mèl :
passe :
s'abonner | oubli de passe
spécifiez l'adresse concernée
mèl :
retour
cliquez pour revenir
Mondial F : Mal parties, bien arrivées !
Mondial F : Mal parties, bien arrivées !
9 Décembre 2019 | International > Mondial

Un peu en délicatesse dans leur jeu offensif en première période, les Françaises ont fini avec le Mondial japonais sur une belle prestation en seconde période face à la Hongrie. Entre les deux gros potentiels déçus de la compétition, tout s’est joué sur l’intensité défensive et le jeu sur grand espace en deuxième mi-temps pour un 26-21 qui arrondi un peu les angles d’un Mondial globalement raté.

Le shoot, le shoot, le shoot…
Encore une fois, la première période va être un long moment de souffrance face à la gardienne adverse. Cette fois-ci, c’était Eva Kiss et ses long segments qui s’interposait sur à peu près toutes les tentatives tricolores, si tant est qu’elles étaient cadrées… En y rajoutant des pertes de balles, bien moisies pour la plupart, car sans pression défensive ou tentatives de création de jeu. Restait encore la précision d’Alexandra Lacrabère aux jets de 7 mètres et la défense pour tenir coup sur ces 25 premières minutes. Mais la France faisait la course derrière et chaque échec était un peu plus crispant que le précédent. Cette propension à faire briller toutes les gardiennes du plateau de ce Mondial va être un des sujets à étudier de près d’ici aux JO de Tokyo. Il va falloir solutionner le souci, on sait que dans le shoot tout passe par la confiance, mais il y a quand même des règles d’or à suivre… Ne pas venir à 40 centimètres d’une gardienne qui fait presque 1.90m. Jouer en rupture dans les tirs ! Le lob est une arme contre des gardiennes hyper agressives, etc…, etc… Mais tout cela, le staff et même les joueuses le savent, reste à avoir la lucidité pour appliquer ces règles de base et c’est là, tout l’art du duel avec le gardien. Mais quand on est la tête bien au fond du seau et que la lumière s’éteint à chaque fois que l’on tire, il faut faire plus simple ! Chercher des solutions plus claires, et c’est ce que vont arriver à faire les Bleues au bout de 25 minutes, déployer du jeu sur grand espace issu encore une fois d’un montée en puissance défensive. A la base de tout cela, une Pauletta Foppa impressionnante de solidité dans le central avec Tamara Horacek, Les Hongroises venaient s’emplâtrer consciencieusement sur cet axe fort et perdaient des ballons qui donnaient l’occasion aux Bleues de recoller juste avant la pause 12-12.

C’est jeune et c’est plein de talent
Un score loin d’être folichon et un match loin d’être excitant. Mais comme aussi très souvent dans ce Mondial, les Bleues vont se réveiller en seconde période. Plus concentrées sur les gestes simples, moins dispendieuses, même si on va voir quelques montées de balles finir dans les tribunes ou sur des fautes techniques plus que bêtes, tout était plus compact et plus sérieux dans le jeu français. Comme à l’autre bout du terrain le bloc tricolore continuait à étouffer la base arrière magyare devant une Catherine Gabriel encore solide en diable, les Tricolores arrivaient enfin à passer devant au score et surtout se libérer de plus en plus. Et plus les Bleues se libéraient, plus les Hongroises rétrécissaient leur jeu, n’arrivant plus à jouer d’un bout à l’autre du terrain et ne trouvant des solutions qu’épisodiquement quand Amandine Leynaud pour un court passage ou Catherine Gabriel ne s’opposaient pas à leurs tentatives parfois à la desperado. Un +3 un temps contré par une réaction hongroise, puis un +4 et +5, le match était joué, les Hongroises n’arrivaient quasiment plus à trouver la faille dans la défense tricolore et baissaient pavillon laissant la jeune garde bleue finir le boulot en beauté. Orlane Kanor et Méline Nocandy faisaient admirer leur jump et puissance de shoot, Laura Flippes faisait exploser la défense centrale adverse et Pauletta Foppa montrait qu’elle aurait peut-être pu (du ?) être de la partie dès le début de la compétition. Les Bleues von rentrer à la maison, passer aux compétitions nationales puis européennes dans une dizaine de jour. Il va leur falloir digérer ce Mondial et arriver à rebondir aussi bien individuellement que collectivement pour se reconstruire en vu des JO. Pour cela les deux derniers matches n’auront pas été inutiles, pour le reste, le trophée brandi à la fin du match par Amandine Leynaud n’avait pas vraiment de saveur.

Le diaporama du match par S. Pillaud - FFHB



Les réactions (Avec le concours du service de presse de la FFHB)
Olivier Krumbholz : " C’est une belle fin, même si nous avons mis du temps à dominer ce match. Nous avons vu de belles choses, des performances individuelles et notamment des jeunes qui confirment leur montée en puissance. Evidemment il y a beaucoup de regrets, encore plus si nous avions dévissé à nouveau. Elles ont eu le mérite de continuer à jouer et prouver que nous pouvions être compétitif sur la durée au tour principal. Il faut avancer avec ses espoirs, débriefer aussi et ne pas oublier cette mauvaise entame. Maintenant, il y a six mois de travail individuel, afin que chacun arrive au sommet de sa forme, ce qui n’était pas forcément le cas dès le début. C’était important de bien terminer, sur une meilleure note. Nous sommes un peu tristes, mais nous avons montré que l’on avait des valeurs et que l’équipe respectait la compétition. C’est une très bonne chose de ne pas laisser penser que nous sommes imbus de notre personne. C’est loin d’être le cas. "

Alexandra Lacrabère : " C’est fini ! Bizarrement je l’ai vécu plus mal aujourd’hui qu’après le Danemark. On se rend compte que l’on a sorti des bons matches malgré les imperfections. On peut dire ce que l’on veut, nous critiquer, mais on sort la tête haute par rapport à notre début de compétition. L’équipe est restée solidaire dans la difficulté. Il y a tellement de qualités dans cette équipe que l’on peut se dire qu’il y avait mieux à faire. Je suis triste de ne pas avoir pu vivre de nouvelles émotions. J’espère que l’on va sortir plus fortes de cela. Je sais ce que j’ai à faire pour être au top, moi la première je me suis trompée dans ma préparation physique. On parle beaucoup des jeunes aujourd’hui, elles sont efficaces lorsqu’on les met en situation et pas forcément avec beaucoup trop de responsabilités. Ce n’est pas à elles de subir cette pression. Je regrette sur ce Mondial que nous ne leur ayons pas permis de performer. J’ai envie de croire que l’amalgame se fera de nouveau aux J.O. "

Hongrie F - France F 21-26 (Mi-temps : 12-12)
Mondial Coupe du Président 2019-2020, 9 Décembre 2019 (10h00), Tour 2
A Kumamoto (JAP), Park Dome
2 920 spectateurs
Arbitres : MMES Alpaidze Viktoria et Berezkina Tatiana (Russie)
Évolution du score : 3-2 5°, 4-3 10°, 6-5 15°, 8-7 20°, 12-9 25°, 12-12 MT - 15-14 35°, 16-17 40°, 18-18 45°, 19-22 50°, 19-24 55°, 21-26 FT.
Hongrie FHongrie F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
V.LUKACS7/100/07/1011010720
Z.TOMORI2/70/02/772000219
G.MARTON3/30/03/30000039
L.SZABO0/03/33/30000039
G.TOTH0/00/00/01000002
P.TOVIZI2/20/02/20020022
K.KLUJBER0/10/00/11000001
A.KOVACSICS3/80/03/82031030
P.VAMOS0/10/00/1101000-1
N.KISS0/00/00/0001000-2
N.SCHATZL1/40/01/4001001-2
N.PASZTOR0/30/00/3022000-3
N.HAFRA0/80/00/8203000-10
Total18/473/321/5015513202144
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
E.KISS11/290/311/320000004
B.BIRO2/60/12/70000000
A.TRIFFA0/00/00/00000000
Total13/350/413/3915513202148
France FFrance F
JoueursTcPeTtPdInBp2mnRgeButEva
P.FOPPA3/40/03/432100316
L.FLIPPES3/40/03/410000310
A.LACRABERE2/24/46/610500610
M.NOCANDY2/30/02/31100029
T.HORACEK2/20/02/20101026
O.KANOR3/40/03/41002036
E.NZE MINKO2/40/02/42010026
M.HOUETTE2/40/02/40000024
P.COATANEA2/50/02/51010023
G.ZAADI-DEUNA1/40/01/43020012
O.SERCIEN-UGOLIN0/00/00/00000000
C.BOUQUET0/10/00/1000000-1
G.NIOMBLA0/10/00/1000000-1
B.EDWIGE0/00/00/0003000-6
Total22/384/426/4213413302664
GardiensAcApArrPdInBp2mnRgeButEva
C.GABRIEL12/270/312/3000100010
A.LEYNAUD3/60/03/60000002
Total15/330/315/3613414302676


Dernière Journée | Tour 2 | Phase 1
Equipe ReceveuseEquipe VisiteuseScoreDateStats
Cuba FKazakhstan F333109/12>>
Australie FChine F153309/12>>
Argentine FAngola F273009/12>>
Slovénie FCongo Démocratique F292709/12>>
Brésil FSénégal F221809/12>>
Hongrie FFrance F212609/12>>
Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Christiane MWASESA (Congo Démocratique F)223,046
2.Yunisleidi CAMEJO RODRIGUEZ (Cuba F)221,543
3.Tjasa STANKO (Slovénie F)219,038
4.Elke KARSTEN (Argentine F)218,036
 Sevara REJEMETOVA (Kazakhstan F)218,036
6.Yarumy CESPEDES CHIRINO (Cuba F)216,032
 Jin MENG QING (Chine F)216,032
 Chen SHUO (Chine F)216,032
9.Dana ABILDA (Kazakhstan F)215,531
 Amina SANKHARE (Sénégal F)215,531
Christiane MWASESA
Evaluations
PlJoueurMJMoyCum
1.Barbara ARENHART (Brésil F)116,016
2.Hatadou SAKO (Sénégal F)212,525
3.Catherine GABRIEL (France F)210,521
4.Iulia POILOVA (Kazakhstan F)28,517
5.Niurkis MORA ARIAS (Cuba F)25,511
6.Teresa ALMEIDA (Angola F)23,57
7.Lu CHANG (Chine F)22,55
 Amy THOMAS (Australie F)22,55
9.Maja VOJNOVIC (Slovénie F)22,04
10.Eva KISS (Hongrie F)21,02
 Amandine LEYNAUD (France F)21,02
Barbara ARENHART


© François Dasriaux
Partager
Identification nécessaire pour ajouter une réaction
Qui sommes nous | Mentions légales | Devenir annonceur
(C) Copyright 1999-2012 EURL 2ICS - Tous droits réservés.
joueurs | équipe | actualités