mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF M : Nantes sur le fil, Chambéry sous l'eau
EHF M : Nantes sur le fil, Chambéry sous l'eau
19 Novembre 2019 | Europe

On savait que quoi qu’il se passe il y aurait un club français en phase de poule, Chambéry et Aix en Provence se rencontrant au tour qualificatif. On espérait y voir Nantes opposé aux modestes Norvégiens d’Arendal. Et à l’issue des matches aller, si le PAUC semble bien parti pour sortir Chambéry après sa victoire 25-20 en Savoie, pour Nantes on peut craindre le pire au vu du match à Nantes où tout s’est fait plus que dans la douleur.

Aix cueille Chambéry dans son Phare
Il manque un petit quelque chose cette saison en Savoie… Chambéry n’arrive pas à enchaîner les performances et a perdu un peu de sa magie de jeu de la saison dernière. Alors que tout se faisait dans la suavité, la vitesse et la légèreté l’année dernière, cette année, tout est beaucoup plus poussif, heurté et soumit à des sautes d’humeur dans le jeu qui sont très pénalisantes. Et Aix, avec sa défense en fer forgé devant un Wesley Pardin de plus en plus solide et constant est venu en Savoie ramasser les dividendes d’un début de saison beaucoup plus convaincant pour lui. Jamais les hommes d’Erick Mathé ne vont pouvoir rivaliser avec leurs visiteurs ! Ils auront mené 1-0 puis 2-1 et après place à la domination aixoise… La première période va même virer au calvaire avec pas moins de 7 buts de retard à la 22° (6-13) et même si un petit coup de chaud final va ramener l’écart à 5 buts, il fallait que la suite soit d’un tout autre tonneau pour renverser la vapeur. Mais le CSH ne pourra arriver qu’à se hisser au niveau d’Aix en Provence en seconde période. Jamais le bousculer dans ses certitudes et surtout il va subir la loi d’un Vid Kavticnik étincelant de bout en bout sur le côté droit en l’absence du Danois Larsen. Même la sortie de Baptiste Bonnefond pour 3 fois 2mn au milieu du 2° acte ne va pas plomber la belle assise défensive du PAUC. Jérôme Fernandez peut être content, la phase de poule est à portée de main. A condition de rester très vigilant au match retour à la maison, car une chose est sure, le talent Chambéry en a, reste que cette saison, il a du mal à créer un collectif constant sur la durée d’un match. Et cela peut revenir d’un coup d’un seul !

A Chambéry (FRA), Le Phare
Le dimanche 17 novembre à 17h00
Chambéry Savoie Mont Blanc Handball- PAUC Handball : 20-25 (Mi-temps 11-15)

4 400 Spectateurs
Arbitres : MM Javier Alvarez Mata et Yon Bustamante Lopez (ESP)

Chambéry Savoie Mont Blanc Handball
Gardiens : Genty, Meyer
Joueurs : Melic 4, Barbarskas 3, Faustin 3, Traore 3, Tritta 3, Costoya Rodriguez 2, Paturel 2, Anquetil, Briffe, Brouzet, Damiani, Grigoras, Marescot, Richert.


PAUC Handball
Gardiens : Pardin, Lynge Hansen, Baznik
Joueurs : Kavticnik 8, Ong 5, Claire 4, Goni Leoz 4, Loesch 2, Pecina Tome 1, Rey Morales 1, Bonnefond, Camarero, Gaudin, Karolczak, Konan, Paris.



Nantes va devoir prouver
On ne sait pas si Nantes va arriver à se qualifier pour les phases de poule. Tout le monde l’espère côte nantais, car sportivement ce serait un sacré coup d’arrêt pour la carrière européenne du « H » après ses années magiques en Ligue des Champions. Et ce serait aussi un beau camouflet pour la candidature de Nantes pour l’organisation du Final Four de l’épreuve en mai prochain. Mais après le match aller, on se demande si Nantes est capable de tenir pendant 60 minutes dans la salle d’Arendal qui va logiquement se transformer en bouilloire de première catégorie. Nantes aura quand même un petit but à défendre, et pour tout dire au vu des 30 premières minutes de jeu du match aller c’est limite un petit miracle. Absents dans le domaine du combat. Jouant par à-coups individuels, défensivement hors sujet, les Ligériens vont se faire balader par des Norvégiens inconnus mais qui ne manque surement pas de savoir faire aussi bien individuels que collectifs. A la pause sur le score de 12-15, c’était soupe froide à la grimace dans les vestiaires des locaux. La noire colère d’Alberto Entrerrios, le coup de g… du capitaine Rock Feliho et une bonne prise de conscience des joueurs vont un peu inverser la tendance. Mais à force de faire croire aux Norvégiens qu’ils pouvaient réaliser l’exploit, il se sont engagés dans un combat qui a bien failli les mener à leur objectif. Il faudra qu’Aymeric sorte une action de nulle part pour que le HBCN arrive à gagner cette rencontre. Alors oui, c’est une victoire et cela sauve au moins les apparences. Pour le reste, il va falloir une sacrée remise en question pour arriver à produire un match référence en Norvège dimanche prochain. Nantes version 2017-2018 ou 2018-2019 a su le faire et dans une compétition autrement plus relevée face à des adversaires bien plus côtés. A voir si la mouture 2019-2020 est capable de le faire chez un Arendal qui n’avait jusque-là, aucune référence européenne, si ce n’est un quart de finale de Challenge Cup il y a 8 ans.


A Nantes(FRA), Palais des Sports de Beaulieu
Le dimanche 17 novembre 2019 à 17h00
HBC Nantes - OIF Arendal Elite : 30 - 29 (Mi-temps : 12-15)

5 657 spectateurs
Arbitres : MMES Marta Sa et Vania Sa (POR)

HBC Nantes
Gardiens :
Dumoulin, Nielsen
Joueurs : Rivera Folch 6, Minne 5, Lazarov 4, Tournat 4, Ovnicek 3, Cavalcanti 2, Moran 2, Nyokas 2, Augustinussen 1, Buric 1, Briet, Emonet, Feliho, Pechmalbec.

OIF Arendal Elite
Gardiens : Strat, Bergsholm Kristensen
Joueurs : Lindell 9, Hoffstad 5, Rammel 5, Lindström 3, Simonsen 3, Vidovic 2, Paulsen 1, Pedersen 4, Fiala Gjermundnes, Johanson Munk, Lindboe, Matic.

Le diaporama de Nantes - Arendal par Philippe Padioleau



© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités