mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF : Besançon garde espoir, Nice compromet ses chances
EHF : Besançon garde espoir, Nice compromet ses chances
10 Novembre 2019 | Europe

Dépassé par les évènements en seconde mi-temps, l'OGC Nice a vécu un calvaire ce samedi du côté de Copenhague. 3ème tour aller difficile sanctionné d'un implacable -9 au final, la qualification passe désormais par un miracle le week-end prochain à domicile. De son côté, Besançon a longtemps mené à Odense avant de se faire rattraper et concédé une courte défaite dans le final… mais la qualification de l'ESBf est parfaitement envisageable au vu des efforts consentis ce dimanche en terre Danoise.

Constat sévère… mais tellement logique pour les Niçoises ce samedi après-midi dans la capitale Danoise. Logique au vu de la supériorité affichée par les joueuses locales, le Kobenhavn Handbold a largement maîtrisé les débats pendant l’heure de jeu. 3ème du championnat Danois, l’équipe locale n’a laissé aucune chance au 7ème du championnat Français. Un OGC Nice en difficulté dès la 22ème minute de jeu… dès la première accélération Copenhagoise (12-9). Après les Slovaques de Michalovce au 2ème tour, la défense Niçoise se mesurait à un adversaire un… voire deux tons au-dessus. De l’expérience à revendre à l’image de ses buteuses (Bidstrup et Bont) et une maîtrise constante au tableau d’affichage malgré les tentatives de réduction du score Azuréennes, Copenhague pose d’abord les jalons de son succès en fin de première période (14-11, 30’). Mais c’est surtout au retour des vestiaires que la différence se fait… que Nice prend littéralement le bouillon (19-13, 34’) lorsque Von Pereira donne une large avance à ses couleurs. L’arrière-garde Niçoise ne peut endiguer les vagues Danoises… pas même Marija Colic lâchée à de nombreuses reprises par ses défenseures. Un régal pour le camp adverse, Mia Rej Bidstrup (9 buts) est la buteuse en réussite lors de cette rencontre. La seconde mi-temps est un calvaire pour les protégées de Marjan Kolev car la Hollandaise Debbie Bont ou encore la jeune Olivia Mellegard donnent une ampleur encore plus sévère au score (24-17, 45’). Le money-time prend même des allures de déroute quand l’addition devient terriblement amère, Copenhague inflige un 6-0 à son adversaire du jour (31-20, 56’)… +11 à quatre minutes de la fin et une bérézina qui s’annonce. En face, seules Jannela Blonbou (8 buts) et Marija Janjic (7 buts) répliquent aux assauts locaux. Trop maigre pour éviter la correction. Le visiteur Français peut toutefois compter sur Blonbou pour adoucir la note dans les toutes dernières minutes. -9 à la sirène, la note est finalement salée pour le collectif Niçois… une fessée qui oblige le vice-champion de France à réagir… une réaction d’orgueil attendue pour au moins sauver l’honneur… au mieux, espérer un hypothétique miracle dimanche prochain du côté de Charles Erhmann.

A Copenhague, Frederiksberg Opvisnings Hal
Le samedi 9 novembre 2019 à 14h00
Kobenhavn Handbold – OGC Nice Handball : 32 - 23
 (Mi-temps : 14-11)
821 spectateurs
Arbitres : MM. Pinar Ünlü HATIPOGLU & Mehtap SIMSEK (Turquie)
Délégué EHF : M. Rune KRISTIANSEN (Norvège)

Evolution du score : 2-2 (4'), 5-3 (9'), 7-7 (12'), 10-9 (21'), 13-10 (26'), 14-11 (30'), 18-13 (34'), 21-15 (38'), 24-16 (41'), 25-20 (49'), 29-20 (53'), 31-21 (57').


Kobenhavn
Gardiennes : Milling, Yde.
Joueuses de champ : Bidstrup (9), Bont (6), Nüsser (4), Blohm (3), Hjertner (3), Mellegård (3), Hansen (2), Von Pereira (1), Wall (1), Blomstrand, Fons, Krullars, Tolderlund, Uscinowicz.
Entraîneur : Kohler.

Nice
Gardiennes
: Colic (1 but), Micevska.
Joueuses de champ : Blonbou (8), Janjic (7), Agathe (2), Lachaud (2), Sy (2), Skolkova (1), David, Fall, Mahouvé, Prouvensier.
Entraîneur : Kolev.

Dimanche après-midi réjouissant pour les handballeuses Bisontines. Certes, la défaite de deux buts est bel et bien au rendez-vous… mais la chance de qualification est intacte. Et pourtant, l’ESBf avait tout à craindre d’un hôte Danois redoutable… dans une ambiance surchauffée. Un adversaire de taille avec des noms ronflants comme Tess Wester, Cornelia Groot, Nathalie Hagman ou encore Stine Jorgensen sur le papier. Besançon a fait abstraction de cette adversité pour réaliser une première période quasi-parfaite. Face à une défense Danoise haute dès l’entame, le collectif Doubiste joue à cent à l’heure… peu de pertes de balles et une réussite intéressante aux tirs qui permet de faire le premier écart (7-9, 20’). Dans sa cage, Sakura Hauge veille… elle sécurise une arrière-garde Bisontine qui tient le choc dans cette première période. Mieux, Pauline Robert puis Chloé Bouquet (excellemment servi par Alizée Frécon) donnent un avantage de +4. La démonstration des visiteuses continuent à la fin du premier acte… Marine Dupuis sur penalty porte l’avantage à six unites (7-13) au nez et à la barbe d’un Tess Wester impuissante sur jets de 7 mètres. Des penalties tous convertis par une Dupuis ultra-précise pendant que Hauge elle réussit des parades dans ce même registe. Bref, tout va pour le mieux à la pause, Besançon est sur son nuage… avec quatre buts d’avance. La suite sera nettement plus compliquée… on s’imagine aisément la remontrée de bretelles de Pytlick, le coach local, dans les vestiaires Danois à la mi-temps. Toujours est-il qu’Odense défend beaucoup mieux au retour des vestiaires (12-14, 34’). Wester revient en forme et l’attaque locale envoie avec réussite des missiles de loin. Une seconde période beaucoup plus équilibré… mais Besançon garde son avantage de quatre buts à l’entame du money-time. Hélas, les dix dernières minutes seront compliquées pour l’ESBf : la débauche d’énergie fournie jusque-là a entamé les ressources… et Odense appuie un peu plus fort en fin de match C’est le moment pour Raphaelle Tervel de poser un temps mort. Sans effet puisque l’hôte Danois passe un 4-0 brutal à son rival. Plus que cinq minutes à jouer, Roxane Frank supplée Hauge pour tenter d’enrayer ce temps faible. Alizée Frécon en suspension marque le 23ème but Franc-Comtois tandis que Frank réalise une parade à l’aile (23-23, 58’). Hélas, Nycke Groot et Odense accélèrent dans les dernières minutes pour s’imposer de deux buts. Un regret… qui ne compense toutefois pas entièrement le sentiment du devoir accompli, Besançon s’est battu pendant une heure, et c’est cette même combativité qu’il faudra reproduire samedi prochain à domicile pour espérer transformer l’essai, créer l’exploit de sortir un gros calibre de la taille d’Odense.

A Odense, Odense Idraetshal
Le dimanche 10 novembre 2019 à 15h00
Odense Handbold – ESBf Besançon Handball : 25 - 23
 (Mi-temps : 10-14)
1747 spectateurs
Arbitres : Mmes Viktorija KIJAUSKAITE & Ausra ZALIENE (Lituanie)
Délégué EHF : M. Christian KASCHUTZ (Autriche)

Evolution du score : 2-2 (3'), 4-5 (10'), 7-9 (20'), 8-13 (27'), 10-14 (30'), 12-14 (34'), 14-17 (41'), 15-18 (44'), 18-21 (50'), 22-21 (55'), 23-23 (58').


Odense
Gardiennes : Wester (1 arrêt), Reinhardt (7 arrêts).
Joueuses de champ : Hojlund (4/5), Heindahl (8/10), Baekhoj (1/1), Hagman (0/1), Kyndboel (2/6), Bakkerud (0/1), Groot (4/5), Jensen (3/5), Jorgensen (2/8), Hald (1/1).
Entraîneur : Pytlick.

Besançon
Gardiennes
: Hauge (7 arrêts), Frank (1 arrêt).
Joueuses de champ : Dupuis (7/8 dont dont 7/7 pen), Bouquet (2/3), Gonzalez (3/9), Faure (0/1), Frécon (3/3), Uno-Jensen (1/4), Robert (4/6), Kouyaté (1/1), Kolczynski (2/2).
Entraîneur : Tervel.
© Davy Bodiguel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités