mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LSL: Cyril Dumoulin tourne déjà à plein régime
LSL: Cyril Dumoulin tourne déjà à plein régime
1 Octobre 2019 | France > LNH

Il aura attendu pratiquement huit mois avant de retrouver la compétition. Blessé lors du dernier Mondial, Cyril Dumoulin n'a pas raté son retour en championnat la semaine dernière avec Nantes face à Chartres. 16 arrêts et une envie dévorante de rattraper le temps perdu. Prochain rendez-vous, ce mercredi contre Tremblay au cours d'une 5ème journée qui pourrait encore réserver quelques surprises.

par Yves MICHEL


L'homme n'a pas changé. Le propos est mesuré mais la détermination toujours présente. Depuis ce dimanche 27 janvier, lorsqu'en pleine petite finale du Mondial face à l'Allemagne, le ligament antérieur de son genou gauche a lâché, Cyril Dumoulin a dû faire preuve de patience. Opération et surtout convalescence. Pour revenir encore plus fort, encore plus déterminé. Il a retrouvé l'élite sous les couleurs du "H" mercredi dernier à l'occasion du déplacement à Chartres. Et cela s'est plutôt bien passé. Large succès pour les Nantais (38-28) et surtout, 16 arrêts pour le gardien. Une perf qui ne demande qu'à être confirmée face à Tremblay.

T’attendais-tu à un tel retour... si tôt ?
En tout cas, c’est très rassurant. A l’entraînement, tout se passait bien mais on connait tous la différence qu’il peut y avoir avec la compétition. Je n’ai pas bénéficié des matches de prépa pour m’étalonner donc j’ai dû aller directement au feu. Je suis content car ça s’est passé encore mieux que je ne l’espérais.

Qui plus est, tu joues la totalité du match...
Je savais qu’Alberto Entrerrios voulait me tester mais pas forcément sous cette forme-là. C’est une grosse preuve de confiance de sa part mais aussi une grosse pression sur mes épaules. Cela m’a boosté et aidé à être performant.

Depuis janvier, tu as respecté toutes les phases de la convalescence
Oui, on a été très prudent en prenant le temps de valider chaque étape durant cette longue reconstruction. Même si parfois, je l’avoue, il y avait de l’impatience et de l’envie de montrer que j’avançais. J’ai eu la chance d’être entouré d’une équipe médicale très performante et investie.

7 mois d’absence… comment as-tu retrouvé cette équipe ?
Transformée. Il y a eu énormément de changements dans l’effectif, dans la manière de fonctionner, dans le staff... c’est une équipe rajeunie qui a envie de beaucoup faire ensemble mais aussi un groupe qui se découvre. C’est une situation que j’affectionne particulièrement quand il y a des changements, de nouvelles têtes, c’est quelque chose de rafraîchissant. La routine est l’ennemi du haut niveau.

Découverte aussi d’un nouveau binôme, Emil Nielsen…
Là aussi, j’adore. Cela modifie les habitudes. On était bien ancré dans le quotidien avec Arnaud (Siffert) et là, forcément, il y a quelque chose qui se redessine. On se teste au début et on trouve les réglages au fur et à mesure.

Avec lui, c'est une nouvelle approche ?
On a quand même tous la même culture de la performance et du handball. C’est un Nordique, il est jeune et débarque dans un environnement qu'il ne connaissait pas. En même temps, on voit qu’il a déjà pas mal de repères. 

Y’a-t-il une hiérarchie au niveau des gardiens ?
Il n’y rien d’établi et Alberto préfère parler de paire. Je ne sais pas s’il y a forcément un n°1 et un n°2 mais le fait de me faire débuter contre Chartres, c’est un message assez fort. Dans ce domaine, c'est le coach qui décide.

Le "H" a-t-il retrouvé son statut ? 
En tout cas, il y a la volonté de bien faire ! Le groupe a changé et la saison a débuté avec quelques blessés. Cette équipe a du potentiel mais on sait que cela ne suffit pas pour se glisser dans le Top 3. Chaque journée sera un sacré combat.

Il manque cette année, une participation en Ligue des Champions
C’est sûr, c’est l’objectif majeur mais on sait que cela passera par de bonnes perfs en championnat. La Ligue des Champions, c’est la plus belle des compétitions, c’est presqu’un autre métier.

Les échéances en 2020 sont nombreuses. L'Euro avec les Bleus, peut-être les Jeux
Là aussi, j’ai envie de prendre part à l'aventure et je travaille pour. J’ai quitté l’équipe de France sur blessure et je suis impatient de la retrouver. Mon objectif est de réintégrer le groupe élargi et être performant. C'est un tout car pour moi, la qualif' pour les Jeux passe par l’Euro.

Tu reviens gonflé à bloc…
On ne va pas se mentir. Ces mois passés un peu à l’écart, ont augmenté mon appétit. C'était ma 1ère grosse blessure en 15 ans. Je mesure encore plus la chance de reprendre mon activité. Je n’ai pas besoin de refaire mes preuves, je dois simplement retrouver mon niveau.

Ton absence chez les Bleus a permis à Yann Genty de montrer son talent…
Et c’est très bien pour la sélection ! J’ai tenu le même discours au sujet des performances d’Emil (Nielsen) en début de saison avec le "H". Je ne fais pas partie de ceux qui souhaitent que les autres soient nuls. Il faut tout simplement que je sois aussi performant qu'eux pour espérer regagner ma place. 


                     Hampus Jildenback (St Raphaël) poing levé cette fois pour un 1er succès ?

Des bouleversements à attendre ?

Une semaine très particulière et très chargée puisqu’entre le championnat et la coupe de la Ligue, la Starligue et la Proligue vont se croiser.

Le 2ème tour de la coupe de la Ligue a débuté sur un coup de tonnerre, l’élimination de Pays d’Aix à Istres. Les deux équipes s’opposaient pour la 2ème fois en trois jours et si chacune s’est imposée à domicile, celle dirigée par Jérôme Fernandez ne poursuivra pas son aventure en coupe, éliminée sans la moindre contestation par les voisins de Provence (28-24). Il faut bien reconnaître que les Aixois sont plutôt fâchés avec cette compétition organisée par la LNH puisqu’à l’exception de 2017-2018 où ils étaient parvenus jusqu’en quarts de finale, ils ont le plus souvent échoué dès le 1er tour. Ce qui n’est pas très glorieux pour le 4ème budget du championnat et surtout pour une formation qui prétend à un destin de 1er plan. Istres continue l’aventure mais va se concentrer ce mercredi, sur la réception de Créteil. Une opposition très importante pour les joueurs de Gilles Derot qui ont réussi leur entame de saison, ce qui n’est pas le cas pour les Val-de-Marnais même s’ils sont allés s’imposer à Nîmes lors de la 3ème journée. Créteil n’a toujours pas remporté la moindre victoire à domicile et ce crochet par la Provence est important pour la course au maintien.

Cette course au maintien concerne également toutes les équipes qui ont raté leur début de saison. Comme Tremblay (qui rend donc visite à Nantes), Chartres (un seul succès) et… Saint Raphaël. Les Varois font du surplace en queue de classement sans avoir inscrit le moindre point. Situation inhabituelle pour une équipe qui a pourtant récupéré une partie de ses cadres blessés mais qui ne parvient pas à retrouver un semblant de cohésion. Dès lors, le déplacement à Dunkerque a valeur de test. Et surtout de match à ne pas perdre.

Toulouse qui accueille Aix aura une fois de plus à résoudre sa problématique sur le poste de gardien. Touché au tendon rotulien, César Almeida est indisponible jusqu’à la fin octobre, Jeff Lettens lui, fait acte de présence mais sans plus. Le portier belge doit soigner une douleur au genou. Philippe Gardent n’a pas eu le choix, il a dû accorder sa confiance au jeune Théo Gehin (20 ans). Contre le PSG, malgré la défaite, il ne s’en est pas trop mal sorti, il devra confirmer ce mercredi face aux Provençaux.

Montpellier, sur la lancée de sa victoire en Ligue des Champions face aux Hongrois de Veszprém devrait ne pas rencontrer trop de soucis face à Chartres qui est passé complètement à côté du sujet face à Nantes. 

A la recherche d’un 1er succès à domicile en championnat, l'US Ivry accueille Chambéry qui reste sur 3 matches sans victoire.  

Jeudi, pour baisser le rideau de cette 5ème journée, Nîmes attend Paris au Parnasse. Malgré les absences de Mikkel Hansen et Sander Sagosen, le PSG a traversé jusque-là, tous les obstacles qui se présentaient. Les Gardois représentent-ils un véritable danger ? Leurs dernières performances à domicile (défaite face à Créteil) et en déplacement à Chambéry (match nul après avoir mené de 2 buts à 3 minutes du terme) ne plaident pas en leur faveur.

Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseTVDatehoraire
IvryChambérybeIN 5 02/1020h30 
IstresCréteilbeIN 4 02/1020h30 
MontpellierChartresbeIN 6 02/1020h30 
NantesTremblaybeIN 7 02/1020h30 
ToulouseAixbeIN 8 02/1020h30 
DunkerqueSt RaphaëlbeIN 1 02/1020h45 
NîmesParis S.GbeIN 1 03/1020h45 

Classement

PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Paris844001371124 
2Aix en Provence74301112991 
3Nantes643101241062 
-Montpellier643101141022 
5Nîmes542111141130 
6Toulouse44220114125-13
7Dunkerque442201051021-3
-Istres44220105118-1 
9Chambéry341211161100 
-Ivry341211021091 
11Chartres24130110129-21
12Créteil24130106119-1-1
-Tremblay24130104105-2 
14St Raphael04040111125-4 
© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités