mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
EHF M : 3 sur 3 possibles !
EHF M : 3 sur 3 possibles !
25 Novembre 2019 | Europe

Avec la défaite de Nîmes au match aller en Hongrie, certes minime (28-25), mais défaite tout de même. Avec le match plus que poussif de Nantes à domicile face aux Danois d’Arendal. Pronostiquer 3 clubs en phase de poule de la Coupe EHF était assez optimiste. C’est pourtant ce qui s’est passé ! Nantes jouant et se qualifiant sur un fil dans le Grand Nord et Nîmes atomisant Csurgói dans un Parnasse redevenu en un instant un chaudron monstrueux qui fait peur à toute l’Europe. Restait le match franco-français dans lequel Aix s’en est sorti d’un cheveu face à un Chambéry révolté et revanchard.

Nîmes version revival !
Défaits de 3 buts en Hongrie après avoir plutôt bien géré le match sauf les dernières minutes, l’USAM savait que cet écart était peu et beaucoup. Peu car avec leur furia dans une salle bondée, tout pouvait basculer un peu dans l’irréel et emporter une équipe de Csurgói tétanisé par l’ambiance. Beaucoup si au contraire, le match partait dans le combat de tous les instants et devenait âpre et sans vitesse. Et bien, pour le plus grand bonheur des presque 4 000 spectateurs en transes, c’est le premier scénario qui s’est révélé le bon et même dans des proportions totalement démentes. Au bout de 5 minutes, Nîmes avait refait son retard du match aller. Au bout de 10 minutes, les locaux avaient 8 buts d’avance et Csurgói n’avait pu inscrire qu’un tout petit but par Astrashapkin à un Rémi Desbonnet image de la furia habitant les petits hommes verts. Et à la pause, le score de 17-7 indiquait aux Hongrois qu’il était illusoire de croire encore en leurs chances de qualification. Elohim Prandi avait tout détruit sur son passage. Michael Guigou avait amené toute sa science des matches européens un peu fous et Dieu sait combien il en disputé de la sorte et surtout gagnés et Remi Desbonnet avait encore montré qu’il est certes un gardien atypique, mais d’un niveau parfois totalement hors normes. La seconde période sera un peu plus dans la normalité, Csurgói va arriver enfin à desserrer l’étreinte défensive monstrueuse de l’USAM mais sans jamais entrevoir ne serait -ce qu’une toute petite lueur d’espoir. L’écart montera tout de même à 14 buts à la 46° (27-13) avant de peu à peu décliner pour finir avec 9 buts, mais l’important était fait depuis longtemps et le Parnasse pouvait exulter dans une ambiance qui promet des soirées magiques sur les 3 matches de poule à domicile que jouera l’USAM Nîmes. Le tirage aura lieu cette semaine, on saura si de grands noms seront invités dans l’enfer gardois, mais au vu des qualifiés, on se doute qu’il y aura du beau linge et que cela promet encore des ambiances de folie.

Le diaporama du match par Anne Champion


A Nîmes(FRA), Le Parnasse
Le 23.11.2019 à 20h30
USAM Nîmes Gard - Csurgói KK 29 - 20 (Mi-temps : 17-7)

3 900 spectateurs
Arbitres : MM Mads Dahlby Fremstad et Markus Kjelsrud Pedersen (NOR)

USAM Nîmes
Gardiens
: DESBONNET Remi, PAUL Teodor.
Joueurs : GALLEGO Benjamin 1, REBICHON Julien 1, SALOU Remi 2, NYATEU O'Brian 1, DUPUY Quentin 1, GUIGOU Michaël3 dt 0/1 pen., KAABECHE Hichem, PADOLUS Aurélien, TOBIE Luc 2, ACQUEVILLO Jean-Jacques 1, NIETO Nicolas 1, PRANDI Elohim 7, GEORGE Steven 2, HISHAM SANAD Mohamed 7 dt 2/2 pen..

Csurgoi KK
Gardiens :
ZAPONSEK Rok, PALLAG Peter.     
Principaux joueurs : ASTRASHAPKIN Aleh 7 buts et 21 POTOCNIK Gregor 4 


Aix résiste à la furia savoyarde
Vainqueur 25-20 en Savoie, le PAUC avait un peu toutes les armes en main pour s’offrir pour la première fois de son existence un parcours en phase de poule européenne et ses 6 matches de haut niveau. Seulement, il fallait quand même se méfier de cette équipe de Chambéry à qui pas grand-chose ne sourit depuis le début de saison. Alors que la saison dernière, toutes les planètes étaient alignées et que les matches indécis se transformaient en victoires, cette saison, c’est l’inverse total et on finit par se dire côté Savoie que cette « poisse » va bien finir par cesser. Eh bien, sur ce match, elle va à la fois cesser mais continuer quand même ! Cesser, car Chambéry a fait une démonstration défensive et de solidarité et a su finir le match en boulet de canon pour s’imposer dans une Arena bien trop vide et sans doute trop rassurée par le résultat du match aller. Continuer car il aura manqué un tout petit rien pour passer et ainsi renverser une situation que tout le monde voyait pliée et enterrée au profit des Provençaux. La maladresse très inhabituelle de Farudin Melic, Grigoras qui ne règle pas la mire, Barbaskas qui donne tout en défense au point de finir exclu avec un 3x2, etc… tout un tas de petites scories qui ont empêché Chambéry de réussir un exploit et se donner un vrai élan pour la suite de la saison. C’est Aix qui sera en phase de poule donc, il faudra éviter ce genre de prestation à la maison, sinon tout pourrait vite devenir un calvaire. Mais cela s’appelle l’expérience européenne aussi. Chambéry a payé pour en avoir, Aix est au début de son histoire dans le domaine.

A Aix en Provence(FRA), Arena Du Pays D´Aix
Le 24.11.2019 à 17h00
PAUC Handball - Chambéry Savoie Mont Blanc Handball : 19-23 (Mi-temps : 13-10)

1 000 spectateurs
Arbitres : MM Ivan Cacador et Eurico Nicolau (POR)

PAUC Handball
Gardiens :
Baznik, Lynge Hansen, Pardin.
Joueurs : Loesch 4 dt 1/1 pen., Pecina Tome 4, Larsen 3, Bonnefond 2, Goni Leoz 2, Ong 2/3 pen., Camarero 1, Konan 1, Björnshauge, Cingesar, Claire, Gaudin, Rey Morales.

Chambéry SMBH
Gardiens : Genty, Meyer.
Joueurs : Richert 4, Traore 4, Faustin 3, Tritta 3 Barbaskas 2, Briffe 2, Paturel 2, Costoya 1, Marescot 1, Melic 1/3 pen., Anquetil, Damiani, Grigoras.


Nantes d'un souffle
Balloté au match aller dans son Palais des Sports, le HBC Nantes savait que tout serait bien compliqué dans une Sparebanken Sör Amfi pleine comme un œuf avec 2 500 spectateurs tous massés pour assister à l’exploit de leurs protégés après leur courte défaite 30-29 au match aller. Ce but, les Ligériens vont le défendre pied à pied pendant 60 minutes. Jamais menés, ils auront empêché la salle de prendre totalement feu, mais jamais vraiment détachés, ils vont voir les Norvégiens sans cesse revenir sur leurs talons et rester à la merci du moindre coup de chaud local ou coup de moins bien de leur côté. Et dans ce type de match épuisant pour les nerfs et surtout déstabilisant pour une jeune garde nantaise qui ne connaît pas ce genre de situation, l’expérience des Lazarov, Rivera, Feliho et autre Garcia Robledo a été prépondérante. A presque 40 ans, le légendaire gaucher macédonien va d’ailleurs être le guide du jeu nantais et assurer la marque au mieux, bien aidé par ses compères. Nantes ne s’est jamais fait vraiment peur, mais a dû concéder le match nul sur le fil, la messe étant dite avec un 28-30 dans l’entrée de la dernière minute de jeu mais pas avant. Ce score obligeant Arendal à gagner de 2 buts pour espérer passer en phase de poule. Les hommes de Luka Panza arriveront tout de même à sauver le match nul dans leur salle avec l’égalisation de Ramel à 3 secondes de la fin du match. Gros ouf de soulagement pour Nantes qui pourra jouer 6 matches de plus et pourquoi pas d’autres. Mais une chose est sure, c’est que les matches à la maison, il n’y en aura que 4 au maximum. 3 de poule et 1 possible en quart de finale. L’EHF ayant décidé d’attribuer le Final Four de cette coupe EHF une fois de plus à Berlin… Avec Cologne depuis 10 ans pour la Ligue des Champions, celui de la Coupe EHF a été 6 fois sur 8 en Allemagne, 3 fois à Berlin, une fois à Kiel, Magdeburg et Göppingen et deux fois à Nantes… C’est joli l’Allemagne au printemps mais cela commence à devenir un peu trop récurent pour le handball européen ! Peut-être que cette défaite nantaise aura pour effet de voir les finalités de Coupe de France se jouer à la Salle XXL et ses 10 000 spectateurs ?

A Arendal(NOR), Sparebanken Sör Amfi
Le 24.11.2019 à 17h00
OIF Arendal Elite - HBC Nantes : 30 - 30 (Mi-temps : 16-16)

2 500 spectateurs
Arbitres : MMES Jelena Mitrovic et Andjelina Kazanegra (MNE)

HBC Nantes
Gardiens :
Nielsen, Dumoulin
Joueurs : Lazarov 6 dt 3/3 pen., Rivera 4 dt 2/3 pen., Buric 3 Tournat 3, Augustinussen 2 Calvalcanti 2, Garcia 2, Minne 2, Moran 2, Ovnicek 2 Feliho 1, Nyokas 1, Emonet, Pechmalbec.


OIF Arendal Elite
Gardiens : Strat, Bergsholm Kristensen.
Principaux joueurs : Hoffstad 7 buts et Paulsen 6 buts

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités