mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
LDC M: Barcelone vient asseoir sa suprématie à Paris
LDC M: Barcelone vient asseoir sa suprématie à Paris
1 Décembre 2019 | Europe > Champion's League

Un grand match… on s'y attendait. Avec de l'intensité et du suspens. Avec ce qui se fait de mieux dans l'Europe du handball et comme il fallait un vainqueur avec de part et d'autre, une avalanche de buts Barcelone a saisi l'opportunité de s'imposer 32-35, mettant fin à une invincibilité locale de plus de cinq ans. Les Catalans assoient leur suprématie en tête du groupe A. Il sera vraiment difficile de les déloger !

par Yves MICHEL à Coubertin


Les joueurs du Barça pourront toujours faire remarquer qu’ils sont parvenus à mettre fin à cinq ans d’invincibilité à domicile du PSG. Cinquante-six matches sans défaite enchaînés toutes compétitions confondues depuis novembre 2014. Au-delà de cette série que Vincent Gérard arrivé dans la capitale cet été, relativise et qualifie de « truc pour journalistes », les Catalans ont parfaitement joué le coup, gérant de la meilleure des façons le money-time en exploitant surtout les grosses erreurs d’un adversaire parisien qui jusque-là, avait tenu le choc. Même quand à cheval sur la fin de la 1ère période et le début de la seconde, Nikola Karabatic et ses partenaires avaient pris un gros éclat (0-4), en perdant deux précieux ballons et en ratant deux tirs (17-20), ils avaient su trouver les ressources nécessaires pour recoller au score.  En 1ère période, le PSG avait le plus souvent fait la course en tête, proposant un jeu alerte, rapide et profitant aussi de l’efficacité de Rodrigo Corrales dans les cages. Le portier espagnol formé au Barça n’avait pas l’intention de se laisser impressionner et lorsque ses compatriotes tout de jaune vêtus ont commencé à pilonner sa défense, il a répondu présent, stoppant même au passage deux 7m face au jeune Aleix Gomez. De la réussite pour le dernier rempart parisien, son vis-à-vis Gonzalo Perez de Vargas ne peut en dire autant. L’ancien Toulousain se rattrapera largement dans le second acte. Privé en défense notamment d’Henrik Toft Hansen (si précieux en pointe sur une 5-1) et de Nedim Remili, contraignant Raul Gonzalez à faire le plus souvent évoluer trois droitiers sur la base arrière, Paris va alterner le bon dans le jeu de transition et la défense et le moins bon avec des pertes de balle et un manque de lucidité notamment sur deux trajectoires mal appréciées dans le but catalan désespérément vide. En face, Luka Cindric articulait le jeu, Aron Palmarsson avait pris le relais de Dika Mem pour alimenter le capital de son équipe. Si côté parisien, Sander Sagosen s’était signalé dans les trente premières minutes, Mikkel Hansen et Nikola Karabatic vont se retrouver à la manœuvre par la suite. Aucune des deux équipes n’a voulu lâcher et le mano a mano va longtemps persister.



Les Catalans vont même prendre un avantage de deux longueurs en amorce du dernier quart d’heure que le PSG va très rapidement annuler. Vincent Gérard avait même mis en échec Cindric à 7m ! A l’entrée du money-time, après que Ludovic Fabregas trompe par deux fois son partenaire de l’équipe de France, rien n’était fait (32-32). La tension était à son comble, une partie des gradins debout et les Ultras poussaient en hurlant leur équipe. Pourtant, c'est Paris qui va craquer. En infériorité numérique après l’exclusion temporaire de Dylan Nahi, le banc va manquer de sérénité sur un changement et Luka Karabatic qui quelques minutes avant, avait été touché à la main va se retrouver sur le terrain alors qu’il n’aurait pas dû y être. A deux joueurs de moins et un puis deux buts à rattraper à deux minutes du terme, la tâche se compliquait. D’autant que dans les cages, Gonzalo Perez de Vargas était plutôt concentré et n’avait aucune peine à stopper un dernier tir de Luc Abalo. Aron Palmarsson désigné MVP de la rencontre allait conclure de belle façon une après-midi à l’entier bénéfice du FC Barcelone (32-35). « C’est bien-sûr décevant de perdre, insiste Nikola Karabatic. Surtout chez soi, surtout de cette manière car on fait un grand match, on s’est battu, on a tout donné. On ne peut pas dire qu’on a bénéficié d’un arbitrage à la maison car j’ai trouvé que certaines décisions contre nous, étaient plutôt bizarres. Sur la fin, alors qu’on joue à 7 sans gardien, on a pris un but et c’est là que la différence se fait. Après, bon a perdu, c’est un fait, mais on sait qu’en Ligue des Champions, la vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de la fin de saison. Rien n’est rédhibitoire. » Cette défaite parisienne a un double effet au classement. Elle permet tout d’abord à Barcelone de prendre seul la tête du groupe avec désormais deux points et une différence de 7 buts sur le PSG mais elle bénéficie également à Szeged qui s’intercale sur la 2ème marche du podium. Quand on sait qu’à la mi-février, Paris va devoir se déplacer en Hongrie, la position pourrait s’avérer inconfortable. « La seule carotte en terminant 1er du groupe, enchaîne l’aîné de la fratrie, c’est de sauter les 8èmes et d’avoir deux week-ends libres. Ce n’est pas négligeable surtout quand tu joues sur plusieurs tableaux et que tu commences à avoir des blessés. On ne perd pas cette 1ère place de vue car tout peut arriver. On a l’expérience de l’an passé, on avait tout fait très bien jusqu’en quarts. » La plus prestigieuse des compétitions va hiberner pour faire place nette à l’Euro en janvier. Entre temps, Paris devra remplir ses obligations domestiques. Le championnat bien-sûr mais cette semaine, le quart de coupe de la Ligue contre Montpellier. 

Le diaporama du match PSG - Barcelone



A Paris, stade Pierre de Coubertin
10ème journée phase de groupe (Gr.A) de la Ligue des Champions

PARIS SG - BARCA                           32 - 35  (MT: 17-16)


Arbitres: Matija Gubica & Boris Milosevic (Croatie)
Spectateurs: 3500

Evolution du score: 1-0 (1) 3-2 (5) 5-4 (10) 10-8 (15) 13-12 (20) 14-14 (25) 17-16 (MT) 17-20 (32) 20-20 (35) 25-24 (40) 27-27 (45) 31-30 (50) 32-33 (55) 32-35 (FIN)

Les réactions....

Dika Mem (arrière droit du Barça): "On a fait vraiment un gros match face à une grosse équipe. Chacun a commis des erreurs et c'est bien que cela ait tourné en notre faveur. Il n'y a aucun message de notre part. On voulait juste gagner, on y est parvenu et on doit être content. Pour ma part, c'était particulier car je n'ai jamais porté le maillot du PSG alors qu'ici, c'est comme chez moi. J'ai grandi ici et je connais tout le monde. On a une certaine avance mais il restera des matches à jouer après l'Euro. Il faudra continuer sur le même rythme et ne pas dire qu'il n'y a que Paris comme adversaire. Szeged par exemple peut avoir son mot à dire. On va les recevoir et on aura une revanche à prendre (c'est face aux Hongrois, la seule défaite de la saison du Barça en Ligue des Champions)"

Vincent Gérard (gardien du PSG): "On perd ce match sur des petits détails. Même quand on se retrouve à deux de moins sur le terrain, on n'a pas trop mal géré. Mais bon, c'est difficile à ce niveau-là quand tu es mené par le Barça, de retourner la situation. On a peut-être payé dans les 10 dernières minutes, la grosse intensité mise juste avant. C'est dommage même si mon discours ne varie pas. Il vaut mieux être vainqueur de la Ligue des Champions que terminer en tête de la phase de poules. On est déçu de s'être incliné sur notre parquet alors qu'on a fait un match solide. Il y a du positif à retirer. On va revoir tout ça et continuer à travailler."

ParisParis
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
S.SAGOSEN7/81/18/900100821
M.HANSEN2/54/46/900000615
N.KARABATIC6/100/06/1000010612
G.SIGURDSSON4/40/04/400000412
V.MORROS DE ARGILA2/20/02/20001024
D.NAHI2/30/02/30001023
K.SYPRZAK2/30/02/30001023
B.KOUNKOUD1/10/01/10001011
K.EKDAHL DU RIETZ0/00/00/00000000
L.KARABATIC1/20/01/20001010
A.KEITA0/00/00/00000000
S.NTANZI0/00/00/00000000
L.ABALO0/10/00/1000000-1
Total27/395/532/44001603270
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
R.CORRALES RODAL13/343/616/4000000019
V.GERARD5/161/26/180000004
Total18/504/822/58001603293
BarceloneBarcelone
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
A.PALMARSSON6/90/06/900000615
A.ARINO BENGOECHEA4/40/04/400000412
L.CINDRIC3/53/56/1000000610
D.MEM5/80/15/90000058
T.GONÇALVES DOS SANTOS2/20/02/20000026
T.N'GUESSAN2/30/02/30000025
V.TOMAS GONZALEZ2/30/02/30000025
L.FABREGAS3/70/03/70000034
J.DOLENEC1/10/01/10000013
C.SORHAINDO1/10/01/10000013
R.ENTRERRIOS RODRIGUEZ1/10/01/10001011
L.ANDERSSON BREDEKJAER0/00/00/00000000
A.PASCUAL GARCIA0/00/00/00000000
A.GOMEZ ABELLO0/11/21/3000101-3
Total30/454/834/53000203469
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
G.PEREZ DE VARGAS10/330/310/360000012
K.MOLLER0/40/20/6000000-6
Total10/370/510/42000203565



© Yves Michel
Partager
      Identification nécessaire pour ajouter une réaction
      Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
      (C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
      joueurs | équipe | actualités