

Mirko, on a l'impression que l'enchaînement de 5 finales, c'est un résultat banal ?
Franchement, le prix de la banalité est élevé. A chaque fois, il faut gravir la montagne et ce n'est jamais facile, on l'a bien vu sur le parcours. On savait où on voulait aller et on y est. Mais pour revenir sur la question, si c'est banal, c'est vraiment une fausse impression.

Qu'est-ce que ce groupe a de plus ?
La polyvalence et surtout ce sont des gars qui sont constamment à l'écoute. On est capable de jouer sur plusieurs registres. Je vais prendre un exemple, avec les trois dispositifs de défense. En 1-5 homme à homme, en 1-5 de zone ou 0-6 plutôt homme à homme et ça je trouve que c'est très dur pour les adversaires. L'Egypte, dès qu'on est passé en 1-5 de zone, ils ont commencé à déjouer. Et ça c'est le fruit de la formation.

Mais c'est plutôt le collectif ou les talents individuels qui font la différence ?
IL y a le collectif puisqu'il existe une continuité du fait que la plupart des garçons se suivent depuis qu'ils sont cadets. Après, il y a des individualités bien-sûr et toutes les équipes ont des joueurs talentueux. On en a pas mal qui évolue en D1. Et puis, ils ont acquis de l'expérience et le handball français travaille pour arriver à un bon résultat.

La Croatie ?
Je ne sais pas si ce style nous conviendra le mieux. Il aurait pu y avoir le Portugal qui joue sur un faux rythme, mais franchement les deux équipes se valent.

Vous aurez un avantage de deux heures sur eux … C'est important ?
De mémoire, en jeunes, on avait joué la 2ème demi-finale et cela ne nous avait pas été fatal. Ce qui est sûr en revanche, c'est de bien récupérer. Mais ce qui va jouer, c'est la lucidité et la détermination.



Le petit message de Hugo Brouzet


Il a raté le 1er stage de Capbreton à cause d'une fissure de fatigue au pied droit et contrairement au Mondial U19 en Géorgie ou à l'Euro U20 en Slovénie, il n'a pu participer à l'aventure espagnole avec ceux de sa génération. Sa courte rééducation a porté ses fruits et il s'est bien reposé durant les vacances. Le longiligne chambérien Hugo Brouzet a suivi le cheminement de ses potes et il a tenu à leur envoyer un message d'encouragement.  

"Salut les gars ! J'étais sûr que vous y arriveriez. Vous êtes formidables. Je suis persuadé que les personnes qui vous suivent, parviennent à percevoir cette identité que notre génération a toujours créé au fur et à mesure des années passées ensemble. On a connu des hauts, on a connu des bas mais on a toujours su faire face. Je suis vraiment fier de la manière dont vous vous êtes relevés durant la compétition. J'ai été constamment avec vous. Cette fois, il m'a manqué cette excitation, cette joie à l'idée de vous retrouver en stage. Ce sont des relations uniques qu’on ne retrouve que rarement dans sa vie ... en tous cas, les émotions que j'ai partagées avec vous sont uniques et je ne les échangerai pour rien au monde ! je vous suis jusqu'au bout, je suis dans mes montagnes mais vous le savez, vous êtes tous près de mon cœur. Je sais que vous allez le faire. Vous en êtes capables !!! "


                            Le demi-centre Filip Vistorop, homme-clé de la Croatie

FRANCE - CROATIE

Les principales confrontations entre les deux équipes

Euro U18 en Croatie (2016)
en finale: la France bat la Croatie (40-38 / MT 18-19). Une rencontre épique puisqu'après avoir fait jeu égal en 1ère période avec la nation hôte, les Français ont encaissé un 9-2 au retour des vestiaires et se sont retrouvés menés de six longueurs à 20 minutes du terme. Sur l'impulsion du duo Villeminot-Bos, le retard a été comblé en cinq minutes et les Tricolores ont remporté l'Euro.

Euro U20 en Slovénie (2018)
au Tour principal: la France bat la Croatie (37-28 / MT 18-14). Jamais les Tricolores n'ont été en difficulté dans cette confrontation marquée par la réussite au tir du trio Villeminot-Gaudin-Tribillon et l'homogénéité des deux gardiens Soullier et Kieffer. En face, l'arrière droit Ivan Martinovic a été un des rares à se singulariser.

Dans son histoire, la Croatie n'a jamais été championne du Monde en catégorie des moins de 21 ans et n'est jamais montée sur un podium.

La sélection croate des U21 est entraînée depuis cette saison par Davor Dominikovic (41 ans) vainqueur de la Ligue des Champions en 2005 avec le FC Barcelone et de la coupe EHF en 2000 avec Metkovic (Cro) – médaillé d’or aux JO d’Athènes 2004 et au Mondial 2003 au Portugal – il est passé par Paris handball (2010-11) puis Ivry (2011-13) avant de jouer à Hambourg sous la direction d'un certain Christian Gaudin.

Ce globetrotter réputé comme étant un excellent défenseur a réussi à redonner une âme à cette sélection. Les individualités répondent toujours présentes avec le tandem Martinovic-Vistorop (pas loin de 100 buts à eux deux, respectivement 53 et 46) en attaque et Ivan Eres, le meilleur gardien de la compétition. La Croatie n'a montré que très peu de failles (un sans faute avec 8 victoires en autant de rencontres) depuis son 1er match de poule, le 16 juillet dernier.



Davor Dominikovic: "je retrouve le fils de mon ancien coach, Christian Gaudin !"

Davor, un France-Croatie en finale, cela rappelle quelques souvenirs…
Oui peut-être chez les "A" mais pour cette génération, c'est aussi la finale de 2016. A l'Euro 2016 chez nous (catégorie des moins de 18 ans). C'est le destin car l'histoire se répète. C'était le début de l'aventure pour ces joueurs et ils vont la conclure avec la même confrontation. J'espère que cette fois-ci, l'issue sera plus favorable à la Croatie.

Face au Portugal, tes joueurs ont du livrer un combat de tous les instants…
Oui, d'ailleurs, il faut se poser beaucoup de questions. On vient de jouer le dernier match du programme de la journée, après celui des Français et la finale est programmée à 16h. Ce ne sont que des mecs de 21 ans, ce n'est pas normal qu'on joue de façon si rapprochée. Surtout après 8 matches en douze jours ! Il faut que la Fédération médite là-dessus sinon on va à la casse !

Pour une finale, tout le monde se surpasse…
On retrouve un adversaire qui est allé de mieux en mieux. Ils ont joué trois bons matches, j'ai surtout vu celui d'aujourd'hui face à l'Egypte et hier au Danemark. Le retour de Prandi leur fait beaucoup de bien et le fils de Christian Gaudin est très efficace. Je vais retrouver le fils de mon ex entraîneur à Hambourg (2014) ! Les années passent vite. Mais bon, c'est ma 1ère de coaching chez les jeunes, j'en suis satisfait et c'est passionnant de vivre l'histoire qu'ils veulent écrire.



La petite finale pour l'attribution de la médaille de bronze aura lieu à 14h00 entre l'Egypte et le Portugal, victime malheureuse de la Croatie (28-31). La finale entre la France et les joueurs des Balkans est programmée 2h30 plus tard. Elle sera arbitrée par le binôme espagnol Javier Álvarez Mata et Yon Bustamante López.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités

La LFH en Live
avec Handvision