mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EDF U19 M: Un lourd héritage à assumer
EDF U19 M: Un lourd héritage à assumer
4 Août 2019 | International > Mondial

Une semaine après l'exploit et la médaille d'or des U21 en Espagne, les Français de la génération 2000-2001 partent en Macédoine du nord pour le championnat du monde de leur catégorie. Si l'envie de bons résultats est présente, l'héritage est lourd à porter. Les objectifs prendront forme au fil de la compétition même si Eric Quintin ne désespère pas atteindre le carré final.

par Yves MICHEL


L’été ce qui est bien, c’est qu’avec les jeunes, le handball ne s’arrête jamais. Chez les garçons, après le FOJE à Baku où les joueurs de Pascal Person ont pris la plus inconfortable des places, la 4ème, après le championnat du Monde des moins de 21 ans et cet ultime feu d’artifice à Vigo avec une médaille d’or autour du cou, la génération 2000-2001 prend le relais en Macédoine pour le Mondial de la catégorie d’âge. Réuni en stage à Font-Romeu (Pyrénées-Orientales) tout le groupe, encadrement compris, a pu apprécier le cheminement et les exploits de leurs aînés. « Bien-sûr qu’on est fier de ce qu’ils ont fait, s’exclame Eric Quintin, le patron des U19. Ils nous ont rendus vraiment heureux pendant les deux ans passés avec nous. Mais ce qui est le plus impressionnant, c’est que c’est une équipe où le lien est palpable. On a adoré cette fratrie qu’ils formaient, autant sur que hors du terrain. » Les félicitations doivent être à la mesure de l’exploit. Il sera difficile de placer la barre aussi haute, même chez les "A". Cinq finales disputées, quatre remportées. Ils ont fait mieux que ceux qui les avaient précédés et qui en passant juniors, n’ont pu rajouter que deux médailles de bronze à l’or existant. « A la décharge des 96-97, on a choisi de leur enlever Ludovic Fabregas et sans lui, ce n’est plus la même équipe. A notre niveau, on a adoré les deux groupes mais effectivement le dernier, avec moins d’individualités et certainement plus de pression, a voulu montrer qu’il était au niveau et qu’il pouvait même dépasser ceux d'avant. »  Une page s’est donc tournée et la génération des Villeminot, Gaudin, Tribillon, Kieffer et autre Nahi laisse un lourd héritage désormais difficile à gérer par ceux qui ont été retenus par l’ancien Barjot. «Là est tout le problème. Ils ont l’envie de bien faire mais ils le portent un petit peu comme un fardeau. Comme nous, ils sont admiratifs devant les exploits qui viennent d’être réalisés mais ça les bride un peu. Sans parler de complexe, ils n’ont pas encore la capacité de croire en eux et il y a un aspect qui prend toute son importance. C’est la culture de la compétition transmise souvent par les parents. Chez les 2000-2001, c’est moins flagrant et du coup, ils subissent un peu trop le contexte. » Depuis deux ans, Eric Quintin a fait preuve de patience et de pédagogie pour dégager le meilleur groupe de joueurs possible. Jamais, pourtant, autant d’éléments n’avaient participé aux différents stages proposés. Le brassage chez les 2000-2001 est important. Près de 70 joueurs dont 11 gardiens ont été passés en revue. « Je ne cache pas que le groupe a été très compliqué à constituer, c’est clair. Il est moins homogène que le précédent. Il y a de bons joueurs mais collectivement, on a encore trop de temps faibles. » Pourtant, la saison dernière à l’Euro, en tenant compte des blessures de dernière minute qui sont venues perturber l’ambiance générale, les Tricolores se sont classés 7èmes. « Je dirai que c'est un classement honorable avec un côté de tableau qui nous était favorable et des résultats, je pense à l’Espagne ou au Danemark, où cela aurait pu mieux payer. Il y a eu des matches où on n’était pas loin de notre meilleur rendement. Il faudra qu’on soit de toute façon à notre meilleur niveau si on veut prétendre à l'excellence. »


                                               Antoine Tissot, un des "patrons" des U19 français

La préparation s’est déroulée en deux temps avec notamment trois confrontations face au Portugal à St Malo et deux à Font-Romeu contre l’Italie sans les frères Mengon que l’Académie de Montpellier n’a pas voulu libérer. Les résultats sont mitigés mais Eric Quintin a pu dégager une liste de 17 éléments (voir plus bas) et une ossature sensée tenir la route. « On a quand même bien travaillé avec des gamins qui sortaient d’une période de vacances. Par rapport à celui de l’an passé (à l’Euro) c’est un groupe plus stable même s’il nous manque sur le poste de pivot Théo Monar qui est un garçon extraordinaire à la fois sur le plan humain et sportif et on est un peu juste sur l’aile droite. On doit faire sans Hugo Cabannes et Marc Leyvigne. On a rappelé le petit Laden et on va surtout compter sur Antoine Tissot. Lui, pas question de le perdre. »  A l’équipe de France ensuite de bien négocier ses cinq 1ers matches de la phase préliminaire avec une programmation qui ressemble beaucoup à celle des U21 en Espagne. Les partenaires de Sadou Ntanzi retrouveront la Suède, le champion d’Europe en titre mais qui est profondément remaniée, l’Egypte, la Hongrie et pour la note exotique, Taïwan et le Canada. « J’ai du respect pour ces nations, ça me fait vraiment plaisir de les voir contribuer à l’internationalisation du handball. On joue les Canadiens d’entrée, de leur côté, ils n’auront rien à perdre et cela risque d’être très engagé, il faudra donc être très sérieux pour ne pas galérer. On sait qu’un Mondial commence dès les matches couperet, qu’on termine 1er ou 4ème n’a pas tant d’importance que cela dans l’impact sur le moral et le plaisir d’avancer dans l’épreuve. » D’autant que le groupe avec lequel la France est amené à croiser, prend des allures de championnat d’Europe avec la Croatie, l’Espagne, la Slovénie et la Norvège. Le Chili et l’Arabie Saoudite n’ayant que très peu de chance de basculer en 8èmes. Avec les incertitudes qui pèsent sur le niveau des petits Bleus mais aussi leur envie et leur caractère imprévisible, fixer un objectif est-il opportun ?  « Nous, on aime gagner, on ne se refait pas. Les garçons ont des rêves, je ne suis pas sûr qu’ils soient lucides sur le niveau d’engagement nécessaire pour les atteindre mais comme on est très attaché à eux, on est là pour les aider à y arriver. Rien ne sera simple mais je serais comblé si on atteignait le dernier carré. » Et l’héritage, ce sacré héritage des deux précédentes générations qui ont raflé leur Mondial U19 respectif s’impose comme une obsession. Sans qu’il faille pour autant répéter à ces minots nés en 2000 et 2001 qu’ils seront montrés du doigt s’ils ne réussissent pas.   

Les 17 Français retenus pour le Mondial U19 en Macédoine du nord

NOM

PRENOM

CLUB

Poste

Age

Taille

Poids

BOLZINGER

Charles

Montpellier HB

GRD

18

198

92

DAMATRIN

     Baptiste

HBC Nantes

ALG

19

177

81

DE LA BRETECHE

Lucas

St Nazaire HB

DC

17

190

85

GAILLARD

Guénolé

HBC Nantes

ARG

18

190

86

GOUY

Valentin

Villeurbanne HB

GRD

18

188

82

LADEN

Pierre

Compiègne HBC

ALD

18

182

75

LENNE

Arthur

Selestat Alsace HB

PVT

18

192

92

MANDIANGU

Jotham

Cesson Rennes MHB

PVT

19

187

97

NTANZI

Sadou

PSG Handball

DC

19

183

80

PASCHAL

Drévy

St Raphaël VHB

ALG

18

192

75

SALOU

Mathieu

Cesson Rennes MHB

ARD

19

202

95

SPADY

Loïc

PSG Handball

GRD

19

187

77

THELLIER

Thibaut

Dunkerque HBGL

ARD

19

190

85

TISSOT

Antoine

Chambéry Mt B. Savoie

ALD

18

177

68

VERIN

Yvan

Mainvilliers Chartres

ARG

18

184

93

YAMDJEU

Jordan

US Ivry HB

PVT

19

188

95

ZAEPFEL

Aymeric

US Ivry HB

ARG/DC

18

188

90

Les matches du Tour Préliminaire à Skopje (Jane Sandanski Arena) Gr. B

06/08/19

16h30

SUE - EGY

09/08/19

10h30

SUE - CAN

18h30

FRA - CAN

12h30

FRA - HON

20h30

HON - TAI

14h30

EGY - TAI

07/08/19

16h30

EGY - FRA

10/08/19

16h30

FRA - TAI

18h30

TAI - SUE

18h30

HON - SUE

20h30

CAN - HON

20h30

CAN - EGY

08/08/19

 

REPOS

11/08/19

 

REPOS

12/08/19

10h30

TAI - CAN

TAI / Taïwan

12h30

HON - EGY

14h30

SUE - FRA

S'ils terminent dans les quatre 1ers et se qualifient en 8èmes de finale, les Tricolores croiseront avec le Groupe A (le 1er du groupe est opposé au 4ème de l'autre groupe, le 2ème au 3ème) où figurent la Croatie, l'Espagne, la Slovénie, la Norvège, le Chili et l'Arabie Saoudite.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités