mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M : Montpellier cède face à une machine de guerre
LDC M : Montpellier cède face à une machine de guerre
19 Octobre 2019 | Europe > Champion's League

On savait qu’avec ses absents à qui il fallait ajouter Yannis Lenne, Montpellier aurait du mal à rivaliser avec une équipe de Kiel impériale dans cette poule B de Ligue des Champions. Pourtant, malgré une entame de match qui a fait craindre le pire, il y a eu un vrai match et à 15 minutes du terme du match, on voyait bien le MHB s’imposer plus que brillamment. Mais les options tactiques de Filip Jicha, la classe d’un Lukas Nilsson énorme de bout en bout du match et l’arrivée de Niklas Landin dans les buts allemands vont totalement changer la donne et permettre au mythe allemand de venir s’imposer dans l’Hérault.

On a craint le pire dès le début de match. Attentistes en défense, timides en attaque, les Montpelliérains se faisaient bousculer dans tous les compartiments du jeu par une équipe de Kiel sûre de son jeu et surpuissante sur sa base arrière. Le début était tellement catastrophique que Patrice Canayer était obligé de prendre son temps mort au bout de seulement 5 minutes où le 0-3 sentait sacrément mauvais. La réaction immédiate du coach du MHB allait recaler un peu les choses en attaque et ‘entrée de Jonas Truchanovicius qui gagnait tous ses duels en attaque débloquait un peu les têtes héraultaises. Mais cela ne réglait pas le problème défensif. Il faut dire qu’il fallait surveiller quasiment tous les postes de, seul à l’aile droite Niklas Ekberg ne trouvait pas trop de solutions. Mais ailleurs cela venait de partout et les locaux voyaient un peu passer les avions au-dessus de leurs têtes devant un Marin Sego un peu la ramasse dans la lecture des shoots du TWH. Mais peu à peu la défense va enfin faire le pas nécessaire pour venir toucher les tireurs, il ne manquait plus qu’à trouver la solution dans les buts et elle va venir une fois de plus de la part d’un Kevin Bonnefoi qui tout de suite va rassurer tout son monde. Relancé, le match va devenir un vrai mano à mano, et même si Kiel arrivait à reprendre 2 buts d’avance, un dernier but de funambule de Valentin Porte sur le gong laissait le MHB a seulement une petite unité de son visiteur du soir. Comme le disait Mathieu Grébille au micro de BeIN Sports « Il était important de recoller au score pour espérer faire quelque chose dans ce match, maintenant il y a 30 minutes inintéressantes à jouer. » On avait dans l’idée qu’effectivement les 30 minutes suivantes valaient le coup d’être suivies de près…

Car même si d’entrée de seconde période Montpellier va perdre 2 ballons de rang, après les choses vont vraiment changer d’aspect… D’abord Filip Jicha était obligé de faire souffler Harald Reinkind, son seul gauche, Stefan Weinhold étant blessé depuis la semaine dernière. Avec 3 droitiers sur la base arrière, le jeu offensif était déséquilibré et Montpellier était hyper solide défensivement devant un Kevin Bonnefoi à plus de 50% d’arrêts. Alors Montpellier va prendre la main sur le match et on va même penser que les Héraultais allaient dérouler sur la fin de match. Ils menaient 25-22, avait la balle de 26-22 dans les mains et une perte de balle un idiote allait la donne de cette fin de match. Car Kiel va avoir deux atouts maîtres dans sa manche et Filip Jicha ne va se priver pour les sortir. D’abord le retour du Norvégien Harald Reinkind et de Domagoj Duvjnak va rééquilibrer le jeu offensif allemand et l’entrée de Niklas Landin dans les buts va provoquer un 4-0 qui va redonner la main à Kiel. Lukas Nilsson était redevenu intenable, « Legolas » plantait des fléchettes de partout, suite aux espaces enfin ouvert par le duo Reinkind – Duvjnak. Patrice Canayer va tenter le jeu à 7 pour mettre en difficulté la 1-5 très haute mise en place par Kiel, mais sans réussite au contraire. Il va tenter une double stricte, inefficace elle aussi, le MHB va finir par lâcher, rattrapé par la puissance d’un Lukas Nilsson infernal, la vista de Domagoj Duvjnak et la classe de Niklas Landin dans les buts et bien évidemment la fatigue d'un effectif restreint par les blessures.

Une défaite qui ne remet pas en cause les belles prestations réalisées par Montpellier dans cette poule B, mais qui montre bien que c’est le TWH Kiel le patron absolu dans ce mini championnat.

Les réactions
Kevin Bonnefoi
(au micro de BeIN Sports) : « Je pense qu’on a fait un gros match même si la victoire n’est pas au bout. On savait que Kiel était une grosse équipe qui montait tous les ballons. Je pense que sur ce type de séquence ils n’ont pas réussi ce qu’ils voulaient, on les a bien contenus là-dessus. C’est notre balle de +4 qui nous fait mal… Si on la met on leur met la tête sous l’eau, alors que là on les laisse espérer. Et face à une équipe de ce calibre, le moindre ballon perdu se paye cash. Pour l’instant on fait le boulot en Ligue des Champions, va falloir faire le boulot aussi en LNH… »

Valentin Porte (au micro de BeIN Sports) : « J’ai cette image de la balle de 26-22 que l’on rate ! c’est facile de dire que si on la met ce n’est pas le même match, mais on les tenait à la gorge. Derrière, leur changement de gardien, leur changement de défense, ça nous a complètement éteints. Je suis vraiment déçu car on se faisait toute une montagne de ce match ! Certes, c’est une bonne équipe, mais ce soir il y avait vraiment la place, même avec les absents et la fatigue. Déçu mais fier de la façon dont on est revenu dans le match »

Montpellier - Kiel 30-33 (Mi-temps : 16-17)
ChL M P. B 2019-2020, 19 Octobre 2019 (17h15), Journée 5
A Montpellier (FRA), Sud de France Arena
7 000 Spectateurs
Arbitres : MM Vaidas Mazeika et Mindaugas Gatelis (Lituanie)
Délégué : M. George Bebetsos (Grèce)
Evolution du score : 1-3 5°, 5-8 10°, 7-11 15°, 9-13 20°, 13-15 25°, 16-17 MT - 18-20 35°, 23-21 40°, 25-22 45°, 25-26 50°, 27-30 55°, 30-33 FT.
MontpellierMontpellier
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
H.DESCAT5/83/38/1100100819
V.PORTE7/100/07/1000200714
J.TRUCHANOVICIUS5/70/05/700000513
M.SOUSSI3/50/03/50010035
J.BOS2/40/02/40000024
D.SIMONET MOLDES3/60/03/60001034
K.VILLEMINOT1/20/01/20000012
B.AFGOUR1/20/01/20001010
M.MENGON0/00/00/00000000
F.PETTERSSON0/00/00/00000000
G.TSKHOVREBADZE0/00/00/00000000
M.GREBILLE0/30/00/3000000-3
Total27/473/330/50004203058
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
K.BONNEFOI14/340/014/3400000015
N.PORTNER0/00/00/00000000
M.SEGO2/140/12/15000000-8
Total16/480/116/49004203065
KielKiel
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
L.NILSSON11/160/011/16000001128
H.PEKELER5/60/05/600100512
N.EKBERG3/41/14/500000411
D.DUVNJAK4/70/04/70000049
H.REINKIND5/90/05/90010059
R.DAHMKE2/20/02/20000026
N.BILYK2/50/02/50000023
G.KRISTJANSSON0/00/00/00000000
M.LANDIN JACOBSEN0/00/00/00000000
O.RAHMEL0/00/00/00000000
P.WIENCEK0/00/00/00000000
M.ZARABEC0/00/00/00000000
P.HORAK0/00/00/0000100-2
Total32/491/133/50002103376
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
N.LANDIN JACOBSEN5/90/15/100000008
D.QUENSTEDT8/310/28/33000000-5
Total13/400/313/43002103379


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités