mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF F : L'Europe morne plaine
EHF F : L'Europe morne plaine
18 Novembre 2019 | Europe

Si la Ligue des Champions sourit aux équipes françaises, la coupe EHF se continuera sans aucune d’elles pour la phase de poule. La saison dernière, Besançon avait été l’arbre qui cache la forêt, cette année, les 3 représentants tricolores se sont tous fait sortir au dernier tour qualificatif.

On savait, au vu du tirage, que tout serait bien compliqué pour Nantes, Nice et Besançon. On en était un peu plus persuadé après les matches aller où Nantes avait subit la loi des Hongroises de Siófok de 8 buts à Nantes et pour Nice châtié 32-23 à Copenhague. Il restait un petit espoir pour l’ESBF qui avait tenu la dragée haute à Odense au Danemark en s’inclinant 25-23. Mais le retour a été impitoyable aussi pour les Bisontines, défaites 32-29 par une équipe très armée pour cette compétition.


La LBE au niveau de l'Espagne et l'Autriche
Reste que même si le tirage a été cruel pour le moins, aucune des 3 équipes n’a réussi à se surpasser et faire mentir des pronostics trop prévisibles. Le handball française féminin est champion du Monde et d’Europe en titre, Metz à participé au Final Four la saison dernière et est sorti premier de sa poule de qualification. Brest est la seule équipe avec l’armada de Györ à avoir fait le plein de points dans cette même phase. Bref, outre la sélection tricolore, le handball féminin français possède deux phare bien visibles dans la plaine européenne. Dans le même temps, le Danemark place 3 de ses 4 participants en phase de poule, et encore, Nykøbing s’est fait éliminer par Herning. Idem pour la Hongrie qui elle aussi aura 3 participants dans les poules, la Roumanie 2, la Russie 1, etc… même la Turquie place une équipe en phase de poule. Dans cette coupe EHF, la LBE est au niveau des championnats Suisses, Espagnols, Autrichiens ou Suédois, ça fait assez mal et il y a peut-être un peu de travail à faire et des choses à revoir. Même Nantes qui semblait bien taillé pour exister à ce niveau n’a pas pu rivaliser avec un club hongrois, certes bien armé, mais 3° puissance de son pays, comme le NAH en France. Besançon n’a pas pu profiter de l’expérience acquise la saison dernière lors de sa participation à la phase de poule, tandis que Nice a sombré par deux fois face à Copenhague.

Brest et Metz en mode rattrapage
Il va falloir que Metz et Brest fassent de sacrées étincelles en Ligue des Champions pour faire oublier ce novembre noir en coupe EHF. Heureusement, ces deux là semblent taillés pour y arriver et on espère fortement avoir deux clubs français en quarts de finale de la Ligue des Champions, et pourquoi pas les 2 au Final Four à Budapest. Sur ce qu’elles ont montré depuis le début de la compétition, c’est n’est pas totalement stupide ! Avec 8 et 6 points pour bagage au tour principal, elles ont les atouts en main pour finir dans les 2 premiers et donc recevoir au match retour et jouer un 3° ou 4° de l’autre poule.

Odense Håndbold - ESBF Besancon : 57 - 52
Match aller : 25 - 23
Match retour : 32 - 29


Nantes Atlantique Handball - Siófok KC Hungary : 58 - 61
Match aller : 24 - 32
Match retour : 34 - 29


Kobenhavn Handball - OGC Nice Cote d Azur Handball : 62 - 48
Match aller : 32 - 23
Match retour : 30 - 23


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités