mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LBE : les Messines étaient à la Bourg, Brest en profite
LBE : les Messines étaient à la Bourg, Brest en profite
12 Novembre 2019 | France > LBE
La onzième journée, et la phase aller, se sont conclues sur une petite sensation. Toute rage dehors, les Péageoises de Camille Depuiset, audacieuses et courageuses, sont allées accrocher Metz dans ses Arènes (31-31). Un match nul pas si surprenant qui arrange bien le BBH, officiellement champion d'automne. Précédemment, Chambray-les-Tours avait gagné sur le fil (24-25) le duel des mal-classés chez la lanterne rouge, Mérignac. Le championnat se met désormais en veille jusqu'au 29 décembre.


La terre a tremblé lundi dans la Drôme... et mardi en Moselle. Un séisme de magnitude 7, sur l'échelle ouverte de Bob l'ours bleu. Sept, comme le nombre de buts de retard des Messines, chez elles, contre Bourg-de-Péage, dixième de la Ligue au coup d'envoi (12-19, 34ème). Aussi inattendu, imprévisible que la victoire de Dijon sur Brest, fin octobre.

L'édifice jaune et bleu a tremblé sur ses bases, a failli s'écrouler. Ses occupantes ont essayé tant bien que mal, à la faveur de supériorités numériques, de le stabiliser (28-27, 52ème). Raté. Malgré toute la bonne volonté de Marie-Hélène Sajka (6/6 au jet de 7 m), les dribbles de Grace Zaadi pour sauver les apparences (30-29, 57ème), les Mosellanes ont finalement concédé leur premier nul en championnat (31-31). Sur l'ultime possession, à l'aile gauche, Orlane Kanor puis Manon Houette ont échoué au premier poteau sur Kristy Zimmerman, la seconde gardienne péageoise.

« C'était un match sans, grimace Emmanuel Mayonnade. On a été tenus en échec par une équipe qui en voulait plus. Dès le départ, on a été laxistes. On n'a pas du tout joué avec notre tête, on a manqué de plein de choses. » D'arrêts de gardiennes, cruellement (11 % pour Kapitanovic !). D'autorité défensive au pivot et dans le secteur central, clairement. De clairvoyance en attaque placée ou montée de balle, occasionnellement.

7 contre 6, l'arme secrète des Péageoises

« On a été dans l'incapacité de trouver des solutions dans leur jeu à sept contre six », prolonge l'entraîneur mosellan. Effectivement, l'exploit péageois, car c'est en bien un, vient aussi de là. La tactique élaborée par Camille Comte a fonctionné du feu de Dieu. Le surnombre permanent en phase offensive, donc, qui est allé de pair avec une défense 5-1 ou 3-2-1 et une déshinibition intégrale.

« On n'avait rien à perdre, alors autant tenter, s'exclame l'arrière Eva Turpin. On n'avait pas vraiment de pression, ce qui nous a mis en confiance et libérées sur le shoot de loin. On était sereines, on jouait calmement. » Même lorsque Camille Depuiset a heurté son propre poteau en suivant trop du regard un tir raté de Zaadi (32ème), ou lorsqu'un imbroglio arbitral a exclu quelques secondes Méryle Praly à la place de Sow, pour une clé de bras sur Flippes (51ème), BDP ne s'est pas départi de ses attitudes. Et en a été récompensé. « On ne s'attendait pas à gagner à Metz (sic) », rayonne Praly.

Ce point de bonus replace Bourg-de-Péage dans le Top 8, à hauteur de Dijon. « On va voir les matches retour différemment », envisage son ailière gauche et sentinelle d'un soir. Les Messines aussi, car elles passeront la trêve du Mondial à la deuxième place. A bilan et total de points identiques avec Brest (voir le classement ci-dessous), le BBH est leader, à la faveur de sa confrontation directe victorieuse. « C'est toujours dommageable, mais on sait tous que le championnat n'est pas joué, déclare Emmanuel Mayonnade. Tout le monde devra batailler encore longtemps. » Quelqu'un en doute-t-il encore ?


La délivrance, c’est pour Chambray
Samedi dernier, Chambray-les-Tours avait bouclé les matches aller comme il les avait entamés : par une victoire, importante à plus d’un titre. Après neuf journées d’insuccès, l’avant-dernier du général a rallumé la lumière dans le dernier quart d’heure de son déplacement à Mérignac, effaçant un passif de quatre buts (22-18 pour les Girondines à la 45ème, 22-24 à la 54ème) pour s’imposer d’un souffle (24-25).

Une respiration bienvenue pour Anouk Nieuwenweg (9/12) et ses partenaires, qui abandonnent la lanterne rouge aquitaine à son sort peu enviable : onze journées, onze revers. Mérignac fait ainsi moins bien que la majorité des promus contemporains : Saint-Amand (2018), Bourg-de-Péage (2017) et Chambray (2016) avaient obtenu leur première victoire à la 8ème journée, Le Havre (2017) dès la 2ème, alors que Celles (2016-17) avait dû prendre son mal en patience jusqu’à la 14ème. Mais la formule du championnat laisse encore toutes leurs chances de maintien à Philippe Carrara et à sa troupe…

Les autres temps forts de la journée : lire l'article

Dernière Journée | Journée 11
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
MetzBourg de Péage313112/11>>
Fleury les AubraisBrest273206/11>>
DijonNantes202506/11>>
Paris 92Nice231706/11>>
Toulon St-CyrBesançon213106/11>>
MérignacChambray242509/11 
Prochaine Journée | Journée 12
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Fleury les AubraisBourg de Péage 29/12 
Toulon St-CyrDijon 29/12 
BesançonChambray 29/12 
MetzNantes 29/12 
MérignacNice 29/12 
Paris 92Brest 29/12 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Brest301191131627421
2Metz30119113622770-1
3Nantes28118213212703 
4Paris 9225117402782592 
5Fleury les Aubr.2411641303293-1 
6Besançon22115512892703 
7Nice2111560261269-3 
8Toulon St-Cyr2011461258279-2 
9Bourg de Péage191136227030502
10Dijon1911470282302-2-2
11Chambray15112902583071 
12Mérignac11110110267360-11 
Evaluations
PlJoueurStats
1.Ailly LUCIANO (Metz)23
2.Eyatne RIZO GOMEZ (Fleury les Aubrais)21
3.Constance MAUNY (Brest)20
4.Manon HOUETTE (Metz)17
 Marie-hélène SAJKA (Metz)17
 Grâce ZAADI-DEUNA (Metz)17
7.Maelle FAYNEL (Bourg de Péage)15
8.Léa LIGNIERES (Nantes)14
 Kalidiatou NIAKATE (Brest)14
 Eun hee RYU (Paris 92)14
Ailly LUCIANO
Evaluations
PlJoueurStats
1.Catherine GABRIEL (Nantes)24
2.Sakura HAUGE (Besançon)13
3.Lucie SATRAPOVA (Paris 92)5
4.Marija COLIC (Nice)1
 G. DIAS MORESCHI GONCALVES (Fleury les Aubrais)1
 Roxanne FRANK (Besançon)1
Catherine GABRIEL
© Laurent Hoppe
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités