mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial F : Et le dormeur s’est réveillé !
Mondial F : Et le dormeur s’est réveillé !
4 Décembre 2019 | International > Mondial

Au courage, au talent aussi pour mener un match de bout en bout face à une Allemagne très compliquée à jouer avec une Emily Bolk intenable, les Bleues se sont réveillées pour s’offrir le droit de continuer à y croire dans ce Mondial en l’emportant 27-25. La moitié du travail a été fait, reste maintenant le Danemark dans deux jours pour arriver au tour principal avec encore la possibilité de rêver pleinement à conserver leur titre.

Leynaud reine du 40x20
Pour cela il fallait d’abord passer par une victoire sur ces Allemandes invaincues et sacrément impressionnantes sur leurs 3 premiers matches. Il fallait que le groupe tout entier retrouve son niveau et que certaines soient de véritables tracteurs pour les reste. Dans le domaine, on peu choisir Orlane Kanor et son 26° but si important alors que tout le monde regardait un peu ses chaussures. On aurait pu aussi choisir Alisson Pineau, pleine de volonté pour arracher ce 27° et dernier but qui pliait le match pour le compte. Mais on doit vraiment admettre que la rein du terrain était encore une fois dans les buts de la France. Amandine Leynaud a encore prouvé qu’elle était sans doute la meilleure gardienne du monde par le nombre de duels gagnés et surtout l’importance de ces duels. Le nombre de fois où en face à face avec une tireuse allemande elle a repoussé une égalisation ou un rapproché à un but… Mais en plus de cela elle a délivré 3 amours de relances millimétrées à Manon Houette, Méline Nocandy et Laura Flippes en y rajoutant une interception sur un ballon qui offrait la parité à la Mannschaft s’il avait fini au fond des buts tricolores. Une performance majuscule dans tout ce qu’elle a fait et qui a permis aux Bleues de rêver encore à une fin glorieuse dans ce Mondial.

Un course poursuite pour l’Allemagne
Mais pour cela il fallait aussi une équipe sur le terrain qui oublie ses peurs et ses doutes et qui se lance à 100% dans cette rencontre. Et heureusement, les Bleues ont parfaitement réussi leur entame de match ! Menant rapidement de 2 puis 3 buts elles vont enfin avoir la tête dans le bon sens et gagner la confiance qui s’était étiolée au fil des échecs sur ce début de Mondial. Les Allemandes étaient prises à la gorge. Gnonsiane Niombla avait des appuis trop rapides, Estelle Nze Minko avait rechaussé ses bottes de 7 lieues de l’Euro 2018 et Grâce Zaadi reconnectait avec Béatrice Edwige pour mieux enfoncer le clou français dans les pieds allemands. S’en était presque trop beau et inévitablement la réaction allemande va arriver. Par Emily Bolk tout d’abord sur son poste d’arrière gauche. Et celle-là n’avait pas fini d’en faire baver à la défense française. Puis par Julia Behnke en pivot, le duo infernal allemand depuis le début de compétition. Alors pas d’envolée magique pour les Française, pas d’écart au score alors que c’était largement envisageable. Les Allemandes restaient toujours au contact ou pas loin, les pertes de balles tricolores les aidant trop facilement dans cette entreprise. Mais on sentait aussi que la solidarité était là, que l’entraide était permanente en défense avec cette 1-5 risquée puisqu’ouvrant du jeu à 2 sur les côtés ! Mais comme les ailières adverses se sont toutes fait manger la cervelle par Amandine Leynaud, cela n’avait pas trop de conséquence et même fonctionnait au mieux avec la faillite totale des arrières gauchères allemandes. Alors, armées de tout cela et avec quelques actions individuelles de grand talent et le réveil d’une Grâce Zaadi devenue essentielle dans le jeu de son équipe, les Bleues vont tenir, ne jamais laisser l’Allemagne revenir à hauteur ce qui aurait certainement changé la physionomie du match. Répondant souvent du tact au tac aux missiles de Bolk, aux tirs plein de malice de Naidzinavicius et aux arrêts d’une Dina Eckerle. Olivier Krumbholz va aussi parfaitement jouer son rôle de magicien du changement. Lançant Gnonsiane Niombla à gauche pour un but et 1 7 mètres obtenu, puis Orlane Kanor pour ce missile de l’avant dernière minute ou encore Laura Flippes prépondérante à droite dans tout ce qu’elle entreprenait.

Le Danemark comme dernier combat
On le sait, les Bleues sont condamnées à gagner aussi devant le Danemark, mais on sait aussi que les Danoises détestent le jeu français fait de vitesse et de variations. Si les Bleues savent rester sur la même dynamique et gommer encore un peu quelques ballons perdus, alors le dernier match de poule vendredi pourrait bien être celui de la rédemption totale. Sortir avec 2 points et donc tout en main en continuant sur cette dynamique pour accrocher une des deux places pour les demi-finales dans le Groupe I. Sans cela avec la victoire du Danemark sur le Brésil de cet après-midi, ce sera la Coupe du Président et cette superbe victoire sur l’Allemagne qu’un joli épiphénomène bien inutile !

Le diaporama du match par S. Pillaud FFHB




Les réactions
Olivier Krumbholz (Au micro de BeIN Sports) : « Contre l’Australie c’était un match avec un adversaire qui n’était pas du niveau, là ce fut un match contre une équipe qui nous a vraiment posé des problèmes. Mais on a bien débuté, la défense 1-5 a été très performante, on a retrouvé tous nos repères avec une grande Estelle (Nze Minko) devant et l’attaque fonctionne de mieux en mieux. On a eu encore quelques problèmes au tir, mais Eckerle est exceptionnelle depuis le début de ce Mondial. Mais on a mené tout le match et le résultat est une forme de logique par rapport à ça. On est mieux mentalement, on est à la fois concentré et beaucoup plus serein, ça nous permet d’être plus stable et d’avoir des joueuses beaucoup plus lucides, c’est bon pour la suite. Comme en plus on a un jour de repos demain on devrait être en pleine forme contre le Danemark pour jouer un match au couteau un peu comme aujourd’hui avec du mental et de la solidité. »

Orlane Kanor (Au micro de BeIN Sports) : « Ce dernier tir me fait du bien ! C’était un beau tir, la gardienne était à l’opposé, j’ai bien sauté et je l’ai mis ! Le coach m’a fait rentrer sur les deux dernières minutes, je savais que c’était pour ça, prendre un shoot important et le suis ravie de l’avoir mis. On a été concentré tout au long du match et c’était un beau match, on a eu un petit moment de mou quand on doit faire le +5, mais on a su tenir le score tout le match. On va se reposer pour le match face au Danemark, ce match face à l’Allemagne était un bon avant-goût de ce qui nous attend dans deux jours. »

Amandine Leynaud (Au micro de BeIN Sports) : « On aurait bien aimé tuer le match plus tôt, mais les Allemandes sont très bonnes, elles ont imposé un rythme très fort dès l’entame mais on a répondu présente. On a été bonne dans les moments importants, on n’a pas lâché les ballons contrairement aux matches précédents. Je suis vraiment contente de ce résultat car on a su montrer la belle équipe de France, une équipe soudée qui me rends fière d’elle. Ce match était un match couperet, le prochain face au Danemark sera pareil. Ce que je retiens, c’est ce que j’ai dit aux filles avant le match, il faut prendre du plaisir. On est tellement bien toutes ensemble que l’on peut faire mieux de match en match, c’est ce que l’on est en train de faire et j’espère que ça va continuer. »

Allemagne F - France F 25-27 (Mi-temps : 12-14)
Mondial Gr B 2019-2020, 4 Décembre 2019 (18h00), Journée 4
A Yamaga (JAP), Overall Gymnasium
2 000 spectateurs
Arbitres : MM Garcia Ignacio et Marin Andreu (Espagne)
Évolution du score : 3-5 5°, 4-6 10°, 4-8 15°, 7-10 20°, 9-11 25°, 12-14 MT - 15-17 35°, 17-19 40°, 18-22 45°, 21-23 50°, 24-25 55°, 25-27 FT.
Allemagne FAllemagne F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
E.BOLK8/100/08/1030410818
J.BEHNKE4/40/04/401000414
A.GRIJSEELS3/40/03/420100310
E.MINEVSKAJA1/42/23/61000038
K.NAIDZINAVICIUS2/60/02/63020024
L.SCHULZE2/40/02/40000024
I.GROSSMANN1/20/01/20000012
M.ZSCHOCKE0/00/00/00100002
A.LAUENROTH1/20/01/20010010
M.SCHMELZER0/00/00/00000000
J.BEHREND0/10/00/1000000-1
M.WEIGEL0/20/00/2000000-2
A.BERGER1/50/01/5001001-3
A.STOLLE0/20/00/2001000-4
Total23/462/225/489210102552
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
D.ECKERLE12/370/212/390010001
I.ROCH0/00/00/00000000
Total12/370/212/399211102553
France FFrance F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
G.ZAADI-DEUNA2/52/24/732400411
L.FLIPPES3/30/03/30000039
E.NZE MINKO2/20/02/23020028
P.COATANEA2/30/02/31000027
B.EDWIGE3/50/03/50000037
M.HOUETTE2/30/02/30000025
A.LACRABERE2/30/02/31010025
O.KANOR2/60/02/60110022
M.NOCANDY1/20/01/21010012
A.PINEAU2/40/02/40001022
G.NIOMBLA3/60/03/60030030
C.BOUQUET1/10/01/1001101-1
A.NGOUAN0/10/00/1000000-1
O.SERCIEN-UGOLIN0/20/00/2000000-2
Total25/462/227/489313202754
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
A.LEYNAUD13/360/213/3831000013
C.GABRIEL0/00/00/00000000
Total13/360/213/3812413202767



Dernière Journée | Journée 4
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Australie FCorée F173404/12>>
Allemagne FFrance F252704/12>>
Danemark FBrésil F241804/12>>
Prochaine Journée | Journée 5
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Brésil FAustralie F 06/12 
Allemagne FCorée F 06/12 
France FDanemark F 06/12 
PlEquipePtsMJVicDefNulBut +But -SérGAP
1Corée F74301122972 
2Allemagne F6431011584-1 
3France F54211119802 
-Danemark F54211112821 
5Brésil F1403188106-2 
6Australie F0404044151-4 

© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités