mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Starligue: Noah Gaudin redécouvre Aix
Starligue: Noah Gaudin redécouvre Aix
12 Septembre 2019 | France > LSL
Un de chute pour Montpellier et Nantes, respectivement à Nîmes et Paris, la saison démarre véritablement en trombe chez les gros. Quel sort sera réservé ce soir à Pays d'Aix et Chambéry qui s'affrontent en Provence (20h45 sur beIN 1) ? Ce match qui clôture une 2ème journée déjà riche en émotion sera l'occasion pour Noah Gaudin après son passage par Cesson et le Mondial U21 qu'il a remporté avec la génération 98-99 de retrouver l'ambiance de l'Arena aixoise.

par Yves MICHEL

Huit petits jours de vacances ont suffi à le rebooster. Mais avait-il besoin de l’être après ce qu’il venait de vivre ? Noah Gaudin a encore en tête la quinzaine passée dans l’ouest de l’Espagne où avec ses potes de la génération 98-99, il est venu décrocher la médaille d’or au championnat du Monde U21. « Ce qu’il en reste ? Déjà un super souvenir mais surtout cela m’a permis de faire le plein de confiance. » Ce titre à peine fêté et après une courte villégiature en amoureux en Catalogne, histoire de se changer les idées, le demi-centre a repris le chemin de l’entraînement. A Aix qui à la mi-novembre 2018, l’avait prêté à Cesson. « C’était particulier car j’avais l’impression de n’y avoir pas mis les pieds depuis longtemps. Il y a c’est vrai des visages qui m’étaient familiers mais aussi ce besoin de me trouver une vraie place. »  Flashback dix mois plus tôt en Provence. Le joueur est peu utilisé et la gamberge s’installe peu à peu. Le club n’insiste pas et lui permet de rallier la Bretagne et Cesson où Christian, son entraîneur de père a besoin d’étoffer son groupe. « Cela m’a permis de franchir un cap. Je savais que j’allais avoir des responsabilités, du temps de jeu. J’ai beaucoup appris et même si les résultats sportifs n’ont pas été souvent au rendez-vous, j’ai retiré un maximum de positif. Et derrière surtout, il y a eu le Mondial. » Et en Galice, le gamin a rayonné. C’est notamment lui qui en 8èmes grâce à ses neuf buts dont l’ultime quasiment sur le buzzer, a crucifié l’Espagne et initié la suite triomphale jusqu’à la finale. « Quand les lumières se sont éteintes, j’ai eu du mal à redescendre de mon petit nuage. » Cette aventure lui a ouvert l’appétit et a augmenté son envie. « Quand le mardi suivant, j’ai repris avec Aix, j’étais hyper content d’aller m’entraîner. » Noah a retrouvé l’Arena et quelques changements. Aymeric Minne a fini par quitter la Provence et Nicolas Claire est venu le remplacer. Mais pas que. « "Nico" est le patron de l’attaque, c’est depuis plusieurs saisons, un des meilleurs sur le poste. La hiérarchie est établie mais quand j’ai réintégré l’équipe, il a été tout de suite bienveillant à mon égard. Ses conseils me sont très précieux. Maintenant, c’est au coach de décider comment il veut nous utiliser. De mon côté, je travaille pour apporter le maximum à l’ensemble.» Jérôme Fernandez a de son propre aveu, retrouvé un jeune homme métamorphosé, qui a acquis de la maturité et montre une réelle implication.



Dans un club qui au fil des années se veut être encore plus présent sur la scène nationale mais également européenne. « Vu le budget, les infrastructures et le recrutement avec "Nico" mais aussi Vid Kavticnik et Baptiste Bonnefond, on se doit de faire mieux que la saison dernière. On a un groupe pour tenir les 1ers rôles. Avec les aléas que cela peut comporter notamment les absents (Konan est blessé, Kavticnik en proie à des soucis personnels). Mais il y a vraiment de quoi faire. » Et après une entrée en matière chez le promu chartrain où tout s’est dénoué dans le dernier quart d’heure, le test de ce jeudi face à Chambéry se révèle capital. Les Savoyards sont les adversaires parfaits pour s’étalonner. « C’est une équipe à fort potentiel, elle l’a montré l’an passé. D’ailleurs, la saison dernière, Aix n’est pas parvenu à la battre. Cette fois, il faut inverser le scénario, au moins à domicile. Chez nous, les points vont peser plus lourds. Et c’est vrai que même si on en est qu’au début, cette confrontation peut être déjà déterminante. » A Aix, inutile de le rabâcher, les dirigeants, les supporters attendent beaucoup de leur équipe. Ils ne veulent plus vivre ces matches au couteau où la décision ne bascule que dans les dernières secondes, comme ce fut le cas par le passé. « Il nous faudra être rigoureux sur tous les matches, concède le jeune demi-centre. Être plus constants. Montrer qu’on est capables de battre les gros mais aussi ne pas se faire peur face à des équipes réputées plus faibles. » Avec le 3ème budget de la Starligue (à peine moins de 7,5 M d’euros derrière Paris et Montpellier), le PAUC n’a vraiment pas le droit de décevoir... et Noah Gaudin non plus. 

Une curiosité: depuis son accession à l'élite en 2012, Pays d'Aix ne s'est pas souvent imposé à domicile en championnat face à Chambéry. En sept saisons, les Provençaux comptent un seul succès (29-28) à la maison en 2017-2018. Et Noah Gaudin qui ce soir-là n'avait pas été sollicité, faisait déjà partie de l'effectif coaché déjà par Jérôme Fernandez.

© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités