mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Proligue: A Cesson, il est temps de siffler la fin de la récré !
Proligue: A Cesson, il est temps de siffler la fin de la récré !
13 Novembre 2019 | France > ProLigue

Pour cause de 16èmes de finale de coupe de France, la 9ème journée de Proligue est avancée à ce mercredi, en pleine concurrence avec l’élite. Si Massy-Limoges constitue l’affiche de ce rendez-vous hebdomadaire, la situation de Cesson et le climat tourmenté qui s’est installé au sein du groupe prêtent à commentaires. Le récent revers à Strasbourg n’a fait qu’aggraver la situation.

par Yves MICHEL

L’onde de choc dépasse-t-elle les limites de la défaite à Strasbourg ? L’équipe de Cesson où à la mi-temps dans le Bas-Rhin, l’ambiance a frôlé le caractère délétère ne sait plus dans quelle direction aller depuis le début de saison. Absence de fond de jeu, un collectif à la recherche d’une identité, individualité exacerbée où les reproches mutuels prennent le pas sur la solidarité et les encouragements, rien ne va plus et si la barre n’est pas redressée, ce qui se voulait être un projet de reconquête du plus haut niveau va droit dans le mur.

Les résultats ne sont pas à la hauteur des moyens mis à disposition. Ce n’est pas en affichant le budget le plus important du championnat et une salle toute neuve que les Bretons vont réussir à retrouver une élite qu’ils ont logiquement quittée en mai dernier.  Il est temps qu’entraîneur ou dirigeants sifflent la fin de la récré !

La semaine dernière, même Strasbourg (11ème budget de Proligue) n’en est pas revenu tant battre un adversaire qui devait cette saison faire figure d’épouvantail a été plus aisé que prévu.

Si parmi les joueurs cessonnais, certains ne supportent pas leur séjour au niveau inférieur après avoir peut-être connu les paillettes et la lumière, le retour à l’humilité est impératif. Sans doute n’avaient-ils pas le niveau pour prétendre à mieux !

Tout n’est cependant pas à jeter. Malgré leurs errances, les hommes de Christian Gaudin (photo de tête) ont la meilleure défense de Proligue, une satisfaction qui tranche avec l’attaque qui pointe en queue de classement (12ème avant celles de Dijon et Besançon). 

Ce mercredi, puisque la journée est avancée afin de libérer toutes les équipes pour la coupe de France, Cesson accueille Valence.  Un très mal classé puisque avant-dernier avec à peine 4 points en 8 journées, qui a fait illusion lors des deux 1ers épisodes et qui est très vite rentré dans le rang. Mais les Drômois n’auront rien à perdre et pourront profiter pourquoi pas du désordre qui s’est installé dans le camp breton.

Ceci étant, Christian Gaudin bénéficiera du renfort de Sébastien Leriche, l'entraîneur de la réserve pour le seconder. Un cataplasme sur une jambe en bois ? Enfin, cela ressemble fortement au chant du cygne pour l'entraîneur principal.


L’intérêt de cette 9ème journée se portera sur l’affiche Massy-Limoges. Le 2ème contre le leader. Et deux belles équipes qui avancent avec cohérence dans un championnat très homogène. Au coude à coude avant la dernière journée, les Franciliens se sont inclinés à Saran. Privés de leur capitaine Johan Caron blessé, ils ont décrochés dans le money-time après être revenus à une longueur des Loiretains. Cette 2ème défaite depuis le début de la saison en championnat n’a pas altéré leur moral avant le match au sommet. De leur côté, les Limougeauds se sont ressaisis après leur défaite à Nancy. Mais Nice ne leur a pas rendu la tâche facile. Si Clément Gaudin s’est une nouvelle fois distingué dans les cages (10 arrêts), en face, Denis Serdarevic a apporté la contradiction (12 parades). Moins dispendieux, les Azuréens auraient même pu s’imposer. A moins de trois minutes du terme, ils étaient devant (24-25). Romain Ternel puis Baptiste Malfondet (notre photo ci-dessus) ont pris leurs responsabilités et ont dénoué la situation. Le déplacement à Massy est important d’autant qu’il interviendra avant la réception de Saran. C’est avec un groupe au complet que Tarik Hayatoune fera un retour dans un environnement qu’il connait parfaitement pour y avoir passé les deux dernières saisons.

Au programme également :

Saran-Cherbourg. Une confrontation entre deux formations qui aspirent aux play-offs pour disputer la montée. Si les Loiretains (meilleure attaque de Proligue avec Massy / 28 buts de moyenne mais avant dernière défense) se sont montrés irréguliers mais ont assuré l’essentiel, les hommes de la Manche eux ont fait preuve de plus de constance. La rigueur prônée par Nicolas Tricon (notre photo) y est certainement pour quelque chose. Depuis leur revers à Limoges, les partenaires de Frédéric Beauregard ont enchaîné trois nuls et trois victoires, ce qui leur vaut d’occuper la 3ème place à seulement une longueur de Massy.

Nice-Valence. Un groupe réduit à sa plus simple expression (10 joueurs pros) qui obtient des résultats encourageants depuis le début de la saison accueille Nancy qui reste sur deux succès consécutifs, ce qui lui a permis d’intégrer le Top 5.

Pontault-Strasbourg. Courbe sinusoïdale pour les Pontellois qui sont allés s’incliner à Billère. Un sursaut d’orgueil est donc attendu en Seine-et-Marne sous peine de se retrouver hors de la zone des play-offs. Les Alsaciens eux sont en embuscade avec le même capital (8 points). Ils viennent de s’offrir Cesson et l’excellent boulot réalisé par le charismatique Denis Lathoud paie. Strasbourg, repêché de Nationale 1 a remporté tous ses rendez-vous à domicile, il ne lui reste plus qu’à accrocher son 1er succès à l’extérieur.

Sélestat-Besançon et Dijon-Billère… deux rencontres typiques de 2ème partie de tableau avec des formations qui pour le moment et par ce qu’elles montrent depuis septembre, ne peuvent prétendre à mieux. Des quatre, seule celle de Sélestat s’est redressée lors des deux dernières journées face à des adversaires toutefois modestes (Billère, Valence). Dijon a contrario, patauge dans la moutarde et a signé la même contreperformance (29-23) en déplacement à Pontault et Cherbourg. Pour un promu, Billère parvient non sans mal à s’en sortir, ce qui n’est pas le cas de Besançon où dans la cité de l’horlogerie, les cadrans sont déréglés. La semaine dernière, en s’inclinant certes de 8 buts face à Nancy, les joueurs de Dragan Zovko ont loupé cinq pénaltys.

Proligue - Journée 9
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseDatehoraire
CessonValence 13/11 20h00
MassyLimoges 13/11  20h30 
NiceNancy 13/11 20h30
Pontault-CombaultStrasbourg 13/11  20h30 
SaranCherbourg 13/11  20h30 
SélestatBesançon 13/11  20h30 
DijonBillère 14/11 20h30
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Limoges1487102231941 
2Massy128620224199-1 
3Cherbourg1184132111963 
4Cesson98431199192-1 
-Nancy984312152112 
6Pontault-Combau.88440219208-13
7Saran884402242201-3
-Strasbourg884402092031 
9Sélestat7834121221124
10Billère783412062141-4
-Nice78341200211-1 
12Dijon58251196214-2 
13Valence48260201216-6 
14Besançon38161190240-5 


© Yves Michel
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités