mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC : Montpellier change d’histoire
LDC : Montpellier change d’histoire
21 Septembre 2019 | Europe > Champion's League

En manque de rythme pendant 45 minutes. Dominé au score avec parfois 3 buts de retard, Montpellier a réussi à inverser la tendance dans le dernier quart d’heure dans le sillage d’un Melvyn Richardson de gala et s’imposer au Meshkov Brest 27-25. Une victoire qui évacue les démons de la saison dernière où le MHB avait dû attendre la 8° journée pour enfin remporter un match et qui donne aux joueurs un plus de confiance déjà boosté par la victoire sur le gong de mercredi face à Chambéry.

On ne sait pas ce qu’il pourra advenir des chances du MHB dans cette poule B qui ressemble quand même à un gros épouvantail. Mais une chose est sûre, en restant sur ce tempo, il apparaît évident que le club héraultais devrait a minima laisser deux équipes derrière elle. D’abord celle de Meshkov Brest qui n’est pas au niveau de la saison dernière offensivement malgré un duo de gaucher Marko Panic – Darko Djukic performant comme à Porto. Puis Zaporojie et même Porto semblent tout à fait dans les cordes d’un Montpellier qui va à un moment retrouver toutes ses forces vives sur le terrain. Pour Veszprém, Kiel, Kielce et le Vardar, ce sera une toute autre musique. Toujours est-il que cette victoire va encore faire un bien fou dans les têtes et peut-être permettre à Melvyn Richardson de redevenir le joueur intenable et déterminant qu’il fût lors de la première partie de saison dernière.

Mais avant le show de son jeune gaucher, clairement, Montpellier a été en difficulté dans le jeu et même parfois à la limite de la rupture. Même si défensivement, les choses étaient plutôt de bonne facture, le MHB subissait le tempo de jeu imposé par le Meshkov Brest et n’arrivait pas à enflammer un peu les débats. Et sur attaque placée, la base arrière héraultaise manquait par trop de force de frappe pour mettre hors de position les grands gabarits bélarusses. Pas maladroits du tout dans leur 6-0 faite de cohésion et d’une belle mobilité pour de tels gabarits, les hommes de Raul Alonso avaient en plus, comme la saison dernière, un sacré atout dans les buts en la personne d’Ivan Pesic. Même si son compatriote Marin Sego faisait de jolies choses lui aussi dans les buts du MHB, il fallait se rendre à l'évidence, Ivan Pesic avait pris la mesure de certains shooteurs montpelliérains ce qui handicapait largement le MHB. Sans rythme, sans grandes envolées, le match était loin d’atteindre des grands sommets techniques et cela convenait parfaitement aux locaux qui menaient presque tranquillement le match de 2 ou 3 buts, même avec de temps en temps quelques bonnes séquences, Montpellier subissait clairement un match mal engagé pour eux.

Le début de seconde période allait être le moment le plus complexe pour eux. Pesic sortait à peu près toutes les tentatives de Montpellier et même si Meshkov Brest perdait beaucoup de ballons, encore plus que le MHB, il en restait encore suffisamment pour se retrouver à +3 avec la balle de + 4 dans les mains. Cette balle ratée par les locaux, va être sans doute le tournant du match. Le retour de Melvyn Richardson couplé a un très joli passage offensif de Fredrik Petersson, un peu privé de ballons depuis le début de la rencontre, allait enfin débloquer les têtes des protégés de Patrice Canayer. Marin Sego montait en puissance en même temps que sa défense, Diego Simonet se jouait par deux fois en vitesse du repli défensif adverse et Melvyn Richardson entamait un clinic de shoot de loin impressionnant. Du rythme en attaque, défensivement solidaires et solides, enfin les joueurs montpelliérains utilisaient les bons outils pour s’offrir cette victoire si important pour les points, le moral et la suite de la compétition. Le triptyque à suivre avec Veszprém à la maison, Kielce en Pologne et Kiel à la maison peut arriver sans que le MHB soit totalement dépouillé. On se dit même que la venue d’un Veszprém châtié chez lui par Kiel en même temps que Montpellier s’imposait à Brest et peut-être une belle opportunité de marquer des points capitaux pour la qualification.

Meshkov Brest - Montpellier 25-27 Mi-temps : 13-12
Arbitres : MM Lars Geipel et Marcus Helbig (ALL)
Sportshall Victoria à Meshkov Brest
5 000 spectateurs
Evolution du score : 2-2 5°, 6-5 10°, 8-6 15°, 9-8 20°, 12-11 25°, 13-12 MT - 15-13 35°, 18-15 40°, 19-18 45°, 21-21 50°, 22-25 55°, 25-27 FT.
ChL M P. B 2019-2020, 21 Septembre 2019 (17h30), Journée 2
Meshkov BrestMeshkov Brest
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
D.DJUKIC3/43/36/700000617
S.RAZGOR2/20/02/20000026
V.SHUMAK3/30/03/30020035
A.KULAK3/50/03/50020033
A.SHKURINSKIY1/10/01/10000013
M.PANIC6/120/06/120041062
M.BARANAU0/00/00/00000000
A.SELVASIUK2/20/02/20021020
M.VAILUPAU0/00/00/00000000
N.OBRADOVIC0/10/00/1000000-1
A.YURYNOK0/10/00/1000000-1
B.KANKARAS0/00/00/0001000-2
W.ACCAMBRAY2/50/02/5003002-3
J.MALUS0/10/00/1001000-3
Total22/373/325/400015202526
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
I.PESIC13/391/214/410000009
I.MATSKEVICH0/00/00/00000000
Total13/391/214/410015202535
MontpellierMontpellier
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
M.RICHARDSON5/81/16/900000614
V.PORTE5/80/05/80020058
D.SIMONET MOLDES4/70/04/70020044
G.DUARTE2/30/02/30010023
M.GREBILLE1/10/01/10000013
H.DESCAT4/80/14/90011041
J.BOS0/00/00/00000000
P.GUIRAUDOU0/00/00/00000000
F.PETTERSSON3/40/03/40022030
M.SOUSSI0/00/00/00000000
G.TSKHOVREBADZE0/00/00/00000000
Y.LENNE2/30/02/3003002-1
K.VILLEMINOT0/10/00/1000000-1
Total26/431/227/450011302731
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
M.SEGO12/340/312/370000005
K.BONNEFOI0/00/00/00000000
N.PORTNER0/00/00/00000000
Total12/340/312/370011302736


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités